Christian-Pierre Côté. CRÉDIT : COURTOISIE

Alors que le volume monétaire échangé en 2017 dans le domaine immobilier commercial a été en baisse en Chaudière-Appalaches comparativement à 2016, Lévis est épargnée et son volume monétaire échangé a même été en hausse l’an dernier, selon le Bilan immobilier commercial 2017 de la firme CAPREA.

Dans cette étude réalisée dans les régions de l’est du Québec, Lévis obtient encore de bonnes notes. Comparativement à 2016, le volume monétaire échangé, incluant les ventes immobilières commerciales, industrielles, résidentielles et de terrains, a connu une hausse de 42 % dans la ville en 2017.

Également, selon l’étude, c’est à Lévis que s’est déroulé la vente la plus importante de la région, toutes catégories d’actifs confondues. La transaction de plus de 35 M$, survenue au Carrefour Saint-Romuald, s’est effectuée en novembre 2017. Il s’agit même de la vente la plus importante de l’est du Québec.

«Lévis est très attractive. Ça va bien au niveau résidentiel, la construction ainsi que la demande vont très bien. C’est également le cas au niveau commercial. Le Carrefour Saint-Romuald est complété. On a trouvé de la place pour tout le monde, et même plus encore. Reste qu’il n’y pas beaucoup de disponibilités de terrains. L’activité économique est intéressante et ça crée une pression sur la demande, à laquelle on a de la difficulté à répondre. Au niveau des terrains, il y a une bonne pression», a analysé Christian-Pierre Côté de CAPREA, une firme d’évaluateurs agréés en immobilier.

«Retour à la normale» pour la région

Cette bonne performance à Lévis n’a toutefois pas empêché la Chaudière-Appalaches de connaître une baisse du volume monétaire échangé en 2017. Comparativement à 2016 où cette donnée avait atteint plus de 202 M$, le volume monétaire échangé était de plus de 166 M$ l’an dernier, soit une diminution de 18 %. Mais le tout n’est pas alarmant selon Christian-Pierre Côté.

«En 2016, il y avait eu de très grosses transactions. Château Bellevue avait transigé deux des châteaux qui étaient en Chaudière-Appalaches. Ça faisait augmenter artificiellement le volume des ventes. Ce n’est pas un recul, mais un retour à la normale. 2016 a été une année exceptionnelle à ce niveau», a-t-il expliqué.

En effet, comparativement à 2016, le nombre de transactions a même augmenté de 5 % en 2017 dans la région, passant de 74 à 78. Également, le prix de vente médian est demeuré sensiblement le même.

Soulignons finalement que les plus importantes variations dans la région ont été constatées dans le résidentiel et le commercial, les transactions d’immeubles industriels et de terrains étant demeurées stables entre 2016 et 2017.

Les plus lus

Une institution beaumontoise célèbre ses 35 ans

Cette année, les propriétaires du bar Fenil Bleu de Beaumont, Renald Demers et Constance Berthiaume, célèbrent un cap bien important de leur bébé. En effet, ils sont à la tête de cette institution bellechassoise depuis maintenant 35 ans.

Une boutique de jeux pour passionnés et curieux

Le Dé Dodu est ouvert depuis le 27 juin, au 36, avenue Bégin dans le Vieux-Lévis. Aux manettes de cette boutique ludique pour les petits et grands, Dereck Joubert propose plus de 450 jeux dans ses rayons.

Les Flibustiers proposent leur cuisine de type bistro

Depuis le 7 juin, un nouveau restaurant situé sur la rue Saint-Laurent, à la marina de Lévis, régale les amateurs de cuisine à Lévis. Le chef Yann Normandeau, qui officie derrière les fourneaux, a préparé une carte à son image pour mettre en valeur les produits.

Le Complexe santé Lévis-Lauzon abrite sa propre pharmacie

La pharmacie Nicholas Beaudoin et Jérôme Champagne-Parent, de la bannière Familiprix, a ouvert ses portes le 28 juin. Le pharmacien copropriétaire, Nicholas Beaudoin, se réjouit de l’engouement des Lévisiens pour le nouveau commerce, situé au 6750, boulevard Guillaume-Couture, à même le Complexe santé Lévis-Lauzon.

Les employés de la SAQ en grève aujourd'hui

Les employés de la Société des alcools du Québec (SAQ) ont effectué ce matin un débrayage immédiat. Ils entament donc aujourd'hui une première journée de grève.

Révolutionner le traitement du lisier de porc

Afin de proposer une solution plus efficace à la récupération du lisier de porc et des eaux usées, l’entreprise lévisienne Solugen a développé un procédé qui permet de séparer les résidus nocifs de l’eau. Ainsi, l’entreprise prétend pouvoir en récupérer une eau propre qui pourra être réutilisée sur place.

Anacolor déménagera à Saint-Lambert-de-Lauzon

Comme le laissaient entendre certaines rumeurs dans les dernières semaines, l'entreprise Anacolor déménagera ses pénates dans le parc industriel de Saint-Lambert-de-Lauzon. La municipalité beauceronne a confirmé la nouvelle, par voie de communiqué, le 16 juillet.

Sueurs froides pour les agriculteurs de la région

Dame nature a donné du fil à retorde aux producteurs agricoles au cours des dernières semaines. Les effets de la chaleur accablante et du déficit hydrique alarmant se sont faits sentir sur les premières fauches de foin, qui offrent aux agriculteurs de la Chaudière-Appalaches des résultats désolants, voire catastrophiques dans certains secteurs.

Transaction chez P.H. Tech

Le fonds d’investissement privé canadien BDG et Associés, dont le siège social est situé à Montréal, ainsi que Caroline Dallaire, présidente de P.H. Tech, se sont portés acquéreurs de l’entreprise et ses filiales en date du 1er août dernier.

Début des vacances de la construction : plus de 420 M$ versés aux travailleurs de la construction

La Commission de la construction du Québec (CCQ) a transmis au cours des dernières semaines près de 152 000 chèques de vacances aux travailleurs et travailleuses de la construction du Québec. Au total, une somme qui représente plus de 420 M$ a été distribuée.