CRÉDIT : ARCHIVES

C’est le 17 décembre dernier que le conseil municipal de Saint-Lambert-de-Lauzon a adopté les prévisions budgétaires de la municipalité pour 2019. Chaque type de contribuable lambertin devra faire face à une hausse moyenne de plus de 3 % au cours des prochains mois.

Le budget 2019 de Saint-Lambert prévoit une hausse de taxes de 3,75 % pour les immeubles résidentiels, de 3,95 % pour les immeubles commerciaux et de 4,25 % pour les immeubles industriels. Concrètement, le propriétaire d’une résidence moyenne évaluée à 229 230 $ verra son compte de taxes augmenter de 62 $.

Notons que ce nouvel exercice financier coïncide avec l’entrée en vigueur du nouveau rôle triennal d’évaluation à Saint-Lambert-de-Lauzon. En moyenne, celui-ci entraîne une hausse moyenne de valeur de près de 7,16 % pour l’ensemble des unités d’évaluation. 

Toutefois, afin de limiter l’impact de cette augmentation sur les taxes municipales, la municipalité a procédé à un ajustement des taux de taxation, entraînant une baisse pour la majorité des taux de taxes. Cependant, l’importante hausse des taxes n’a pu être évitée comme l’a expliqué Olivier Dumais, le maire de Saint-Lambert-de-Lauzon, lors de la présentation des prévisions budgétaires.

«Ce budget a été élaboré autour de trois grands axes : continuer à offrir des services de qualité, planifier les projets et le développement ainsi que prévoir l’administration municipale nécessaire à l’atteinte de nos objectifs. […] Cette hausse vise à nous permettre de maintenir nos activités courantes, à planifier l’avenir et à préparer la municipalité en vue de l’essor que lui apportera la concrétisation du projet d’approvisionnement en eau potable», a déclaré M. Dumais.

Du pain sur la planche

Au final, c’est un budget équilibré de 8 570 000 $, en hausse de 1,24 % comparativement au précédent exercice, qu’ont adopté les échevins de Saint-Lambert. 

Au chapitre des frais, les principaux postes de dépenses sont le réseau routier (19 %), l’administration générale (17 %) ainsi que les services de police et le remboursement de la dette (12 %).

«Ainsi, afin de conserver nos actifs et équipements en bon état, nous entendons réaliser divers projets de réfection de route ainsi que de remplacer différents équipements en fin de vie utile. Dans la dernière année, nous avons réalisé plusieurs études et analyses préliminaires dans le projet d’approvisionnement en eau potable ce qui nous permet de lancer les travaux d’ingénierie préliminaire et finale de ce grand projet durant la prochaine année (2019). Afin de planifier et de prévoir l’essor attendu, nous entamerons un exercice de planification stratégique permettant d’établir clairement le plan de match des trois prochaines années et nous réaliserons une étude organisationnelle afin que l’organisation municipale soit apte à répondre aux besoins des citoyens actuels et futurs. Nous embaucherons également une nouvelle ressource en ingénierie et gestion de projet afin d’appuyer les équipes en place dans la mise en œuvre des nombreux projets. Nous réaliserons également une étude urbanistique afin d’établir un scénario d’aménagement et de développement qui se concrétisera par la refonte du plan et des règlements d’urbanisme ainsi que par les développements qui s’en suivront», a résumé M. Dumais sur les projets qui attendent son administration au cours des prochains mois.

Les plus lus

Le campus de Lévis de l’UQAR aura son centre sportif

Grâce à un engagement financier de plus de 4,3 M$ du gouvernement du Québec dans le projet dévoilé le 20 février, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pourra aller de l’avant avec la construction d’un centre sportif pour son campus de Lévis.

Trop de neige à Lévis : la Ville s’ajuste

Accompagné de Gaétan Drouin, directeur général adjoint des services de proximité et coordonnateur des mesures d’urgence de la Ville de Lévis, et Jean Paquet, directeur des infrastructures à la Ville, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté de nouvelles mesures afin d’adapter les opérations déneigement sur le territoire aux précipitations abondantes qui frappent la région depuis le début ...

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.