Selon Stéphanie Lachance, députée caquiste de Bellechasse, la mise à jour économique de la CAQ est un premier pas vers la réalisation des promesses du parti. CRÉDIT : COURTOISIE

Le 3 décembre dernier, la Coalition avenir Québec (CAQ) a annoncé certaines mesures économiques dans le cadre d’une première mise à jour économique en attente du budget printanier du mois de mars prochain. Cette mise à jour touche principalement trois secteurs : les familles, les aînés et les entreprises. Stéphanie Lachance, députée caquiste de Bellechasse, croit que la région et le Québec en bénéficieront grandement.

Tout d’abord, les familles ayant un revenu inférieur à 108 000 $ toucheront une somme additionnelle de 500 $ par enfant. De plus, un gel sera effectué pour la contribution additionnelle pour la garde d’enfants en service de garde subventionné à compter de 2019.

Pour la députée de Bellechasse, «c’est de l’argent redonné directement dans les poches» des jeunes familles de Lévis et de ses environs. Si les familles sont importantes pour celle qui remplit le rôle d’adjointe parlementaire du ministre de la Famille, elles le sont pour la CAQ aussi. «Il faut comprendre que lors de la campagne électorale, les familles étaient au cœur de nos promesses. Ça devenait donc une priorité», a justifié Mme Lachance.

Dans la même veine, une nouvelle mesure a été prise pour venir en aide aux aînés ayant un revenu inférieur à 22 500 $ habitant seul     (36 600 $ pour les couples). En effet, la CAQ a annoncé que 570 000 citoyens âgés de 70 ans et plus bénéficieront d’un crédit d’impôt remboursable de 200 $. Selon Stéphanie Lachance, les aînés sont très présents sur le territoire de Bellechasse et cette mesure est une réponse aux demandes faites lors de la campagne électorale.

«C’est un cri du cœur. Tout au long de la campagne, les aînés nous ont expliqué leur situation, c’était une réponse à toutes nos démarches lors de la campagne», a-t-elle expliqué.

Le troisième secteur au cœur de cette mise à jour économique est celui des entreprises. Le gouvernement caquiste a annoncé des investissements de 1,6 G$ au cours des cinq prochaines années pour stimuler et permettre d’accroître la productivité des entreprises. On compte 90 000 entreprises qui pourront bénéficier de ces nouvelles initiatives. 

Les grands oubliés

Critiquée à quelques égards, la CAQ «semble avoir oublié» quelques secteurs, dont celui de l’éducation qu’elle a défendu tout au long de sa campagne électorale. Questionnée à ce propos, Stéphanie Lachance a voulu rectifier le tir. «Ce n’est pas parce que le secteur de l’éducation a été oublié qu’il ne figure pas dans la mise à jour économique. C’est simplement qu’il sera présenté lors du prochain budget au mois de mars», a souligné la députée.

Pour Mme Lachance, il faut voir la mise à jour économique «comme un premier pas vers la réalisation de nos promesses électorales». 

Par le biais d’un communiqué, les organismes communautaires de la région de Chaudière-Appalaches réunis sous la campagne Engagez-vous pour le communautaire ont toutefois dénoncé l’absence d’annonces envers leurs organismes. Ils déplorent que le gouvernement Legault n’a pas honoré les promesses qu’il leur a faites au cours de la campagne électorale. 

André de Repentigny, de l’Association des personnes handicapées de Bellechasse, a déploré que malgré «un surplus de 4,5 milliards de dollars qui se dessine pour l’année 2018-2019, il est frustrant qu’aucun réinvestissement n’ait été annoncé pour améliorer le financement des organismes d’action communautaire autonome».

Les plus lus

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Un budget fédéral qui fait réagir à Lévis

Le dépôt du dernier budget du gouvernement libéral à Ottawa avant les élections fédérales de cet automne, le 19 mars, ne fait pas consensus chez plusieurs intervenants lévisiens.

Lévis se réjouit du budget de la CAQ

Si, dans un élan d’insatisfaction, le maire de Québec a pointé du doigt de nombreux éléments du premier budget de la Coalition avenir Québec (CAQ), le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est montré quant à lui tout à fait en accord avec les priorités énoncées par le gouvernement provincial, le 21 mars dernier. Il s’agit même, selon lui, du meilleur budget qu’il ait connu depuis qu’il est maire.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.