François (au centre) a passé deux ans à l’École supérieure de ballet du Québec avec son ami Shô (à gauche de François). CRÉDIT : COURTOISIE - IMAGE TIREE DU FILM © 2018 ONF. TOUS DROITS RESERVES.

La danse occupe presque tout leur temps. La réalisatrice Christine Chevarie-Lessard invite les spectateurs à passer 76 minutes avec des jeunes inscrits au programme professionnel de l’École supérieure de ballet du Québec. L’un d’eux, François, a grandi à Lévis avant de rejoindre la Métropole pour vivre son rêve.

Point d’équilibre prendra l’affiche à Québec le 14 décembre. Empreint de tendresse et de sensibilité, le documentaire explore de l’intérieur la vie et les rêves de jeunes danseurs à l’orée de l’adolescence, ce moment charnière où se dessine la fin des illusions. Les élèves de l’École supérieure de ballet du Québec se racontent avec une candide lucidité.

Ce long format est né d’un premier plus court auquel avait participé Shô, le meilleur ami de François. Devant la caméra, il y évoquait son amitié et c’est tout naturellement que François a de nouveau pris part à l’aventure cinématographique aux côtés de son ami grâce à la complicité des deux garçons.

Dans un milieu où la compétition n’est jamais très loin, créer des liens forts est aussi difficile que précieux. Même si des jalousies ont pu poindre par moment, discussion et sincérité ont permis aux amis d’éviter les conflits.

«On n’a pas eu de chicanes à cause de ça. On sait qu’on suivra des voies différentes dans le futur. On n’a jamais eu de rivalité», observe François.

«On s’entraide tout le temps. On se donne des défis, par exemple arriver à faire un nombre de pirouettes inestimable. On se donne des conseils, des trucs. Justement, c’est ça qui est cool! Parce qu’il n’y a pas de ‘‘T’es poche. Tu ne réussiras jamais.’’», raconte le danseur.

Une opportunité à ne pas manquer

Pour François, c’était une opportunité à ne pas manquer. «C’est une chance à prendre. Tu n’es pas tout le temps dans un film», admet celui qui a accepté de se dévoiler et s’ouvrir. «Ça me fait drôle de me voir et m’entendre parler, me voir en action», s’amuse François.

Le tournage a duré quelques jours. En plus des séquences tournées à l’École supérieure de ballet du Québec, d’autres l’ont été au café Manga, à l’extérieur des cours ou à la Grande Bibliothèque avec d’autres amis. L’expérience a même donné le goût à François de, peut-être, un jour faire son propre film où il raconterait son parcours de danseur.

Âgé de 17 ans aujourd’hui, le jeune homme a commencé la danse classique à 9 ans dans une école de danse de Québec et a aussi pratiqué pendant deux ans à Lévis chez Élédanse. Après des stages à Toronto et à New York, il a passé deux ans à l’École supérieure de ballet du Québec. Le danseur poursuit désormais son rêve à l’Académie du ballet métropolitain. François prépare sa participation à des compétitions internationales en février prochain afin d’entrer dans l’une des grandes écoles de la discipline.

«On travaille fort pour un résultat qui est de devenir danseur professionnel. C’est ça que je veux depuis que j’ai 9 ans. C’est travailler, travailler pour avoir un grand résultat. J’aime danser depuis toujours. C’est de pouvoir exprimer une émotion, apprendre davantage différents styles. En fait, c’est vraiment mon domaine», confie-t-il.

Les plus lus

Hit The Floor s’étendra à Montréal

La 9e édition a pris fin le 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis. À l’aube des 10 ans de Hit The Floor, son fondateur Nicolas Bégin a annoncé la création d’un festival de danse dès l'an prochain, lors de la grande soirée du dimanche.

Le Chœur du Monde dans tous ses éclats

Le Chœur du Monde présentera son prochain concert au Cégep de Lévis-Lauzon, les 7 et 8 juin prochains à 20h.

Festivent : Weezer, Sean Paul et les Cowboys Fringants

Weezer, Patrice Michaud, Smash Mouth, Gregory Charles, Sean Paul, La Chicane, les Cowboys Fringants et X Ambassadors sont annoncés pour cette 37e édition du Festivent Ville de Lévis qui se tiendra du 31 juillet au 4 août prochains. L'ensemble de la programmation a été dévoilé ce mercredi 22 mai.

Un air de jazz dans les rues de Lévis

Pour une treizième année consécutive, le Festival Jazz etcetera fera vibrer le cœur du Vieux-Lévis, du 8 au 11 août. Jazz varié, blues, soul, funky et big band, les sonorités chaudes et rythmées résonneront dans les rues de la ville pendant quatre jours.

Plus de rire que de peur au Vieux Bureau de Poste cet été

C’est une pièce qui fera frissonner les spectateurs même en pleine canicule (oui, le soleil finira bien par revenir). Une maison hantée et des personnages tous plus loufoques les uns que les autres servis par quatre jeunes comédiens débordants d’énergie. Cet été à Lévis le théâtre se déguste avec une bonne dose d’humour et une pointe de suspense.

Les Grands Feux Loto-Québec comme au grand écran

Les Grands Feux Loto-Québec (GFLQ) souffleront sur leurs 25 bougies au-dessus du fleuve Saint-Laurent entre Lévis et Québec, du 31 juillet au 24 août prochains. Au menu : six soirées festives mettant de l’avant la danse et la pyrotechnie, le tout inspiré par six lieux emblématiques de films cultes. La programmation complète a été dévoilée, le 23 mai dernier.

Des œuvres format mini à découvrir à Lévis

L’Internationale d’art miniature revient à Lévis du 16 juin au 1er septembre pour une 10e édition. Présenté par Diffusion culturelle de Lévis, l’événement se tient au Centre d’exposition Louise-Carrier, à L’Anglicane et à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy.

Chaudière-Appalaches en œuvres cherche artistes

Le concours d’arts visuels qui s’adresse aux artistes de tous les niveaux la région, Chaudière-Appalaches en œuvres, est lancé. Organisée par le Musée Marius-Barbeau, cette deuxième édition se tient sous le thème Deuxième vie.

L’OSL braque ses projecteurs sur des musiciens d’avenir

Alors que le printemps déploie ses ailes, l’Orchestre symphonique de Lévis (OSL) mettra à l’avant plan de jeunes pousses prometteuses lors de son dernier concert de la saison 2018-2019, le 26 mai prochain dès 13h15 à l’Espace symphonique de Lévis. Fraîchement diplômés du Conservatoire de musique de Québec, le hautboïste Jean-Sébastien Blais et la soprano Evelyne Larochelle interprèteront les solos...