Lors d’une conférence de presse tenue le 31 mai, l’organisme Espace Chaudière-Appalaches a lancé officiellement son nouvel atelier adapté de prévention de la violence adressé aux enfants autistes, mais également à ceux ayant une déficience intellectuelle modérée à légère, un trouble du langage ou toute autre difficulté de compréhension.

C’est à partir de l’histoire fictive d’Alex, un jeune garçon autiste placé dans une classe neurotypique, que Géraldine Zaccardelli et Vanessa Bergeron, toutes deux animatrices à l’Espace, ainsi que Sylvie Carter, coordonnatrice, ont expliqué les motivations derrière ce projet. «Ce n’était pas acceptable pour nous de laisser ces enfants (autistes, avec une déficience intellectuelle ou un trouble du langage) ne pas être capables de recevoir notre atelier et de ne pas le comprendre, sous prétexte qu’ils n’étaient pas neurotypiques», a justifié Mme Zaccardelli, en évoquant leurs caractéristiques particulières qui, souvent, les rendent plus vulnérables à des situations de violence. 

Le contenu de l’atelier adapté demeure le même que celui présenté dans les classes régulières, à l’exception près que les deux femmes ont travaillé en étroite collaboration avec Anne-Marie Gagnon, éducatrice spécialisée, afin de le rendre compréhensible au public visé. «Sans son soutien et ses conseils, c’est sûr qu’on serait tombé dans des pièges d’adaptation, que ce soit la formulation des phrases, les images, le choix des exemples et la façon d’aborder certaines problématiques», a mentionné Mme Zaccardelli. Ce sont donc des pictogrammes et des images réalisés par Marie-Christine Frigault, artiste lévisienne et éducatrice spécialisée, qui soutiennent la compréhension.

 «Différents, mais importants» 

Les animatrices n’ont pas manqué de le rappeler à plusieurs reprises : «différent ne veut pas dire moins important». C’est pourquoi elles ont misé sur une terminologie dans laquelle est absente toute référence à la pathologie, y compris le mot trouble. «La terminologie qui fait référence aux personnes autistes est très variable, souvent respectueuse, mais parfois inexacte ou dévalorisante. L’autisme, c’est une caractéristique humaine. Ça peut ou non être accompagné de dysfonctionnement, mais en soi, ce n’est pas une maladie», a affirmé Mme Bergeron.

Question de personnaliser d’autant plus cet atelier et de miser sur la relation entre les enfants et leurs intervenants, une trousse didactique a également été pensée. «Ça permet aux éducateurs une plus grande liberté et nous, ça nous assure que le message de l’atelier Espace est quand même transmis à ces enfants», a précisé Mme Bergeron. 

À titre indicatif, les ateliers créés par l’Espace dans leur version régulière ont été présentés dans six écoles de la Chaudière-Appalaches. Ce sont donc  1 369 enfants qui y ont participés, 99 membres du personnel et 41 parents. Depuis ses débuts, l’atelier adapté a quant à lui été offert à 52 enfants.

Les plus lus

Nouvelle initiative pour les enfants à risque de violence

Lors d’une conférence de presse tenue le 31 mai, l’organisme Espace Chaudière-Appalaches a lancé officiellement son nouvel atelier adapté de prévention de la violence adressé aux enfants autistes, mais également à ceux ayant une déficience intellectuelle modérée à légère, un trouble du langage ou toute autre difficulté de compréhension.

Bingo Rive-Sud a retrouvé son équilibre

Avec 255 000 $ remis aux organismes communautaires, Bingo Rive-Sud joue un rôle important sur le territoire. L’organisme a reçu en 2018 une aide financière de la Ville de Lévis de 15 000 $, comme l’an passé. Depuis quelques années, le montant est en baisse en raison d’une amélioration de sa situation. Le point avec la directrice, Cécile Guillemette.

Le Grenier déménagera à Christ-Roi en 2019

En 2019, le comptoir alimentaire Le Grenier déménagera au sous-sol de l’église Christ-Roi, au lieu de son emplacement actuel sur la rue Saint-Joseph devenu trop exiguë. C’est l’une des nouveautés annoncées par l’organisme dans son rapport annuel 2017-2018. L’occasion de faire le point avec la directrice, Caroline La Fontaine, et le président, Yvon Gosselin.

Ils reprennent le contrôle de leur milieu de vie

Depuis maintenant deux ans, les résidents de la Place Villemay, qui regroupe quatre immeubles à logements et plus de 80 locataires sur la rue Saint-Édouard, à Lévis, participent au projet de recherche Flash ton quartier – On se tient entre voisins, mené par l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Celui-ci s’inscrit dans la lutte contre les inégalités sociales de santé et a pour objectif la prise...

Coup d’envoi officiel pour le projet Carpe Diem

C’est en présence du whip adjoint du gouvernement provincial libéral et député de Côte-du-Sud, Norbert Morin, et de la conseillère municipale du district Lauzon, Fleur Paradis, que les différents partenaires derrière le projet de la coopérative de solidarité en habitation Carpe Diem ont procédé, le 13 juin dernier, au coup d’envoi officiel des travaux de cet immeuble de 45 logements abordables à L...

Le Défi-Vélo de la Maison des greffés Lina Cyr arrive à Lévis

Alors que le départ sera donné le 6 juillet de Longueuil à 9h, le Défi-Vélo de la Maison des greffés Lina Cyr complètera son parcours de 300 kilomètres à Lévis le 7 juillet au Complexe 2 Glaces Honco du secteur Saint-Romuald vers 16h.

57 800 $ dans la recherche médicale

Ce sont 57 800 $ qui ont été amassés lors de la 18e édition de la Soirée gastronomique des Grands Cœurs de Lévis, organisée le 17 mai par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (Cœur + AVC).

Le Cercle de Fermières Charny brille

Le Cercle de Fermières Charny s’est mérité, le 28 avril à Pintendre, le trophée d’arts textiles lors du congrès régional pour les secteurs Lévis, Lotbinière et La Nouvelle-Beauce.