Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique, écrit par l’historienne Émilie Guilbeault-Cayer, relate 116 ans d’histoire religieuse. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Paru le 20 novembre dernier, le livre Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique raconte l’histoire vieille de 116 ans de ces religieuses qui ont marqué l’histoire de l’éducation québécoise. L’auteure du livre, Émilie Guilbeault-Cayer, présentait ses écrits devant une salle comble à la Résidence Saint-Louis-de-France de Lévis, le 2 décembre dernier.

L’écriture de ce livre a une histoire particulière. Ces travaux ont débuté aux débuts des années 2000 quand les sœurs Gemma et Lise ont entamé des recherches afin de rapporter l’histoire des Sœurs de la Charité de Saint-Louis dans un ouvrage. 

Les deux sœurs ont fait appel à Jean Hamelin et Brigitte Caulier, tous deux historiens à l’Université Laval, pour les aider dans leurs recherches. En raison de problèmes de santé, les sœurs ont mis en pause leur projet.

Durant ce temps, M. Hamelin et Sœur Gemma sont décédés. Tout ça pour laisser dix boîtes remplies d’histoire prendre la poussière. 

Lorsque Sœur Alberte Piché a mis la main sur ce projet, dix ans étaient passés depuis le décès de Sœur Gemma. Elle a décidé de le faire revivre. Ainsi elle a communiqué avec Mme Caulier qui l’a référé à ce que Sœur Alberte considère comme étant «sa perle rare», l’historienne et auteure Émilie Guilbeault-Cayer.

L’ouvrage Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique a donc repris vie en mai 2014 pour enfin se compléter en novembre 2018.

Un travail rigoureux d’une passionnée

Émilie Guilbeault-Cayer s’est attelée à la tâche. Sa méthodologie a été rigoureuse et exigeante. «J’ai fait principalement de la recherche en archives complétée avec des témoignages oraux des sœurs qui avaient vécu des expériences particulières», a expliqué l’auteure. 

Selon elle, ces témoignages et ce travail lui ont permis de se coller à l’histoire des Sœurs de la Charité de Saint-Louis et de développer des liens forts avec ces religieuses. 

Cet ouvrage est un cadeau qu’elle a décidé de faire aux Sœurs. «Le poids des congrégations religieuses dans l’histoire de l’éducation au Québec est extrêmement important. Les communautés religieuses sont vieillissantes et de moins en moins présentes dans les écoles. Il m’apparaissait important qu’on consigne cette information-là dans un ouvrage qui puisse servir pour elles, leur mémoire, et aussi pour la pérennité de cette histoire-là», a-t-elle souligné.

Lancer le fruit de son travail entre les murs de la Résidence Saint-Louis-de-France à Lévis est très porteur pour l’historienne qui a tenu un discours rempli d’émotion. De plus, ce lieu est le plus grand qui accueille encore les Sœurs à ce jour.
Sœur Alberte Piché a affirmé qu’«aujourd’hui, c’est un grand rêve qui se réalise» pour les Sœurs de la Charité de Saint-Louis.

Les plus lus

Une grande fête des voisins à Saint-Jean-Chrysostome

Profitant de la Fête des voisins, un groupe de plusieurs familles de Saint-Jean-Chrysostome organisent l’activité pour la première fois, le samedi 1er juin, de 14h à 19h, sur la rue du Meunier.

Élan de générosité à Lévis

Chaque année, Leucan organise le Défi têtes rasées, destiné à offrir des services aux enfants atteints de cancer et à leur famille et à investir des fonds dans la recherche clinique. Le dimanche 9 juin prochain, Anouk Trottier, 11 ans, participera au défi afin de faire sa part pour la cause.

La Fête de la famille de Lévis, c'est ce week-end

La Ville de Lévis a invité, le 5 juin, la population à participer à la Fête de la famille de Lévis, qui a lieu de vendredi à dimanche au parc Renaud-Maillette, situé au 1325, rue de Saint-Denis à Saint-Rédempteur.

En attente d’un miracle

Chaque année, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) est la maladie neurologique qui cause le plus de décès au Canada. Puisqu’il n’existe toujours pas à ce jour de traitement efficace pour faire mentir les statistiques, Gervais LeBel et Jean-Pierre Canuel, tous deux atteints de la maladie, participeront à l’événement Marcher pour vaincre la SLA le 15 juin prochain au parc Victoria de Québec, dan...

Lévis aide le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome

Grâce à un soutien financier de 25 000 $ octroyé par la Ville de Lévis en appui à la réalisation de son projet de construction, le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome va de l’avant avec les travaux d’agrandissement de ses locaux. Ces derniers lui permettront notamment d’améliorer l’offre de services répondant aux besoins de la population.

La Mosaïque célèbrera ses 10 ans lors de sa fête des voisins

C’est sous la présidence d’honneur de Steve Bussières, président du Groupe Bussières, que le Café la Mosaïque tiendra, le 8 juin prochain, sa traditionnelle activité dans le cadre de la Fête des voisins. Lors de cet événement doté d’une programmation spéciale pour l’occasion, l’entreprise d’économie sociale, qui offre à la communauté lévisienne un lieu d’échange dans le Vieux-Lévis, soulignera ses...

Une Marche de l’espoir qui bat des records

Malgré la pluie qui s’est abattue pendant une partie de l’événement, l’édition lévisienne de la Marche de l’espoir a battu des records. Tenue sous la présidence d’honneur de Sandra Fontaine, directrice générale du Journal de Lévis, l’activité a permis de réunir 225 personnes et de récolter 47 000 $ pour la lutte contre la sclérose en plaques.

Réussite pour le Relais pour la vie de Lévis

Tenue dans la nuit du 1er au 2 juin au Stade Georges-Maranda, la 14e édition du Relais pour la vie de Lévis a été couronnée de succès.

40 ans d’engagement dans la communauté

C’est le 25 mai que le Service d’entraide de Saint-Romuald a lancé les festivités de son 40e anniversaire lors de portes ouvertes dans ses locaux. 2019 est donc une année bien spéciale pour l’organisme lévisien qui permet à ses artisans de réaliser tout le chemin parcouru et son importance pour le quartier Saint-Romuald.

3e édition pour On roule pour toi

La 3e édition du Défi On roule pour toi aura lieu les 31 mai et 1er juin prochains. Ce défi cycliste, qui consiste à rouler les 600 km entre Lévis et New Richmond sans relais en deux jours pour la prévention du suicide, a pour but d’encourager la demande d’aide, de faire connaître les ressources et de récolter des dons pour soutenir la mission de l’Association québécoise de prévention du suicide (...