CRÉDIT : ARCHIVES

Le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET), André Fortin, ainsi que la présidente et chef de la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), Nathalie Tremblay, ont rendu public, le 8 mai, le bilan routier de la province pour l’année 2017. Alors que le taux de mortalité et de blessés légers dans la région de la Chaudière-Appalaches est à la baisse, le nombre de blessés graves augmente.

Par Jasmine Desrochers

En 2017, les routes de Chaudière-Appalaches ont fait 30 décès, soit 5 de moins qu’en 2016. Ces chiffres représentent une diminution de 12 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Une baisse enregistrée de 2,4 % par rapport à 2016 s’observe également chez les victimes de blessures mineures.

Cependant, 121 blessés graves ont été répertoriés dans la région lors de la dernière année. Ce nombre dépasse de 23 celui de 2016, ce qui signifie une augmentation de 23,5 %. Il s’agit également d’une augmentation de 12 % par rapport au taux moyen des cinq dernières années. À Québec, la hausse du taux de mortalité est quant à elle de 88,2 % en comparaison à 2016.

«Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces hausses inquiétantes, dont l’accroissement du parc automobile, l’augmentation du nombre de kilomètres parcourus ou les distractions au volant», a soulevé le directeur général d’Accès transports viables, Étienne Grandmont.

Au total, ce sont donc 2 016 personnes qui ont subi des lésions corporelles lors d’un accident de la route en 2017. Ce nombre représente une diminution de 1,3 % en comparaison à 2016 et de 1,2 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

À l’échelle provinciale

Au Québec, la situation s’avère quant à elle plus réjouissante, car sur une moyenne de cinq ans, la tendance du bilan routier est en constante amélioration. Le nombre d’accidentés a d’ailleurs diminué de 474 par rapport à 2016.

L’année 2017 s’est malgré tout soldée sur une note plutôt négative, car 13 personnes supplémentaires sont décédées d’un accident de la route. Le nombre de blessés graves a également bondi de 28.

Miser sur les récents changements

Le gouvernement est somme toute confiant que les modifications apportées au Code de la sécurité routière, le 18 avril dernier, s’avèreront bénéfiques pour les années à venir.

«C’est en mettant en place une législation moderne, en innovant en stratégies de prévention et en travaillant en étroite collaboration avec les différents partenaires en sécurité routière que nous pourrons rendre nos routes plus sécuritaires», a affirmé M. Fortin.

Accès transports viables souhaite de son côté mettre l’emphase sur la responsabilité qu’ont les concepteurs routiers de réduire le risque de conflits entre les différents usagers de la route et ainsi, offrir un environnement sécuritaire pour tous, soit le concept de Vision zéro.

«Il est important de viser zéro décès et zéro accidents graves sur les routes sur les territoires des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches», a déclaré M. Grandmont. En se basant sur cette philosophie, le regroupement envisage un avenir prometteur pour la Chaudière-Appalaches.

Les plus lus

La SQDC dévoile l’emplacement de la succursale de Lévis

La Société québécoise du Cannabis (SQDC) a dévoilé que sa succursale de Lévis aura pignon sur rue au 95, route du Président-Kennedy. L'information a été confirmée par le service des relations de presse de la SAQ.

La Maison Rodolphe-Audette sera finalement démolie

La décision du comité de démolition de la Ville de Lévis, prise le 3 juillet en séance publique, a mis fin aux espoirs des citoyens mobilisés pour la sauvegarde de la bâtisse plus que centenaire. La résidence de l’ancien dirigeant de la Banque nationale, qui lui a donné son nom, laissera place à un immeuble de condos.

Boussole à la main dans le désert marocain

Du 31 octobre au 5 novembre, la Lévisienne Marie-France Roy et ses deux acolytes, Anik Cadieux et Josée Veilleux, prendront d’assaut le désert de la région de Merzouga, au Maroc, à l’occasion de la toute première édition du trek Rose Trip. Tout au long de ce rallye d’orientation 100 % féminin, les trois femmes ont bien l’intention de se démarquer et de rapporter le trophée de la victoire au Québec...

Un projet d’hôtellerie hospitalière défendu devant la Ville

Une séance extraordinaire du conseil municipal s’est tenue le 9 juillet, afin d’examiner l’appel, déposé par Dessercom, de la décision de la séance du 6 mars du comité de démolition, qui avait refusé les demandes de démolition de deux résidences, situées au 15 de la rue Charles-Édouard et au 36 de la rue Montcalm. Dessercom souhaite démolir ces bâtiments, afin de réaliser un projet d’hôtellerie ho...

Zoo à Festivent : l'organisation fait son mea culpa

Via sa page Facebook, le Festivent Ville de Lévis a annoncé, le 8 août, que son activité d'animaux exotiques, présentée lors de la dernière édition et qui a provoqué un vif tollé sur les médias sociaux, ne sera pas de retour lors des prochaines années.

2,5 M$ pour la réhabilitation de la caserne de Lévis-Lauzon

Après un premier schéma de couverture de risques en incendie adopté en décembre 2010, c’est donc le second schéma pour la période 2018-2022, qui a été présenté lors d’une assemblée publique de consultation au dernier conseil municipal.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 18 juillet 2018

Frédéric Bergeron, Raphaël Molaison, Geneviève Lagueux, Matthew Bourgeons et Lauriane Bégin, du Club de natation les Riverains de Lévis, nous ont très bien représentés au championnat du Nouveau-Brunswick (1re photo). Félicitations à vous tous!

Redécouvrir Guillaume Couture

Bien plus que le nom d’un boulevard, Guillaume Couture a marqué l’histoire de Lévis en étant le premier colon à s’établir à la Pointe-Lévy, plus précisément à Lauzon en 1647. Comme 2018 marque le 400e anniversaire de naissance de ce pionnier, fonctionnaire, interprète et explorateur de l’époque de la Nouvelle-France, la Société d’histoire de Lévis (SHL) a décidé de consacrer son exposition estival...

L’école autrement dans la classe de M. Gérald

Dans le cadre du projet «Cap historique, visée tactique!», les élèves de quatrième année du primaire du Programme Arts-Langues-Sports (PALS) de l’École Saint-Joseph ont usé de stratégie à l’occasion d’un tournoi d’échecs, le 20 juin dernier. L’événement a marqué la fin du projet annuel créé par l’enseignant Gérald Charron.

Les Grands Feux entrent dans la danse

La danse donnera plus que jamais le tempo des Grands Feux Loto-Québec, qui débutent ce jeudi 2 août avec la soirée country. Tout a été mis en œuvre pour entraîner le public dans un immense bal à ciel ouvert, avec DJ, danseurs, costumes et, bien sûr, le spectacle pyrotechnique à 22h.