CRÉDIT : RENÉ LECLERC - SPIL.CA

Les pompiers ont organisé une grande fête pour les enfants des familles qui ne pourront pas les gâter, la faute à un budget si serré que toute dépense supplémentaire est réduite au minimum ou tout simplement impossible. Pour sa 11e édition, le Noël des pompiers a accueilli plus de 270 enfants de Lévis et leur famille.

Le père Noël lui-même avait été invité à la fête. Dans la salle toute décorée, petits et grands ont partagé un repas du temps des Fêtes. Les jeunes se sont amusés dans les jeux gonflables, ont été maquillés par les bénévoles et chacun a reçu un cadeau. Au total, plus de 500 personnes ont participé à la 11e édition du Noël des pompiers de Lévis, le 16 décembre au Centre de congrès et d’expositions.

Des besoins constatés en intervention

Comme premiers répondants, les pompiers interviennent au plus près de la population. En plus du service incendie, ils sont appelés pour les urgences, médicales ou autres. Confrontés aux réalités des familles, certaines très démunies, ils «ont le désir et la volonté de redonner dans la communauté», souligne Nicolas Émond du comité organisateur de la Fondation des pompiers de Lévis.

«On voit des trucs dans des interventions impliquant des enfants. On voit certains besoins que les familles ont. Le désir des gars en 2008 était d’être capables d’offrir un Noël à ces enfants. Il y a différents types de situations familiales et les familles plus défavorisées nous touchent énormément. On a créé un Noël pour elles», explique-t-il.

Pour appuyer la tenue de l’activité annuelle, la Fondation des pompiers de Lévis a été créée l’année dernière. «Avant, c’était une association. Les gens donnaient des sous, mais on ne donnait pas de reçu d’impôt. Avec la fondation, ça permet aux entreprises et aux gens d’avoir un reçu. En même temps, ça démontre plus de rigueur», souligne Nicolas Émond.

En plus des soutiens financiers des entreprises, des dons et des activités de financement organisées par les pompiers, «on met des sous de notre paye toutes les semaines, les 140 pompiers du service d’incendie, pour créer le fonds de la fondation et avoir un minimum d’argent», ajoute-t-il. 

En augmentation chaque année, le nombre d’enfants est directement relié au budget que les bénévoles ont amassé pendant l’année. Des 10 000 à 12 000 $ au début, ce sont maintenant plus de 20 000 $ qui permettent au Noël des pompiers d’exister et à chaque enfant invité de recevoir un cadeau d’une valeur de 50 $.

Engagés au plus près des familles, les services d’entraide et les maisons de la famille sont les mieux placés pour connaître les familles qui rencontrent des difficultés. «On s’est assuré que nos critères soient respectés pour que les enfants qui viennent soient vraiment dans le besoin», précise Nicolas Émond.

L’activité est aussi l’occasion de remettre dix certificats-cadeaux tirés au hasard pour des fournitures scolaires, huit inscriptions au Camp Rive-Sud, cinq sessions de natation avec le club des Riverains, deux visites VIP dans une caserne et d’autres surprises.

Les plus lus

Donnez au suivant pour le Centre de pédiatrie sociale

De pair avec le Centre de pédiatrie sociale (CPS) de Lévis, l’entreprise Mode et marmaille a lancé dans sa boutique l’événement Donnez au suivant au profit du CPS de Lévis du 4 au 8 mars.

Des étudiants organisent une collecte de robes de bal

Pour une deuxième année consécutive, des étudiants de 3e année en Techniques de comptabilité et gestion du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) feront la collecte de robes de bal au profit de l’organisme Anges du bal.

La Ville s’allie aux organismes communautaires

Sur la table depuis 2016, la Ville a présenté la première Politique de développement social et communautaire pour une ville inclusive et solidaire, le 27 février dernier. Chapeautée par la conseillère de Bienville Amélie Landry, la Commission consultative de développement social et communautaire a fixé cinq axes importants sur lesquels travailler.

Skier pour les enfants du Centre de pédiatrie sociale

La première édition du Défi Ski au profit du Centre de pédiatrie sociale (CPS) de Lévis se tiendra le 16 mars, de 17h à 22h, sur les pistes du Centre de plein air. Les skieurs de tous les niveaux et de tous âges sont invités à s’inscrire à l’activité bénéfice seul ou en équipe avant le 14 mars.

Un repas à la maison grâce aux Popotes roulantes

Les popotes roulantes de Lévis et Saint-Lambert livrent 18 000 repas chaque année aux habitants du territoire. Mis à l’honneur jusqu’au 22 mars dans le cadre de la 14e Semaine québécoise des popotes roulantes, ce service vise à favoriser l’accessibilité à une alimentation de qualité à un coût modique.

Un défi au profit de la Fondation Jonction pour elle

La Traversée de Steven Blaney revient pour une 7e année consécutive. Les nageurs relèveront le défi de traverser le fleuve Saint-Laurent au profit de la Fondation Jonction pour elle qui recueille des fonds afin de financer une maison d’aide et d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants.

Une campagne toujours aussi importante

La Société canadienne du cancer, section de Lévis, a annoncé, le 14 janvier, la nomination de Jimmy Jolicoeur (sur la photo) à titre de président d’honneur de la campagne des jours de la Jonquille 2019 dans la région.

Campagne Centraide : montant record de plus de 15 M$

La campagne Centraide 2018 a permis à l’organisme d’amasser un montant record de 15 101 187 $.

Opération Enfant Soleil : 45 822 $ pour Chaudière-Appalaches

Dans le cadre de la tournée provinciale des hôpitaux, Opération Enfant Soleil a remis 2 800 $ au Centre de réadaptation en déficience physique, 5 000 $ au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme et 19 200 $ à l’Hôtel-Dieu de Lévis.