Lors d’une conférence de presse tenue le 31 mai, l’organisme Espace Chaudière-Appalaches a lancé officiellement son nouvel atelier adapté de prévention de la violence adressé aux enfants autistes, mais également à ceux ayant une déficience intellectuelle modérée à légère, un trouble du langage ou toute autre difficulté de compréhension.

C’est à partir de l’histoire fictive d’Alex, un jeune garçon autiste placé dans une classe neurotypique, que Géraldine Zaccardelli et Vanessa Bergeron, toutes deux animatrices à l’Espace, ainsi que Sylvie Carter, coordonnatrice, ont expliqué les motivations derrière ce projet. «Ce n’était pas acceptable pour nous de laisser ces enfants (autistes, avec une déficience intellectuelle ou un trouble du langage) ne pas être capables de recevoir notre atelier et de ne pas le comprendre, sous prétexte qu’ils n’étaient pas neurotypiques», a justifié Mme Zaccardelli, en évoquant leurs caractéristiques particulières qui, souvent, les rendent plus vulnérables à des situations de violence. 

Le contenu de l’atelier adapté demeure le même que celui présenté dans les classes régulières, à l’exception près que les deux femmes ont travaillé en étroite collaboration avec Anne-Marie Gagnon, éducatrice spécialisée, afin de le rendre compréhensible au public visé. «Sans son soutien et ses conseils, c’est sûr qu’on serait tombé dans des pièges d’adaptation, que ce soit la formulation des phrases, les images, le choix des exemples et la façon d’aborder certaines problématiques», a mentionné Mme Zaccardelli. Ce sont donc des pictogrammes et des images réalisés par Marie-Christine Frigault, artiste lévisienne et éducatrice spécialisée, qui soutiennent la compréhension.

 «Différents, mais importants» 

Les animatrices n’ont pas manqué de le rappeler à plusieurs reprises : «différent ne veut pas dire moins important». C’est pourquoi elles ont misé sur une terminologie dans laquelle est absente toute référence à la pathologie, y compris le mot trouble. «La terminologie qui fait référence aux personnes autistes est très variable, souvent respectueuse, mais parfois inexacte ou dévalorisante. L’autisme, c’est une caractéristique humaine. Ça peut ou non être accompagné de dysfonctionnement, mais en soi, ce n’est pas une maladie», a affirmé Mme Bergeron.

Question de personnaliser d’autant plus cet atelier et de miser sur la relation entre les enfants et leurs intervenants, une trousse didactique a également été pensée. «Ça permet aux éducateurs une plus grande liberté et nous, ça nous assure que le message de l’atelier Espace est quand même transmis à ces enfants», a précisé Mme Bergeron. 

À titre indicatif, les ateliers créés par l’Espace dans leur version régulière ont été présentés dans six écoles de la Chaudière-Appalaches. Ce sont donc  1 369 enfants qui y ont participés, 99 membres du personnel et 41 parents. Depuis ses débuts, l’atelier adapté a quant à lui été offert à 52 enfants.

Les plus lus

Le Service d’entraide dans le besoin à Saint-Nicolas

Le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas est à la recherche de nouveaux locaux et de financement à la suite d’un avis de non-renouvellement de l’entente d’occupation qui les liait avec le Conseil de fabrique de la paroisse de Saint-Nicolas-de-Lévis. L’organisme à but non lucratif (OBNL) a reçu une lettre le 22 décembre dernier leur demandant de quitter les locaux du sous-sol de l’église de Sa...

Une résidente de Saint-Romuald souffle 105 bougies

Yvette Gingras, une résidente de la Résidence Étienne-Simard de Saint-Romuald, a célébré, le 20 janvier dernier, son 105e anniversaire de naissance.

Le Service d’entraide de Charny s’agrandit

Pour ne laisser personne sur le bord du chemin, le Service d’entraide de Charny œuvre depuis 43 ans afin de soutenir les familles démunies, les personnes âgées et tous ceux qui font face à des difficultés. À la fin du mois, l’organisme ouvrira les portes de ses nouvelles installations, transformées après plus de cinq mois de travaux.

Logement social : des séances pour répondre aux questions des Lévisiens

En pleine période de renouvellement des baux et de recherche d’un logement, Concertation Logement Lévis proposera, pour la première fois de son existence, des séances d’information en février. L’initiative de l’instance regroupant une vingtaine d’organismes communautaires permettra de répondre aux questions des citoyens relatives à l’accès à un logement social et abordable à Lévis.

Une expérience qui change une vie

Grâce à Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière qui a soumis sa candidature, la Lévisienne Vicky Dupont a reçu en novembre dernier à l’Assemblée nationale l’un des prix Leviers, un honneur créé par le Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ) pour valoriser la ténacité et la contribution sociale des jeunes aux parcours de vie différenciés. Pour Vicky Dupont,...

8 500 $ récoltés au Déjeuner carnavalesque

La 11e édition du Déjeuner carnavalesque de Lévis a ouvert les festivités hivernales sur la Rive-Sud et a régalé plusieurs centaines de gens de la région. L’activité au profit de Lévis, attache ta tuque s’est tenue ce 1er février au restaurant Cosmos de Lévis.

Bell Cause pour la cause soutient la Maison de la famille Rive-Sud

La Maison de la famille Rive-Sud (MFRS), la Fondation Santé Beauce-Etchemin, La Rencontre et Le Sillon ont annoncé, le 23 janvier, qu’ils sont récipiendaires de dons totalisant 57 000 $ du Fonds communautaire Bell Cause pour la cause afin d’améliorer l’accès aux soins en santé mentale dans la région Chaudière-Appalaches.

Support des Optimistes à une famille

Grâce à la Fondation Optimiste des enfants canadiens pour le programme Réconfort, les membres du Club Optimiste de Saint-Nicolas ont récemment remis un chèque de 1 000 $ à la famille de Naomie Fontaine.

Guignolée record pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis

La neuvième Guignolée du Dr Julien du Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) a battu un record. L’événement, qui s’est déroulé du 1er décembre 2018 au 15 janvier 2019, a permis de récolter plus de 204 000 $ au profit de l’organisme lévisien.

Un prestigieux prix pour Jonction pour elle

L’organisme lévisien Jonction pour elle, qui vient en aide aux femmes victimes de violence conjugale et à leurs enfants, a reçu la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour mérite exceptionnel. Suzanne Boudreault, présidente du conseil d’administration (CA) de Jonction pour elle, s’est vue remettre ce prix des mains du lieutenant-gouverneur du Québec, J. Michel Doyon, le 5 février dernier.