L’avenue Taniata a le taux d’inoccupation commerciale le plus élevé de Lévis. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Selon la plus récente étude d’inoccupation commerciale de CAPREA conseil Immobilier, Lévis conserve son attractivité commerciale dans la région. Pour une deuxième année consécutive, l’artère commerciale la plus attrayante de la Chaudière-Appalaches est la route des Rivières. Si certains secteurs lévisiens sont forts populaires, d’autres dans la ville souffrent toutefois de ces mouvements.

En effet, on peut apprendre dans l’édition 2018 de l’étude que seulement 4,2 % des locaux commerciaux sont inoccupés sur la route des Rivières, un taux qui se situait à 4,3 % l’an dernier.

Le boulevard Guillaume-Couture est également fort apprécié par les entrepreneurs commerciaux. En 2018, 7,1 % des locaux sont inoccupés, une diminution comparativement à 2017. Selon les données de CAPREA, le taux d’inoccupation pour le boulevard Guillaume-Couture l’an dernier était plutôt de 8,6 %.

Si ces deux artères sont fort populaires, les deux autres secteurs commerciaux lévisiens étudiés par la firme de conseil immobilier semblent pâtir de ces mouvements. Le taux d’inoccupation sur l’avenue Taniata est passé de 10 % en 2017 à 10,7 % cette année. Du côté du quartier Miscéo, le taux d’inoccupation a également augmenté, passant de 6,4 % à 8 %.

Cependant, malgré ces augmentations, la situation n’est pas pour autant critique selon Christian-Pierre Côté, président de CAPREA conseil Immobilier et directeur de la division Analyse et intelligence d’affaires de cette entreprise.

«En général, ça va bien à Lévis. On constate qu’il y a un peu plus de disponibilité, mais on construit quand même beaucoup. On construit du pied carré et il s’absorbe. Entre 5 % et 10 %, on ne se pose pas vraiment de question. Dans le quartier Miscéo, ce sont de petits locaux, alors ce n’est peut-être pas super représentatif. Sur l’avenue Taniata, le déplacement vers le Carrefour Saint-Romuald a eu plus d’impact. Il y a aussi de nouveaux bâtiments qui ont amené plus de pieds carrés», a analysé M. Côté.

Un «cycle normal»

Selon le président de CAPREA conseil Immobilier, les variations repérées à Lévis dans le cadre de l’étude s’expliquent principalement par le désir des entrepreneurs d’occuper des espaces commerciaux au goût du jour, un «cycle normal» dans ce domaine.

«Les clients recherchent des constructions neuves dans des secteurs très fréquentés. Même si on dit qu’on est en train de sortir de l’ère de l’automobile, les gens veulent avoir accès rapidement à des commerces de proximité sur leur parcours qui mène à leur travail ou leur loisir. Ce sont les plus vieux bâtiments qui sont moins compétitifs. Les propriétaires de ces édifices devront investir ou les requalifier. Un commerçant ne veut pas aller dans un endroit débâti puisque ça lui enlève de la crédibilité auprès des clients, qui choisira toujours le lieu le plus convivial», a expliqué Christian-Pierre Côté.

Les plus lus

Une nouvelle clinique spécialisée à Lévis

La Clinique Parcours Santé a récemment ouvert ses portes à Lévis, rue Saint-Georges. Les psychologues, Joanie Mercier et Marie-Hélène Savard, accompagnent leurs patients dans l’objectif d’améliorer leur santé. Leurs interventions peuvent porter sur l’adoption de saines habitudes de vie ou apporter du soutien face à un problème de santé.

Un Familiprix entièrement réaménagé à Saint-David

La pharmacie du 3990, boulevard Guillaume Couture, s’est refaite une beauté. Les travaux de réaménagement de la succursale, propriété d’André Villeneuve et de Maxime Laflamme, sont terminés. L’inauguration officielle s’est tenue le 22 novembre, en présence d’invités, de l’équipe et des représentants de Familiprix.

La pharmacie PJC Jean Coutu de Lévis fait peau neuve

La pharmacienne propriétaire Marie-Claude Raymond a célébré, le 8 novembre en présence de nombreux invités et clients, la fin des travaux de rénovation de la pharmacie PJC Jean Coutu, située au 4955, boulevard Guillaume-Couture à Lévis.

Une piste hors route pour Lévis Chrysler

Depuis le début du mois de novembre, Lévis Chrysler offre un sentier d’essai hors route à ses clients pour tester leur véhicule utilitaire sport (VUS) dans des conditions optimales. Actuellement fermée en raison des conditions hivernales, la piste est située directement sur le terrain du concessionnaire, à flanc de montagne. Jean Gosselin, directeur général chez Lévis Chrysler, souhaite offrir une...

Un pharmacien lévisien reçoit un prestigieux honneur

Dans le cadre des Conférences de l’Ordre 2018, onze pharmaciens, dont Pierre-André Dubé de Lévis, ont reçu le titre Fellow de l’Ordre des pharmaciens du Québec (FOPQ). Ce titre a vu le jour en 2017 afin de reconnaître des pharmaciens qui sont des modèles et des leaders sur le plan professionnel pour leurs pairs.

Étude d’inoccupation commerciale 2018 : des artères attrayantes à Lévis, d’autres en pâtissent

Selon la plus récente étude d’inoccupation commerciale de CAPREA conseil Immobilier, Lévis conserve son attractivité commerciale dans la région. Pour une deuxième année consécutive, l’artère commerciale la plus attrayante de la Chaudière-Appalaches est la route des Rivières. Si certains secteurs lévisiens sont forts populaires, d’autres dans la ville souffrent toutefois de ces mouvements.

Une nouvelle concession Honda ouverte à Lévis

Le nouveau concessionnaire Honda Saint-Nicolas, cinquième concession du Groupe Michel, a été inauguré en présence de 250 invités, dignitaires et représentants de la marque automobile, le 20 novembre.

Un autre contrat fédéral pour Davie?

Le gouvernement fédéral a émis, le 16 novembre, un préavis d’adjudication de contrat à Chantier Davie. Si aucun compétiteur ne se manifeste, l’entreprise lévisienne obtiendra le contrat pour la mise en cale sèche et radoub du brise-glace Louis-S.-St-Laurent de la Garde côtière canadienne, des travaux estimés à 6,5 M$ par Ottawa.

Un don pour une école de Pintendre

Dentiste à la Clinique dentaire Jean-François Cloutier de Pintendre, le Dr Jean-François Cloutier a remis, le 2 novembre, les dons qu’il a récoltés à l’occasion de sa participation à la Boucle du Grand défi Pierre Lavoie, présenté l’été dernier dans la région.

Dans un jardin annonce la fin de ses opérations

Dans un Jardin (Canada) Inc. (DUJ) et sa filiale de fabrication Art de Vivre Fabrication Inc. (ADV) annoncent qu'elles ont déposé un avis d'intention de faire une proposition à leurs créanciers, en vertu de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité. L'entreprise, qui a notamment un magasin aux Galeries Chagnon à Lévis, en a fait l'annonce le 19 novembre.