Le groupe d’artiste ont présenté une exposition éphémère d’une soirée à Regart et mis certaines créations en vente.

Un groupe de six artistes venus de partout dans le monde a passé deux semaines en résidence de création à Regart. Avant de repartir, chacun a placé une photographie grand format exposée à même une fenêtre de la rue Saint-Laurent à quelques pas du centre d’artistes en art actuel.

Ils ne se retrouvent qu’une à deux fois par année, tous ensemble dans un même lieu, pour créer sans retenu. Depuis leur arrivée à Lévis le 20 octobre, les membres du groupe d’artistes fondé en Pologne Czułość se sont installés dans l’espace d’exposition du centre Regart, où ils ont travaillé jusqu’aux petites heures du matin. Un processus intense de création comme une très longue fête qui a fait de chaque matin une nouvelle surprise. 

La grande salle est devenue un salon, un atelier, une exposition, un lieu de vie. On y trouve des canapés, un photocopieur, des œuvres sont suspendues, des matériaux et des outils jonchent les tables. Ils se sont appropriés les lieux, accessibles en permanence, bien au-delà du temps consacré à produire des œuvres, jusqu’à y dormir, manger, parler, échanger, se réunir, vivre. Ensemble. Deux semaines d’effervescence pendant lesquelles ils ont été libres de créer comme bon leur semblait. 

Exploration et intuition

Au cours du processus créatif, le groupe a fait confiance à l’intuition et à la complémentarité de ses membres. Les œuvres sont nées de leurs explorations et de leurs interactions avec les lieux et le quartier du Vieux-Lévis. Ils ont même trouvé une mine d’or dans les magasins de la Société Saint-Vincent-de-Paul, où ils ont déniché du matériel pour créer, retrouvant ainsi leur intérêt pour le kitch et la culture populaire, raconte l’équipe de Regart qui a accompagné les artistes pendant leur séjour. 

Seul résultat attendu, la production d’œuvres photographiques qui sont maintenant exposées dans des fenêtres du secteur de la Traverse. Loin de s’arrêter là, les artistes prolifiques ont profité du vernissage du 2 novembre pour présenter une exposition et mettre en vente certaines de leurs créations. Cette nouvelle résidence du groupe pourrait aussi donner matière à la publication d’un livre, comme déjà fait auparavant. 

Visible depuis la rue, l’exposition Sensibilité réunit Nampei Akaki, Stanisław Legus, Bao Ting, Vova Vorotniov, Johann M. Winkelmann et Janek Zamoyski, artistes au Japon, en Pologne, en Chine, en Ukraine et en Allemagne. Ils ont en commun une approche à la fois irrévérencieuse et multidisciplinaire, ancrée dans une réflexion sur le médium photographique. Leur travail est inspiré de leurs rencontres avec les lieux et la communauté. 

Le groupe à géométrie variable se nomme Czułość, qui signifie «sensibilité de la pellicule photo à la lumière» en polonais. Né à Varsovie, ce mouvement international en photographie contemporaine rassemble des artistes qui explorent le médium de la photographie en se limitant consciemment à ses caractéristiques et significations. Czułość est également un espace de galerie et une institution culturelle avec une structure d’organisme à but non lucratif. 

Sensibilité est visible dans le secteur de la Traverse à Lévis, jusqu’au 3 février.

Les plus lus

Une enseignante de Lévis au grand écran

Le documentaire Sylvie à l’école de la réalisatrice Carole Laganière a été présenté pour la première fois au Cinéma Lido à Lévis, le 17 octobre dernier. Le documentaire met en vedette l’enseignante de l’École secondaire les Etchemins Sylvie Giroux et les élèves de sa classe adaptée. La réalisatrice a suivi ce groupe pendant près d’un an afin de mettre en lumière la réalité que ces étudiants âgés d...

Flip se démarque encore à Révolution

La troupe Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao continue sa route au concours Révolution, télédiffusé sur les ondes de TVA. Les Lévisiennes ont franchi de brillante façon l'étape éliminatoire présentée hier.

Un nouveau départ pour Francoeur

L’artiste peintre de renommée internationale Claire Francoeur a repris ses pinceaux depuis peu et expose ses nouvelles toiles au nouveau Complexe funéraire Blais, Gilbert & Turgeon du Groupe Garneau thanatologue à Lévis depuis le 19 octobre dernier. La résidente de Saint-Jean-Chrysostome a connu le succès dans les années 90 et débuts 2000 avant de prendre une pause longue de 12 ans.

D’un atelier est née une exposition

Riopelle chez les ados, en cours à la bibliothèque Albert-Rousseau à Saint-Étienne-de-Lauzon, rassemble des œuvres inspirées du peintre québécois et créées par des jeunes du 121e Groupe Scout en compagnie de l’artiste lévisienne Ghislaine Riendeau lors d’un atelier. L’exposition est prolongée jusqu’au 12 décembre.

Photographie indisciplinée aux fenêtres de Lévis

Un groupe de six artistes venus de partout dans le monde a passé deux semaines en résidence de création à Regart. Avant de repartir, chacun a placé une photographie grand format exposée à même une fenêtre de la rue Saint-Laurent à quelques pas du centre d’artistes en art actuel.

Les mots, les armes du 21e siècle

L’auteur lévisien Jean-Jacques Pelletier renoue avec la maison d’édition Alire pour publier son nouveau roman : Radio-Vérité. Fruit d’une réflexion et d’une création amorcées depuis longtemps, la nouvelle œuvre de l’ancien professeur de philosophie au Cégep de Lévis-Lauzon se veut une critique des dérives des attaques verbales et des visions manichéennes de la vérité, de plus en plus présentes dan...

Voyage folk avec Jordane Labrie au VBP

La voix incomparable de Jordane Labrie résonnera au Vieux Bureau de Poste (VBP) le 20 octobre. L’auteure-compositrice-interprète et son complice Clément Desjardins seront de passage à Lévis pour y présenter des incontournables du folk et même, un avant-goût de leur prochain album, 12 jours.

Un piano sous les chandelles à Lévis

Dans une ambiance feutrée et propice à l’écoute, les spectateurs pourront vivre un concert placé sous le sceau de la noblesse, de la dignité, de la grâce et de l’émerveillement. Alejandra Cifuentes Diaz interprètera certains des plus grands chefs-d’œuvre romantiques.

Flip fait sa marque à Révolution

Championnes du monde de danse hip-hop, la troupe Flip, de l'école de danse lévisienne District.Mao, se démarque encore une fois au petit écran.

Des artistes lévisiens s’exposent à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy

Jusqu’au 28 octobre, les élèves d’Anne-Marie Bourguignon exposent leurs tableaux et autres travaux à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy de Lévis, dans le cadre de l’exposition Clin d’œil.