CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Après une première œuvre traitant de la crise de la quarantaine chez la femme, l’auteure lévisienne Isabelle Petit a de nouveau pris la plume pour écrire sur un sujet qui touche la gent féminine. Avec Pic de température, la résidente de Lauzon aborde l’appel de la maternité et les différentes épreuves que peuvent vivre les femmes avant de donner la vie.

«Beaucoup de femmes veulent contrôler leur vie comme elles le font au travail par exemple. Il y a plusieurs parcours qui amènent à la maternité. Je voulais également soulever l’obsession d’avoir un bébé, particulièrement chez les hommes. Des fois, c’est l’homme qui veut absolument avoir un enfant et ça met de la pression sur la femme», explique l’auteure lévisienne sur l’origine de son nouveau roman.

Pic de température suit avec sensibilité et humour Laurie. Journaliste passionnée, cette dernière ne veut pas d’enfant, adorant sa vie actuelle libre de toute contrainte. Toutefois, son mari désire fonder une famille et une petite blonde commence à lui faire les yeux doux. À la suite d’un déclic, Laurie finit par entendre l’appel de la maternité, mais tomber enceinte n’est pas aussi simple et l’héroïne devra passer à travers une montagne russe d’émotions. Un processus qu’a aussi vécu Isabelle Petit et qui lui a servi d’inspiration.

«Au début du roman, Laurie ne me ressemble pas beaucoup. Mais je me base sur du vécu. Pour mon plus vieux, ça nous a pris cinq ans avant que ça fonctionne. Quand tu es dans le processus (de procréation), tu es loin d’en rire, mais ça amène des situations cocasses. Par exemple, lorsque c’est la fois dans le mois où tu dois le faire, mais que ça ne te tente pas ou lorsque tu reçois des trucs d’alimentation pour être fertile. Le roman est dosé entre réflexions sensibles et moments cocasses du processus», partage l’écrivaine.

Autres inspirations

Et à peine après la sortie de son deuxième livre, Isabelle Petit travaille déjà à la production d’autres œuvres traitant encore une fois de problématiques humaines. Au printemps, un livre «qui donne la parole aux hommes en ce qui a trait aux relations homme/femme» devrait paraître. L’auteure lévisienne travaille aussi sur un ouvrage qui parlera de la maladie d’Alzheimer.

«Je veux écrire sur des choses qui me tiennent à cœur, toujours avec ma touche sensible et humoristique», conclut Isabelle Petit.

Les plus lus

Un air de jazz dans les rues de Lévis

Pour une treizième année consécutive, le Festival Jazz etcetera fera vibrer le cœur du Vieux-Lévis, du 8 au 11 août. Jazz varié, blues, soul, funky et big band, les sonorités chaudes et rythmées résonneront dans les rues de la ville pendant quatre jours.

Le Chœur du Monde dans tous ses éclats

Le Chœur du Monde présentera son prochain concert au Cégep de Lévis-Lauzon, les 7 et 8 juin prochains à 20h.

Plus de rire que de peur au Vieux Bureau de Poste cet été

C’est une pièce qui fera frissonner les spectateurs même en pleine canicule (oui, le soleil finira bien par revenir). Une maison hantée et des personnages tous plus loufoques les uns que les autres servis par quatre jeunes comédiens débordants d’énergie. Cet été à Lévis le théâtre se déguste avec une bonne dose d’humour et une pointe de suspense.

Des œuvres format mini à découvrir à Lévis

L’Internationale d’art miniature revient à Lévis du 16 juin au 1er septembre pour une 10e édition. Présenté par Diffusion culturelle de Lévis, l’événement se tient au Centre d’exposition Louise-Carrier, à L’Anglicane et à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy.

La fascinante vie de Lionel Lefebvre

Jockey pendant plusieurs années aux États-Unis, le Lévisien Lionel Lefebvre a pu développer un grand talent artistique grâce à sa passion des chevaux. En plus de lui fournir une source d’inspiration inépuisable, son travail équestre lui a permis d’avoir les moyens pour suivre des cours afin de devenir peintre.

Chaudière-Appalaches en œuvres cherche artistes

Le concours d’arts visuels qui s’adresse aux artistes de tous les niveaux la région, Chaudière-Appalaches en œuvres, est lancé. Organisée par le Musée Marius-Barbeau, cette deuxième édition se tient sous le thème Deuxième vie.

Théâtre Beaumont-St-Michel : passer un été à rire à s’en taper les cuisses

Carl Béchard, Amélie Grenier, Isabelle Drainville, Jacques Girard, Caroline Dardenne et Patric Saucier sont les six comédiens qui donneront vie à l’histoire La mallette rouge de Ray Cooney, adaptée par Reynald Robinson à la sauce bellechassoise, à partir du 21 juin au Théâtre Beaumont-Saint-Michel, et tout au long de l’été.

À la découverte de trésors de la Ville de Lévis

La Ville de Lévis présente son exposition Œuvres choisies du 6 juin au 1er septembre à la Galerie d’Art des Deux-Ponts de Saint-Nicolas.

Candidats recherchés pour le concours Chantons pour Elles

Les inscriptions pour la troisième édition du Concours Chantons pour Elles, organisée par la Fondation Jonction pour Elle, sont ouvertes. L’activité de financement permet de récolter des sous pour venir en aide aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale.