CRÉDIT : ARCHIVES

Services publics et Approvisionnement Canada a émis le 1er novembre, au nom du ministère de la Défense nationale, des préavis d’adjudication de contrats (PAC) indiquant son intention de confier la prestation de services de soutien à la maintenance des 12 frégates de la classe Halifax du Canada au chantier maritime lévisien Davie, à Irving Shipyards d’Halifax et à Seaspan de Victoria. Les trois contrats totaliseront une valeur d’environ 7 G$.

Selon Radio-Canada, Seaspan devrait moderniser cinq frégates alors que Davie et Irving Shipbuilding se partageraient le reste à parts égales, en alternance.

Ces contrats ont été attribués dans le cadre du volet des projets de réparation, de radoub et de maintenance de navires. Les 12 frégates de la classe Halifax pourront ainsi continuer de faire l’objet de travaux de maintenance et d’ingénierie jusqu’à la livraison des nouveaux navires de combat canadiens.

À la suite d'une consultation auprès de l'industrie lancée en décembre 2016, Ottawa estime que les trois chantiers navals canadiens présélectionnés possèdent les effectifs et l’infrastructure nécessaires pour exécuter les travaux demandés.

Notons toutefois que les autres fournisseurs intéressés à soumissionner l’un de ces contrats disposent de 15 jours civils pour signaler leur intérêt en soumettant un «énoncé de capacités» qui satisfait aux exigences décrites dans les PAC.

«Notre gouvernement, qui s’est engagé à long terme à maintenir une force navale agile et réactive, fournira à la Marine et à ses marins les navires fiables dont ils ont besoin pour faire leur travail, et ce, tout en protégeant les intérêts de toute la population canadienne», a déclaré Carla Qualtrough, ministre fédérale des Services publics et de l’Approvisionnement et de l'Accessibilité.

Des centaines de travailleurs...en 2021

Si l'annonce d'Ottawa est une bonne nouvelle pour Davie à la suite des vagues de licenciements des derniers mois, les centaines d'employés embauchés qui seront appelés à oeuvrer à Lauzon sur les navires militaires devront prendre leur mal en patience.

En effet, les travaux ne débuteront qu'en 2021, comme le rapporte Radio-Canada. La réalisation du contrat serait cependant étalé sur 15 ans, soit jusqu'à la fin de la durée de vie des frégates de classe Halifax.

Réjouissances et critiques québécoises

À la suite de l'annonce du gouvernement fédéral, plusieurs intervenants de la province se sont réjouis de la nouvelle, dont les dirigeants du chantier maritime de Lauzon et la CSN.

Toutefois, cette centrale syndicale qui représente les employés de la Davie a émis certaines réserves tout comme le Bloc québécois, principalement en ce qui a trait à leur demande afin que le Québec obtienne une part correspondante au poids de la province dans la fédération canadienne.

«Alors que le chantier Davie peut faire vivre jusqu'à 2 000 travailleurs et leurs familles, il n'y a en ce moment que 60 salariés sur le chantier. Les travaux d'entretien des frégates ne débuteraient qu'en 2021. Il est aberrant que le chantier Davie ne puisse rouler au maximum de sa capacité d'ici là. D'autant plus que nous évaluons que, pour ce type de travaux, le ratio investissement/nombre de travailleurs sera loin d'être celui que nous constations lors des travaux portant sur le navire Asterix», a notamment analysé le président de la Fédération de l'industrie manufacturière (FIM-CSN), Louis Bégin.

«L’histoire se répète, les libéraux lancent quelques miettes et se pavanent comme des paons avec leur annonce médiocre. 3 navires sur 12, pas d’ouvrage avant 2021, alors que le plus grand et le meilleur chantier naval au Canada est sur le banc de touche? C’est très très loin d’être suffisant», a pour sa part déploré le député bloquiste Michel Boudrias, le porte-parole de son parti pour les questions de défense.

Les plus lus

Une nouvelle adresse pour s'amuser à Lévis

C’est le 20 octobre dernier que le Café La Cage aux Trolls, un café ludique, a ouvert ses portes au 4662, boulevard Guillaume-Couture (dans le bâtiment accueillant le Buffet des Continents).

Cannabis : le casse-tête des employeurs

Les entreprises se préparent à la légalisation du cannabis, le 17 octobre. Elles s’interrogent sur les conséquences que la consommation pourrait avoir sur les employés. Le sujet a été abordé lors d’un Matin-conférence KSA organisé par la Chambre de commerce de Lévis, le 10 octobre, à L’Oiselière. Résumé des principaux points.

Logisco inaugure sa première résidence lévisienne pour aînés

C’est en présence de nombreux invités, dont le député provincial François Paradis et le maire Gilles Lehouillier, que les dirigeants de Logisco ont officiellement inauguré, le 17 octobre, le Pavillon Sekoïa, leur première résidence pour aînés autonomes et semi-autonomes à Lévis.

Une première acquisition à Lévis pour le Groupe Quint

Le Groupe montréalais Quint a fait l’acquisition du 110, route du Président-Kennedy à Lévis, où est notamment situé le restaurant Mikes.

Les commerces intérieurs se séparent du Marché de Lévis

Après la fermeture de deux commerces le 30 septembre, le Marché public de Lévis se transforme. Seuls les étalages maraîchers situés à l’extérieur continueront leurs activités sous cette bannière, tandis que les comptoirs dans le bâtiment deviendront des enseignes distinctes.

Conflit de travail à la SAQ : les succursales fermées pour le reste de la journée

Depuis 14h, les quelque 5 500 membres du Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la Société des alcools du Québec (SEMB-SAQ), une unité affiliée à la CSN, sont en grève. Par ce nouveau moyen de pression, le SEMB-SAQ dénonce notamment le «train de mesures disciplinaires imposées à des salariés qui exercent des moyens de pression légaux et pacifiques».

De la fine couture créée à Lévis sur la Rive-Nord

Pour fêter les cinq ans d’existence de sa griffe d’accessoires, la créatrice Nathalie Rousseau organise un défilé-spectacle le 25 octobre au bar-jazz de l’Hôtel Clarendon à Québec, où le jazz se mêlera à l’ambiance des années folles.

La CCL veut jouer un rôle intégrateur pour les immigrants

La main-d’œuvre est l’un des principaux enjeux qui occuperont cette année le conseil d’administration de la Chambre de commerce de Lévis (CCL). L’organisme veut participer davantage à l’intégration des personnes issues de l’immigration.

Nouveau complexe pour le Groupe Garneau

Le Complexe Blais, Gilbert & Turgeon a été inauguré par les directrices du Groupe Garneau thanatologue, Valérie et Marie Eve Garneau, ainsi que son président, Jean Garneau, en présence de membres de la direction, de partenaires, de membres de la famille, d’amis et de dignitaires, le 24 octobre à Lévis.

Déménagement pour l’Expert Carrossier Rive-Sud

L’entreprise lévisienne a débuté la construction de son nouveau garage le 4 octobre dernier, au 525, avenue Taniata. Si l’Expert Carrossier Rive-Sud déménage, c’est que l’entreprise souhaite offrir un meilleur service à ses nombreux clients. Éric Bernard, président de l’Expert, est satisfait du début des travaux.