Marc Gaulin et Maxime Jean espèrent que les gens de la région seront nombreux à participer au Défi Chaîne de vie.

C’est le dimanche 14 octobre prochain qu’aura lieu au Mont Orignal, à Lac-Etchemin, la première édition régionale du Défi Chaîne de vie. Grâce à cet événement, les citoyens de la Chaudière-Appalaches pourront prendre part chez eux à cette activité visant à promouvoir le don d’organes.

C’est le Lévisien Marc Gaulin qui est derrière la première édition du Défi Chaîne de vie, au profit de Chaîne de vie. Fondé en 2008 par Lucie Dumont, cet organisme sans but lucratif québécois travaille à implanter son programme de sensibilisation au don d’organes dans les écoles secondaires de la province. Concrètement, c’est dans le cadre des cours d’anglais que le message de Chaîne de vie est partagé à plusieurs milliers de jeunes Québécois.

«L’an dernier, j’ai participé à l’événement du côté de Québec, au Centre de ski Le Relais. J’ai eu la chance de grimper avec un gars qui a été transplanté des poumons. Ç’a été une expérience impressionnante. En Chaudière-Appalaches, il n’y avait pas de montagne attitrée pour le défi. Alors, j’ai levé la main pour organiser l’activité dans la région», a d’emblée expliqué M. Gaulin.

Lors du Défi Chaîne de vie, les gens se ressembleront au pied de la montagne choisie pour l’activité et feront un don à l’organisme. Par la suite, greffés, membres de leur famille ou de leur entourage ainsi que personnes touchées par la cause grimperont ensemble le mont de 620 mètres. Au sommet, une photo du groupe, avec la bannière officielle Chaîne de vie, sera prise pour souligner l’exploit.

«C’est une randonnée d’environ une heure et accessible à tous. Chacun y va à son rythme. Le but, c’est de récolter des sous pour une bonne cause tout en sensibilisant les gens à la cause», a précisé M. Gaulin.

Des porte-paroles d’exception

Afin de promouvoir l’événement, son organisateur pourra compter sur plusieurs personnes de la région. D’abord, Myrtha D’Amours et Gilbert Thibault, un couple de Montmagny qui sait l’importance du don d’organes puisque Mme D’Amours a donné un rein à son conjoint en 2017, seront les «porte-étendards» de l’événement.

Pour sa part, l’alpiniste Maxime Jean, un Lévisien qui a atteint le plus haut sommet du monde en 2004, sera le «grimpeur Everest» lors de l’événement. Lors de chacun des défis Chaîne de vie, un grimpeur émérite occupe ce rôle, où il peut aider les participants tout en partageant ses expériences. Déjà impliqué auprès de l’organisme, Maxime Jean n’a pas hésité une seconde à offrir de son temps pour le volet Chaudière-Appalaches de l’événement.

«Faire une montagne comme ça, pour une personne qui est jeune et qui est en forme, ce n’est pas un problème. Pour quelqu’un qui attend une greffe, il a un sommet à grimper. Quand je suis allé à l’Everest, c’était mon choix, alors que quelqu’un qui est en attente d’une greffe, il doit monter sa montagne à lui», a illustré l’alpiniste lévisien sur l’importance de l’événement.

Les personnes qui désirent prendre part à l’événement sont invitées à se rendre dès 9h au chalet de la station de ski du Mont Orignal. Le départ se fera vers 10h. Au préalable, les futurs participants doivent s’inscrire au defi.chainedevie.org.

Les plus lus

Un généreux concessionnaire

C’est le 10 décembre que l’équipe de Paquet Nissan a lancé pour une première année la campagne Le TITAN de Noël et elle invite la population à joindre ce mouvement de solidarité.

Des pâtés qui permettent de partager

C’est sous la présidence d’honneur de Valérie et Marie Eve Garneau, directrices au Groupe Garneau thanatologue, que se déroule jusqu’au 19 décembre la sixième édition de la campagne Des pâtés pour s’aider. Encore une fois cette année, l’activité de financement de La Chaudronnée viendra en aide aux familles défavorisées du Grand Lévis.

Une banque alimentaire mise en service à Pintendre

Pour ne laisser personne démuni devant un frigo difficile à remplir, le Service d’entraide de Pintendre a mis en place une banque alimentaire pour les résidents du quartier qui rencontrent des difficultés financières. Cette aide est offerte aux personnes qui en font la demande et répondent aux critères d’admissibilité.

Des activités à Saint-Nicolas pour se mettre dans l’ambiance des Fêtes

Dans le cadre de sa Fête de Saint-Nicolas, Revitalisation Village Saint-Nicolas (RVSN) offrira plusieurs activités aux gens de la région, du 24 novembre au 9 décembre.

Les droits des enfants mis à l’honneur par la communauté

À l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance du 20 novembre, professionnels et organismes au plus près des jeunes ont organisé des activités. Une marche pour les droits était organisée le jour même par le Centre de pédiatrie sociale de Lévis et l’École Notre-Dame avec la participation de l’École Pointe-Lévy, puis le Regroupement des acteurs de la petite enfance de Lévis a invité 800 familles a...

La Grande Donnerie revient le 2 décembre

Organisée par le réseau d’échange de service la Banque à piton, la Grande Donnerie tiendra sa 11e édition le 2 décembre. L’occasion de donner et de repartir avec de belles trouvailles. Des kiosques sur le thème de l’environnement seront présentés.

Des trouvailles à portée de main

La 16e édition du Salon Les Trouvailles de Noël sera présentée les 23, 24 et 25 novembre prochains au Juvénat Notre-Dame, dans le quartier Saint-Romuald.

Un dîner spaghetti pour les Petits Frères de Lévis

Dans le cadre de la Journée internationale des aînés, l’organisme les Petits Frères de Lévis, qui accompagne des personnes seules âgées de 75 ans et plus, a eu la chance d’être reçu le 2 octobre au restaurant Mikes de Saint-Nicolas.

Lévis accueillera Ingrid Falaise

Dans le cadre des 12 jours d’action contre la violence faite aux femmes, la Table de concertation en matière de violence conjugale du Littoral invite la population à une conférence d’Ingrid Falaise (sur la photo), Je me suis choisie.

Un modèle de MDJ qui fait ses preuves

Depuis maintenant cinq ans, la Maison des jeunes (MDJ) Défi-Ado de l’arrondissement Desjardins dispose de points de service dans des édifices de l’Office municipal d’habitation (OMH) de Lévis. Une alliance d’abord temporaire qui a finalement été gagnante pour tout le monde.