CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Alors que le printemps déploie ses ailes, l’Orchestre symphonique de Lévis (OSL) mettra à l’avant plan de jeunes pousses prometteuses lors de son dernier concert de la saison 2018-2019, le 26 mai prochain dès 13h15 à l’Espace symphonique de Lévis. Fraîchement diplômés du Conservatoire de musique de Québec, le hautboïste Jean-Sébastien Blais et la soprano Evelyne Larochelle interprèteront les solos du spectacle Les grands interprètes de demain.

«Cette année, nous avons décidé de donner une tribune à deux musiciens prometteurs. Jean-Sébastien vient d’avoir sa maîtrise en hautbois et il a longtemps été notre premier hautbois à l’OSL. C’est un peu comme s’il revenait à la maison. Quant à elle, Evelyne, diplômée du Conservatoire l’an dernier, a suivi depuis des cours de maître et étudié à New York. Sa carrière est en pleine lancée, elle vient de chanter à Baltimore. Ce sont des jeunes qui sont en train de devenir nos solistes de demain», s’est d’emblée réjoui Gilles Auger, le chef de l’OSL.

En effet, les deux invités de l’ensemble lévisien sont en train de percer dans le monde de la musique classique. Originaire de Causapscal, Jean-Sébastien Blais est, depuis 2016, surnuméraire avec l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre symphonique de Sherbrooke, l’Orchestre symphonique de l’Estuaire ainsi qu’avec la Sinfonia de Lanaudière.

Pour sa part, Evelyne Larochelle, une chanteuse originaire de Sainte-Marie-de-Beauce, poursuit sa formation, depuis juin 2018, au sein du Vetere studio, association parrainée par la soprano de renommée internationale Aprile Millo. Auparavant, la soprano s’est fait remarquer dans plusieurs productions lyriques présentées à Québec.

Vivre toute une gamme d’émotions

Quant au concert en lui-même, l’apport des deux solistes permettra à l’ensemble lévisien de proposer un spectacle qui abordera une panoplie d’émotions.

Jean-Sébastien Blais jouera à cette occasion le Concerto pour hautbois de Richard Strauss, l’une des œuvres les plus difficiles pour un hautboïste. Evelyne Larochelle interprétera quant à elle Un cycle Nelligan. Cette œuvre, écrite par Gilles Auger pour Evelyne Larochelle, sera jouée par un orchestre pour la première fois.

En ouverture du concert, l’OSL, sous la direction de l’assistant chef d’orchestre Félix Ste-Marie, proposera son interprétation des Hébrides de Mendelssohn. Pour conclure en beauté la saison 2018-2019, l’ensemble offrira aux mélomanes la 6e symphonie de Beethoven, la Pastorale. Ces deux pièces célèbrent la beauté de la nature et les émotions qu’elles font vivre aux humains.

«Les poésies de Nelligan, qui ont inspiré Un cycle Nelligan, ne sont pas lumineuses, mais très troublantes et très profondes. Le Concerto pour hautbois de Strauss, c’est une musique qui te prend puisqu’elle est plus forte que la virtuosité nécessaire pour interpréter cette œuvre. La Pastorale est une symphonie très zen dans laquelle la musique n’a pas de conflit. C’est comme s’assoir dans le bois et écouter les oiseaux», a analysé Maestro Auger.

Notons qu’avant le concert de l’OSL prévu à 14h, des élèves de l’École de musique Jésus-Marie de Lévis offriront une prestation à compter de 13h15. Cette performance s’inscrit dans la volonté de l’OSL de faire connaître la relève musicale de la région lors de son dernier spectacle de chaque saison.

Pour plus d’information sur l’événement, vous pouvez consulter le www.oslevis.org.

Les plus lus

La mallette rouge : rocambolesque et divertissant

À l’affiche au Théâtre Beaumont-Saint-Michel, La mallette rouge raconte l’histoire de Claude-Henri qui, le jour de sa fête, se trompe de mallette sur le traversier en rentrant à la maison.

Frissonner de plaisir au Vieux Bureau de Poste

Cet été, entrez dans La maison hantée. Pour la saison estivale, le théâtre est de retour à Lévis pour sa 15e édition avec une comédie frissonnante et réjouissante d’Yvon Brochu à découvrir jusqu’au 24 août. Personnages loufoques et mystères glaçants, les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec brûlent les planches et le public s’amuse.

Artistes et public ont rendez-vous à Saint-Nicolas

Du 5 au 7 juillet, plus de 50 artistes et artisans seront réunis sous les chapiteaux de Village en Arts dans le parc Le Picart, à Saint-Nicolas. Tout le quartier vibrera au rythme de l’événement artistique grâce aux activités, dont le circuit pédestre, la visite de la chapelle Notre-Dame- de-Grâce, des prestations de danse le samedi et de la musique le dimanche.

Les Dimanches des Artistes célèbrent la musique

Du 7 juillet au 1er septembre, des musiciens et des chanteurs accompagneront la célébration dominicale de 10h30, à l’église Notre-Dame, précédée d’un prélude à 10h15. Pour souligner leur 25e année d’existence, les Dimanches des Artistes se clôtureront chaque semaine au son des grandes orgues Mitchell.

De l’art format mini par des artistes internationaux

C’est un tour du monde en petit format. Au Centre d’exposition Louise Carrier, sont exposées 347 œuvres de 185 artistes originaires de 23 pays, jusqu’au 1er septembre. Créée il y a 20 ans, l’Internationale d’art miniature de Lévis en est à sa 10e édition.

Regart infiltré par trois projets d’art actuel

Dans le cadre de sa programmation estivale, le centre d’artistes en art actuel de Lévis accueille trois artistes qui investissent la galerie, la piste cyclable et ses abords. Par les mots, les échanges et les paroles, ils nous interpellent, parlent de nous et s’immiscent dans notre intimité autant qu’ils nous engagent à entrer dans leur monde.

Rick Pagano au Festivent

La première partie du concert de X Ambassadors sera donnée par le chanteur Rick Pagano, demi-finaliste à l’émission La Voix 2019, qui fait fureur depuis son passage à la télévision.

Une soirée ciné pour les jeunes garantie en frissons

Les jeunes amateurs de films d’horreur se retrouveront au Patro de Lévis cet été. Pour la première édition du Vidéoclub Ça fout la chienne, une soirée cinéma en plein air se tiendra ce 11 juillet.

La tête à l’envers avec Surface au quai Paquet

Les talents d’ici réunis sur la scène de Surface ont chanté, dansé et jonglé dans un écrin de lumière, avec la ville de Québec pour décor. Présenté par la municipalité de Lévis, le spectacle gratuit est de retour pour deux soirs encore, ce vendredi 19 juillet et le samedi 20 juillet à 21h, au quai Paquet.

Les 3 doigts ont le cœur sur la main

Trois gars, comme les trois doigts de la main. Il n’en fallait pas plus pour que naisse le groupe de musique traditionnelle québécoise composé d’Adrien Bégin, Gabriel Jacques et Mathieu Jacques. Ensemble, ils jouent dans la rue et les événements publics. Engagés en plus d’être musiciens, ils ont récolté des sous pour l’organisme Laura Lémerveil.