L'état des bâtiments et les terrains contrevient à la réglementation municipale. CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Si le propriétaire ne se conforme pas rapidement au jugement, la Ville sera autorisée à intervenir. Des infractions à plusieurs règlements municipaux avaient été constatées depuis plus de trois ans. Dans ces situations, le maire a rappelé que la Ville est déterminée à appliquer une tolérance zéro face à ces «problèmes majeurs pour la qualité de vie du voisinage».

«Depuis quelques années, la Ville de Lévis a entrepris des démarches rigoureuses auprès de certains propriétaires récalcitrants dont les bâtiments et les terrains sont mal entretenus et vont à l’encontre de la réglementation municipale. Dans le dossier du 281 rue Saint-Joseph, il s’agit d’un manque total de respect envers les citoyens qui occupent la zone concernée. Nous avons promis d’agir et aujourd’hui nous envoyons un signal clair : nous n’hésiterons pas à aller en Cour supérieure si d’autres situations semblables devaient se reproduire», a averti Gilles Lehouillier.

«C’est un propriétaire qui a acheté cette maison dans le but de la rénover. Malheureusement, il ne respecte pas nos règlements. Pas de demande de permis, ou quand il demande un permis, il ne respecte pas le permis qui lui est donné. L’autre élément, c’est que les travaux prennent du temps et ça traine en longueur. La cour est transformée en chantier perpétuel», a expliqué le premier citoyen de Lévis. D'autant, a-t-il rappelé la proximité de la propriété avec une garderie et l'école Saint-Joseph sans oublier qu'elle est à la vue des nombreux automobilistes empruntant la rue. 

Des travaux à effectuer

Dans le cadre du jugement rendu, le juge ordonne au défendeur de déposer les demandes de permis nécessaires, puis «de réaliser et de compléter les travaux autorisés par le ou les permis». En pratique, le propriétaire devra «démolir tous travaux, constructions ou parties de construction réalisés sans autorisation», ainsi qu’«entretenir l’herbe et la broussaille d’une hauteur supérieure à 20 centimètres et de retirer toutes les ferrailles, bois, pierres, briques, terre ou autres matériaux de construction», afin de «cesser de laisser dans un état de malpropreté ou de délabrement l’immeuble».

Si le propriétaire ne respectait pas les délais impartis, de 15 à 90 jours, pour réaliser les travaux correctifs afin de se conformer, le jugement permettra à la Ville de Lévis d'y réaliser des travaux d’entretien, de nettoyage et de démolition des constructions réalisées sans autorisation. Pour mener à bien son action, elle sera autorisée à «utiliser la force nécessaire» en se faisant accompagner par des agents de police.

Des cas exceptionnels

Gilles Lehouillier a finalement indiqué qu’il reste «quatre à cinq cas à régler», d’une moindre gravité, sur la douzaine d’ampleur variable traités par la Ville, notant que «dans l’ensemble la plupart des gens respectent la réglementation. Ce sont des cas exceptionnels». La Ville a précisé que ce n’est que lorsque les interventions des services d’urbanisme n’ont pas permis de résoudre les problèmes, que les recours devant les tribunaux supérieurs sont utilisés.

Les plus lus

Les contrôleurs routiers mènent deux opérations

Depuis quelques jours, les contrôleurs routiers de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) mènent des interventions pour s'assurer de la sécurité de certaines opérations de transport.

Accident à Saint-Jean-Chrysostome : un jeune homme arrêté par le SPVL

Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont procédé à l'arrestation d'un conducteur de 23 ans après qu'il ait perdu le contrôle de sa voiture où prenaient place trois autres personnes, dans la nuit de samedi à dimanche à Saint-Jean-Chrysostome. Lors de la sortie de route, un passager, âgé de 24 ans, a été gravement blessé.

Saoul au volant, un Lévisien va chercher ses enfants à l'école

Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont arrêté un Lévisien de 40 ans, vendredi en fin d'après-midi, après que ce dernier aurait conduit son véhicule avec les capacités affaiblies par l'alcool en allant chercher ses enfants à l'école.

Accident mortel sur la 73

Selon ce que rapportent Le Journal de Québec et Le Soleil, un accident mortel est survenu, hier après-midi, sur l'autoroute 73 Sud.

Arrestation pour tentative de meurtre à Saint-Romuald

Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont procédé, hier vers 15h, à l’arrestation d’un individu de 21 ans de Saint-Romuald pour tentative de meurtre.

Interruption planifiée d'électricité à Saint-Nicolas et à Saint-Rédempteur

Dans la nuit de dimanche à lundi, entre 22h et 3h, une interruption de services d’électricité prolongée est planifiée par Hydro-Québec dans une zone couvrant principalement les secteurs Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur. http://pannes.hydroquebec.com/pannes/

Incendie majeur sur la rue Saint-Joseph

Un incendie au 543, rue Saint-Joseph a jeté 70 personnes à la rue le soir du 21 août. Le feu, qui aurait pris naissance dans la toiture, a nécessité trois heures de travail et le déclenchement d’une 5e alarme.

Incendie dans un bloc à appartements sur Charles-Rodrigue

Les pompiers de Lévis ont dû intervenir, tôt ce matin, dans un bloc à appartements de la rue Charles-Rodrigue afin d'y combattre un incendie.

Présumé voleur de voiture épinglé grâce à des systèmes de localisation

Un Lévisien de 36 ans a été arrêté, hier matin, par des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) après que ce dernier aurait volé une voiture. Les policiers ont pu rapidement intercepter le présumé voleur grâce à des systèmes de localisation présents dans le véhicule vraisemblablement dérobé.

Aryane Dumas-Lapointe a été retrouvée

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé sur son fil Twitter, le 24 août, qu'Aryane Dumas-Lapointe avait été localisé dans la nuit de jeudi à vendredi.