Avec 255 000 $ remis aux organismes communautaires, Bingo Rive-Sud joue un rôle important sur le territoire. L’organisme a reçu en 2018 une aide financière de la Ville de Lévis de 15 000 $, comme l’an passé. Depuis quelques années, le montant est en baisse en raison d’une amélioration de sa situation. Le point avec la directrice, Cécile Guillemette.

«Notre seule et unique mission est de générer des profits pour les organismes de Lévis», débute Cécile Guillemette, présidente de Bingo Rive-Sud. 
Les Faucons de Lévis-Lauzon, le Patro de Lévis, le comité de la vie étudiante de l’école Pointe-Lévis ainsi que la Corporation d’aide financière aux organismes de Lévis (CAFOL) se partagent les bénéfices de la Maison du bingo. Au final, grâce à un mécanisme de redistribution, ce sont près de 150 organismes communautaires qui reçoivent une part des gains pour réaliser des projets au service de la population sur le territoire.

En raison de l’impact dans la communauté des activités de Bingo Rive-Sud et des difficultés liées à l’évolution des salles de bingo, la Ville de Lévis soutient l’organisme afin d’assurer sa pérennité. La contribution de la Ville était passée de 25 000 $ à 20 000 $ en 2016, puis à 15 000 $ en 2017, pour rester stable cette année. 

«On est contents de pouvoir compter sur un support financier de la Ville de Lévis pour nous aider dans nos opérations. Ça nous aide à supporter nos coûts d’opération et il en reste plus pour les organismes. Dans une année, les 15 000 $ sont multipliés par 15», fait valoir Cécile Guillemette. La directrice explique qu’après avoir connu des années fastes, l’industrie du bingo est désormais en changement. 

Se réinventer

«Il y a quelques années, je disais, c’est une industrie qui est en difficulté, note-t-elle. La clientèle, qui encourage cette industrie depuis de nombreuses années, est vieillissante. Donc, nos assistances ont diminué. Il a fallu se réinventer, modifier beaucoup de choses pour s’adapter à la nouvelle réalité. Ç’a amené des hauts et des bas, des chaos. On a retrouvé une stabilité et un équilibre pour continuer à promouvoir nos soirées, toujours au bénéfice des organismes.»

L’équilibre, revenu depuis deux ans, repose sur des assistances stables et un rendement annuel finement analysé afin de maintenir une rentabilité. «On a apporté des changements au niveau des enjeux, à la suite de l’analyse de rendement des séances. Au niveau de l’offre de jeu, on a déjà offert dix séances par semaine, on a réduit à six.» 

Un service pour chaque joueur

Dans sa stratégie, Bingo Rive-Sud a aussi choisi de miser sur la qualité des services offerts. Pour satisfaire tous les types de joueurs, la salle s’est organisée sur deux étages, l’un dédié à la concentration, l’autre permettant de jouer tout en s’amusant. Un salon privé peut même recevoir des groupes jusqu’à 40 personnes et 56 groupes ont été accueillis l’an dernier. 

 «On opère cette salle avec un esprit communautaire, qu’on veut conserver au sein de l’équipe et pour notre clientèle», explique la directrice. La salle ouvre ainsi ses portes à 16h, alors que les parties ne débutent qu’à 18h45. 

«Des gens arrivent avec leurs petits sandwichs. Ils vont prendre une bonne soupe aux légumes, car la soupe, c’est Marie-Claude qui la fait, c’est maison, raconte-t-elle. Ils peuvent jouer aux cartes, ils jasent, ils soupent ensemble. Certains vivent seul et brisent la solitude en venant dans la salle. Ils vont jouer un petit neuf faces. Ce n’est pas tous des gros joueurs. Ils viennent pour le divertissement.»

Les plus lus

Nouvelle initiative pour les enfants à risque de violence

Lors d’une conférence de presse tenue le 31 mai, l’organisme Espace Chaudière-Appalaches a lancé officiellement son nouvel atelier adapté de prévention de la violence adressé aux enfants autistes, mais également à ceux ayant une déficience intellectuelle modérée à légère, un trouble du langage ou toute autre difficulté de compréhension.

Bingo Rive-Sud a retrouvé son équilibre

Avec 255 000 $ remis aux organismes communautaires, Bingo Rive-Sud joue un rôle important sur le territoire. L’organisme a reçu en 2018 une aide financière de la Ville de Lévis de 15 000 $, comme l’an passé. Depuis quelques années, le montant est en baisse en raison d’une amélioration de sa situation. Le point avec la directrice, Cécile Guillemette.

Le Grenier déménagera à Christ-Roi en 2019

En 2019, le comptoir alimentaire Le Grenier déménagera au sous-sol de l’église Christ-Roi, au lieu de son emplacement actuel sur la rue Saint-Joseph devenu trop exiguë. C’est l’une des nouveautés annoncées par l’organisme dans son rapport annuel 2017-2018. L’occasion de faire le point avec la directrice, Caroline La Fontaine, et le président, Yvon Gosselin.

Ils reprennent le contrôle de leur milieu de vie

Depuis maintenant deux ans, les résidents de la Place Villemay, qui regroupe quatre immeubles à logements et plus de 80 locataires sur la rue Saint-Édouard, à Lévis, participent au projet de recherche Flash ton quartier – On se tient entre voisins, mené par l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Celui-ci s’inscrit dans la lutte contre les inégalités sociales de santé et a pour objectif la prise...

Coup d’envoi officiel pour le projet Carpe Diem

C’est en présence du whip adjoint du gouvernement provincial libéral et député de Côte-du-Sud, Norbert Morin, et de la conseillère municipale du district Lauzon, Fleur Paradis, que les différents partenaires derrière le projet de la coopérative de solidarité en habitation Carpe Diem ont procédé, le 13 juin dernier, au coup d’envoi officiel des travaux de cet immeuble de 45 logements abordables à L...

Le Défi-Vélo de la Maison des greffés Lina Cyr arrive à Lévis

Alors que le départ sera donné le 6 juillet de Longueuil à 9h, le Défi-Vélo de la Maison des greffés Lina Cyr complètera son parcours de 300 kilomètres à Lévis le 7 juillet au Complexe 2 Glaces Honco du secteur Saint-Romuald vers 16h.

57 800 $ dans la recherche médicale

Ce sont 57 800 $ qui ont été amassés lors de la 18e édition de la Soirée gastronomique des Grands Cœurs de Lévis, organisée le 17 mai par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (Cœur + AVC).

Le Cercle de Fermières Charny brille

Le Cercle de Fermières Charny s’est mérité, le 28 avril à Pintendre, le trophée d’arts textiles lors du congrès régional pour les secteurs Lévis, Lotbinière et La Nouvelle-Beauce.