Avec 255 000 $ remis aux organismes communautaires, Bingo Rive-Sud joue un rôle important sur le territoire. L’organisme a reçu en 2018 une aide financière de la Ville de Lévis de 15 000 $, comme l’an passé. Depuis quelques années, le montant est en baisse en raison d’une amélioration de sa situation. Le point avec la directrice, Cécile Guillemette.

«Notre seule et unique mission est de générer des profits pour les organismes de Lévis», débute Cécile Guillemette, présidente de Bingo Rive-Sud. 
Les Faucons de Lévis-Lauzon, le Patro de Lévis, le comité de la vie étudiante de l’école Pointe-Lévis ainsi que la Corporation d’aide financière aux organismes de Lévis (CAFOL) se partagent les bénéfices de la Maison du bingo. Au final, grâce à un mécanisme de redistribution, ce sont près de 150 organismes communautaires qui reçoivent une part des gains pour réaliser des projets au service de la population sur le territoire.

En raison de l’impact dans la communauté des activités de Bingo Rive-Sud et des difficultés liées à l’évolution des salles de bingo, la Ville de Lévis soutient l’organisme afin d’assurer sa pérennité. La contribution de la Ville était passée de 25 000 $ à 20 000 $ en 2016, puis à 15 000 $ en 2017, pour rester stable cette année. 

«On est contents de pouvoir compter sur un support financier de la Ville de Lévis pour nous aider dans nos opérations. Ça nous aide à supporter nos coûts d’opération et il en reste plus pour les organismes. Dans une année, les 15 000 $ sont multipliés par 15», fait valoir Cécile Guillemette. La directrice explique qu’après avoir connu des années fastes, l’industrie du bingo est désormais en changement. 

Se réinventer

«Il y a quelques années, je disais, c’est une industrie qui est en difficulté, note-t-elle. La clientèle, qui encourage cette industrie depuis de nombreuses années, est vieillissante. Donc, nos assistances ont diminué. Il a fallu se réinventer, modifier beaucoup de choses pour s’adapter à la nouvelle réalité. Ç’a amené des hauts et des bas, des chaos. On a retrouvé une stabilité et un équilibre pour continuer à promouvoir nos soirées, toujours au bénéfice des organismes.»

L’équilibre, revenu depuis deux ans, repose sur des assistances stables et un rendement annuel finement analysé afin de maintenir une rentabilité. «On a apporté des changements au niveau des enjeux, à la suite de l’analyse de rendement des séances. Au niveau de l’offre de jeu, on a déjà offert dix séances par semaine, on a réduit à six.» 

Un service pour chaque joueur

Dans sa stratégie, Bingo Rive-Sud a aussi choisi de miser sur la qualité des services offerts. Pour satisfaire tous les types de joueurs, la salle s’est organisée sur deux étages, l’un dédié à la concentration, l’autre permettant de jouer tout en s’amusant. Un salon privé peut même recevoir des groupes jusqu’à 40 personnes et 56 groupes ont été accueillis l’an dernier. 

 «On opère cette salle avec un esprit communautaire, qu’on veut conserver au sein de l’équipe et pour notre clientèle», explique la directrice. La salle ouvre ainsi ses portes à 16h, alors que les parties ne débutent qu’à 18h45. 

«Des gens arrivent avec leurs petits sandwichs. Ils vont prendre une bonne soupe aux légumes, car la soupe, c’est Marie-Claude qui la fait, c’est maison, raconte-t-elle. Ils peuvent jouer aux cartes, ils jasent, ils soupent ensemble. Certains vivent seul et brisent la solitude en venant dans la salle. Ils vont jouer un petit neuf faces. Ce n’est pas tous des gros joueurs. Ils viennent pour le divertissement.»

Les plus lus

Le Service d’entraide dans le besoin à Saint-Nicolas

Le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas est à la recherche de nouveaux locaux et de financement à la suite d’un avis de non-renouvellement de l’entente d’occupation qui les liait avec le Conseil de fabrique de la paroisse de Saint-Nicolas-de-Lévis. L’organisme à but non lucratif (OBNL) a reçu une lettre le 22 décembre dernier leur demandant de quitter les locaux du sous-sol de l’église de Sa...

Une résidente de Saint-Romuald souffle 105 bougies

Yvette Gingras, une résidente de la Résidence Étienne-Simard de Saint-Romuald, a célébré, le 20 janvier dernier, son 105e anniversaire de naissance.

Le Service d’entraide de Charny s’agrandit

Pour ne laisser personne sur le bord du chemin, le Service d’entraide de Charny œuvre depuis 43 ans afin de soutenir les familles démunies, les personnes âgées et tous ceux qui font face à des difficultés. À la fin du mois, l’organisme ouvrira les portes de ses nouvelles installations, transformées après plus de cinq mois de travaux.

Logement social : des séances pour répondre aux questions des Lévisiens

En pleine période de renouvellement des baux et de recherche d’un logement, Concertation Logement Lévis proposera, pour la première fois de son existence, des séances d’information en février. L’initiative de l’instance regroupant une vingtaine d’organismes communautaires permettra de répondre aux questions des citoyens relatives à l’accès à un logement social et abordable à Lévis.

Une expérience qui change une vie

Grâce à Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière qui a soumis sa candidature, la Lévisienne Vicky Dupont a reçu en novembre dernier à l’Assemblée nationale l’un des prix Leviers, un honneur créé par le Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ) pour valoriser la ténacité et la contribution sociale des jeunes aux parcours de vie différenciés. Pour Vicky Dupont,...

8 500 $ récoltés au Déjeuner carnavalesque

La 11e édition du Déjeuner carnavalesque de Lévis a ouvert les festivités hivernales sur la Rive-Sud et a régalé plusieurs centaines de gens de la région. L’activité au profit de Lévis, attache ta tuque s’est tenue ce 1er février au restaurant Cosmos de Lévis.

Bell Cause pour la cause soutient la Maison de la famille Rive-Sud

La Maison de la famille Rive-Sud (MFRS), la Fondation Santé Beauce-Etchemin, La Rencontre et Le Sillon ont annoncé, le 23 janvier, qu’ils sont récipiendaires de dons totalisant 57 000 $ du Fonds communautaire Bell Cause pour la cause afin d’améliorer l’accès aux soins en santé mentale dans la région Chaudière-Appalaches.

Support des Optimistes à une famille

Grâce à la Fondation Optimiste des enfants canadiens pour le programme Réconfort, les membres du Club Optimiste de Saint-Nicolas ont récemment remis un chèque de 1 000 $ à la famille de Naomie Fontaine.

Guignolée record pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis

La neuvième Guignolée du Dr Julien du Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) a battu un record. L’événement, qui s’est déroulé du 1er décembre 2018 au 15 janvier 2019, a permis de récolter plus de 204 000 $ au profit de l’organisme lévisien.

Un prestigieux prix pour Jonction pour elle

L’organisme lévisien Jonction pour elle, qui vient en aide aux femmes victimes de violence conjugale et à leurs enfants, a reçu la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour mérite exceptionnel. Suzanne Boudreault, présidente du conseil d’administration (CA) de Jonction pour elle, s’est vue remettre ce prix des mains du lieutenant-gouverneur du Québec, J. Michel Doyon, le 5 février dernier.