Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique, écrit par l’historienne Émilie Guilbeault-Cayer, relate 116 ans d’histoire religieuse. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Paru le 20 novembre dernier, le livre Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique raconte l’histoire vieille de 116 ans de ces religieuses qui ont marqué l’histoire de l’éducation québécoise. L’auteure du livre, Émilie Guilbeault-Cayer, présentait ses écrits devant une salle comble à la Résidence Saint-Louis-de-France de Lévis, le 2 décembre dernier.

L’écriture de ce livre a une histoire particulière. Ces travaux ont débuté aux débuts des années 2000 quand les sœurs Gemma et Lise ont entamé des recherches afin de rapporter l’histoire des Sœurs de la Charité de Saint-Louis dans un ouvrage. 

Les deux sœurs ont fait appel à Jean Hamelin et Brigitte Caulier, tous deux historiens à l’Université Laval, pour les aider dans leurs recherches. En raison de problèmes de santé, les sœurs ont mis en pause leur projet.

Durant ce temps, M. Hamelin et Sœur Gemma sont décédés. Tout ça pour laisser dix boîtes remplies d’histoire prendre la poussière. 

Lorsque Sœur Alberte Piché a mis la main sur ce projet, dix ans étaient passés depuis le décès de Sœur Gemma. Elle a décidé de le faire revivre. Ainsi elle a communiqué avec Mme Caulier qui l’a référé à ce que Sœur Alberte considère comme étant «sa perle rare», l’historienne et auteure Émilie Guilbeault-Cayer.

L’ouvrage Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique a donc repris vie en mai 2014 pour enfin se compléter en novembre 2018.

Un travail rigoureux d’une passionnée

Émilie Guilbeault-Cayer s’est attelée à la tâche. Sa méthodologie a été rigoureuse et exigeante. «J’ai fait principalement de la recherche en archives complétée avec des témoignages oraux des sœurs qui avaient vécu des expériences particulières», a expliqué l’auteure. 

Selon elle, ces témoignages et ce travail lui ont permis de se coller à l’histoire des Sœurs de la Charité de Saint-Louis et de développer des liens forts avec ces religieuses. 

Cet ouvrage est un cadeau qu’elle a décidé de faire aux Sœurs. «Le poids des congrégations religieuses dans l’histoire de l’éducation au Québec est extrêmement important. Les communautés religieuses sont vieillissantes et de moins en moins présentes dans les écoles. Il m’apparaissait important qu’on consigne cette information-là dans un ouvrage qui puisse servir pour elles, leur mémoire, et aussi pour la pérennité de cette histoire-là», a-t-elle souligné.

Lancer le fruit de son travail entre les murs de la Résidence Saint-Louis-de-France à Lévis est très porteur pour l’historienne qui a tenu un discours rempli d’émotion. De plus, ce lieu est le plus grand qui accueille encore les Sœurs à ce jour.
Sœur Alberte Piché a affirmé qu’«aujourd’hui, c’est un grand rêve qui se réalise» pour les Sœurs de la Charité de Saint-Louis.

Les plus lus

Une initiative de plus en plus généreuse

C’est le 24 novembre, à la salle des Chevaliers de Colomb de Saint-Romuald, que s’est conclue la deuxième édition de la Guignolée des chums. Déjà un succès l’an dernier, l’initiative lancée par des citoyens de Lévis a pris des dimensions encore plus importantes en 2018.

Élan de générosité pour le Grenier

Au cours des derniers jours de 2018, plusieurs entreprises et organismes ont fait preuve d’une grande générosité afin de permettre à des utilisateurs du comptoir alimentaire Le Grenier de passer un meilleur Noël.

10 000 $ pour le Café la Mosaïque

Grâce aux activités bénéfices organisés le mois dernier, le Café la Mosaïque a atteint son objectif de financement 2018 avec près de 10 000 $ amassés. L’entreprise d’économie sociale, qui fêtera ses 10 ans en 2019, veut réaménager sa cuisine.

Les tricoteuses des Marronniers redonnent à la communauté

Les tricoteuses de la résidence pour retraités les Marronniers de Lévis se rencontrent tous les lundis afin de confectionner différents tricots. Une à deux fois par année, elles vendent leurs créations et offrent les profits à des organismes communautaires lévisiens.

L’histoire des Sœurs de la Charité de Saint-Louis

Paru le 20 novembre dernier, le livre Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique raconte l’histoire vieille de 116 ans de ces religieuses qui ont marqué l’histoire de l’éducation québécoise. L’auteure du livre, Émilie Guilbeault-Cayer, présentait ses écrits devant une salle comble à la Résidence Saint-Louis-de-France de Lévis, le 2 décembre dernier.

Les Petits Frères à l'assaut de la solitude

Fidèle à sa tradition, Les Petits Frères de Lévis apporteront aux personnes âgées seules à Noël «de précieux moments d’amour et de partage». Les 24 et 25 décembre prochains, une trentaine de bénévoles rendront visite à des personnes seules de Lévis qui ne peuvent sortir et accueilleront les aînés qui le peuvent lors du traditionnel dîner de Noël.

Un service populaire dans la région

Les membres du comité organisateur de l'Opération Nez rouge de Québec, centrale satellite de Lévis, ont tenu à remercier, le 17 décembre, les Lévisiens pour leur collaboration à l'édition 2019 jusqu'à maintenant.

Une bénévole du CALACS reçoit le Prix Mérite Centraide 2018

Le Prix Mérite Centraide 2018 a été décerné, le 11 décembre, à la bénévole Réjeanne Bouchard «pour son engagement courageux et constructif dans sa communauté».

L’esprit de Noël en partage

Les pompiers ont organisé une grande fête pour les enfants des familles qui ne pourront pas les gâter, la faute à un budget si serré que toute dépense supplémentaire est réduite au minimum ou tout simplement impossible. Pour sa 11e édition, le Noël des pompiers a accueilli plus de 270 enfants de Lévis et leur famille.

Conférence sur la conduite automobile et les déficits cognitifs

La Société Alzheimer Chaudière-Appalaches invite la population à une conférence ayant pour thème La conduite automobile et les déficits cognitifs. La conférence sera présentée par la Dre Michèle Morin (sur la photo), formatrice et cogestionnaire médicale à la Direction du soutien à l’autonomie des personnes âgées (DSAPA) du CISSS Chaudière-Appalaches.