CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le 14 décembre dernier, Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Joël Lightbound, député de Louis-Hébert, accompagnés de Carla Qualtrough, ministre des Services publics, de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité, se sont présentés au chantier de Lévis afin de souligner la première mise à flot du nouveau brise-glace de la Garde côtière canadienne, le NGCC Captain Molly Kool, et de l’octroi de 90 M$ supplémentaires pour le contrat de rénovation et de conversion de trois brise-glaces annoncé en août dernier.

La visite de la ministre de l'Approvisionnement est une première à la Davie. Elle souligne l’importance du chantier aux yeux du gouvernement libéral, selon le président de l'entreprise, James Davies.

Les représentants libéraux fédéraux ont annoncé une bonification de 90 M$ au contrat offert à la Davie en août 2018. Cette prime sera investie dans un travail d’ingénierie supplémentaire afin que les brise-glaces, déjà au chantier, soient mieux modernisés par les employés de la Davie.

Selon M. Lightbound, le gouvernement Trudeau travaille pour redonner à la Davie son dû. «C’est important de se rappeler une chose. Le gouvernement conservateur de Stephen Harper a exclu le Chantier Davie (de la Stratégie nationale de construction navale) même quand Steven Blaney siégeait autour de la table des ministres. Depuis 3 ans, c’est 17 % des contrats de chantiers navals qui ont atterris ici. Ça démontre que pour nous, au gouvernement fédéral, la Davie est un partenaire super important et elle le sera pour les années à venir», a expliqué le député de Louis-Hébert.

Le président de la Davie a profité de la présence de Mme Qualtrough pour lui souligner que l'entreprise n’a pas la part qu’elle mérite, malgré cette nouvelle annonce. «Le Chantier Davie demeure toutefois un chantier maritime sous-utilisé. Nous représentons 50 % de la capacité de production nationale, les Québécois représentent 23 % des contribuables canadiens et nous n’avons reçu à ce jour que 2 % des sommes totales allouées dans le cadre de la stratégie du gouvernement fédéral de construction navale», a lancé M. Davies.

Cette annonce permettra à la Davie d’engager quelques employés supplémentaires, selon Frédérick Boisvert, vice-président de la Davie. À ce jour, le chantier ne compte qu’un peu plus de 100 travailleurs. «En août dernier, le gouvernement avait annoncé 200 emplois, forcé de constater qu’on n’est pas là actuellement. Les travaux vont augmenter en intensité dans les prochains mois et on espère atteindre la marque de 200 emplois. (…) On est loin de la coupe aux lèvres», a déploré M. Boisvert.

La Davie attend toujours le contrat de l’Obélix

M. Davies a aussi affirmé devant les représentants libéraux que le Canada a besoin d’un deuxième navire ravitailleur et que le chantier est prêt à commencer les travaux. L’Astérix, navire ravitailleur livré par la Davie, est utilisé à son plein potentiel plus de 300 jours par la Marine royal canadienne plutôt que les 100 jours estimés.

De plus, M. Boisvert a expliqué que 800 travailleurs pourraient être accueillis dans l’espace d’un mois au chantier pour la durée des travaux, si le contrat leur était octroyé. «Une nation comme le Canada, délimitée par trois côtes, ne peut pas avoir qu’un seul navire ravitailleur. Ça n’a juste pas de bon sens», a ajouté le vice-président.

Malheureusement pour le chantier lévisien, la ministre de l'Approvisionnement n’avait pas de réponse à offrir à leur demande. «La Marine royale canadienne a conclu, pour le moment, qu’elle n’a pas besoin d’un deuxième navire de ravitaillement (l’Obélix), mais si ça change, c’est mon travail d’acquérir ce contrat», a-t-elle affirmé en mêlée de presse.

Blaney furieux

Par le biais d’un communiqué de presse, le député conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a fait savoir son mécontentement quant à l’annonce des députés libéraux. Il considère l’annonce comme étant «une insulte à l’intelligence des travailleurs». Selon lui, l’Obélix est la solution.

«L’arrogance des libéraux frise l’indécence alors qu’ils se pavanent au Chantier Davie et qu’ils n’ont que des miettes à annoncer aux travailleurs. À l’approche de Noël, c’est scandaleux», a-t-il déploré.

Les plus lus

Un parc bonifié entre Saint-Jean et Saint-Romuald

C’est en compagnie de collègues du conseil municipal ainsi que de bénévoles que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté, le 13 décembre, les améliorations apportées cette année au parc multifonctionnel de la Rivière-Etchemin. Plusieurs de ces nouveautés profiteront aux utilisateurs du centre de ski de fond Les Sentiers La Balade de Saint-Jean-Chrysostome, un organisme lévisien situé dans...

Des choix de développement qui suscitent la critique

Le budget 2019 de la Ville de Lévis présenté lundi dernier en conseil municipal est «fiscalement inquiétant», estime dans un communiqué Sébastien Bouchard-Théberge. L’ancien candidat au poste de conseiller municipal dans Christ-Roi en 2017, critique un développement basé sur l’étalement urbain plutôt que le milieu de vie.

Davie - Lettre ouverte de la CSN

La présidente du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Ann Gingras, commente dans cette lettre ouverte la situation du Chantier Davie.

Blaney critique les «échecs monumentaux» de Trudeau

À quelques heures de la fin de la session parlementaire à Ottawa, le député conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a dressé, le 13 décembre, un bilan des derniers mois. L’élu fédéral a alors profité de l’occasion pour s’en prendre au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, puisque le chef libéral n’a fait que décevoir, selon M. Blaney.

La CSN veut que Québec commande des traversiers à la Davie

Fort du fait qu’un seul navire ait été en fonction à la traverse Québec-Lévis pendant le temps des Fêtes en raison d’un bris sur l’autre bateau assigné à cette traverse, le conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) estime que cet événement est la preuve que le gouvernement provincial doit commander de nouveaux traversiers pour ce lien interriv...

Budget 2019 : les Lambertins auront des hausses de taxes de plus de 3 %

C’est le 17 décembre dernier que le conseil municipal de Saint-Lambert-de-Lauzon a adopté les prévisions budgétaires de la municipalité pour 2019. Chaque type de contribuable lambertin devra faire face à une hausse moyenne de plus de 3 % au cours des prochains mois.

Conseil en bref : le maire ouvre la porte à un prochain mandat

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu le 14 janvier dernier.

Proulx dresse un bilan dithyrambique des 100 premiers jours au pouvoir

Par voie de communiqué, Marie-Eve Proulx, la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches et députée de Côte-du-Sud, a dressé, le 9 janvier, un bilan des 100 premiers du nouveau gouvernement caquiste dont elle fait partie. Selon la politicienne, sa formation politique «a livré la marchandise et a assuré une transition dans l’ordre au bénéfice des Québécois».

André Voyer prépare ses prochaines élections municipales

André Voyer s’était présenté afin de devenir conseiller du district de Christ-Roi avec Renouveau Lévis en 2013, puis a tenté en vain de devenir le chef de ce parti en 2017 avant d’offrir sa candidature indépendante à titre de maire aux Lévisiens. M. Voyer prépare ses prochaines élections municipales, cette fois-ci, à la tête de son propre parti.

Des navires de croisière pourront de nouveau accoster au quai Paquet

À la suite du succès rencontré avec le passage du Saga Sapphire en octobre 2017, la Ville de Lévis et le Port de Québec ont conclu une entente quinquennale de gestion des infrastructures du quai Paquet afin de permettre l’accueil dès ce printemps de navires de croisières à Lévis. Le président-directeur général du Port de Québec, Mario Girard, et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont officiali...