Le gouvernement du Canada a annoncé, via un communiqué de presse le 22 juin, qu’il a l’intention de retenir les services du Chantier Davie pour la conversion de trois brise-glaces à l’aide d’un préavis d’adjudication de contrat (PAC).

Ce que ce PAC dit, c’est que les fournisseurs ont 15 jours, soit jusqu’au 11 juillet, pour soumettre une offre concurrentielle au gouvernement pour ce même contrat. Si aucune offre n’est déposée, le contrat pourra être signé avec le chantier. Cependant, cette formalité ne semble pas trop préoccuper les dirigeants du chantier, selon le vice-président aux affaires publiques, Frédérik Boisvert. En effet, le marché des brise-glaces est très compétitif et peu de bateaux sont disponibles.

Ce contrat devrait permettre à quelques centaines de travailleurs de revenir sur le chantier pour environ deux ans de travail. Il s’agit de la conversion de trois brise-glaces de taille moyenne d’origine norvégienne. Ces appareils sont déjà à la disposition du Chantier Davie. Une fois le contrat signé, ils seront acheminés au chantier pour que les travaux s’amorcent à la fin du mois de juillet, toujours selon M. Boisvert.

«Ce contrat est un signe considérable du gouvernement fédéral qu’il y a un problème important au sein de la flotte de brise-glaces de la garde-côtière. Ce contrat nous permet aussi de poursuivre notre lancée internationale et nos efforts de diversification des revenus pour ne pas seulement dépendre du gouvernement fédéral», a expliqué Frédérik Boisvert, joint par téléphone.

Le chantier entend poursuivre ses efforts afin d’obtenir des contrats avec le Pérou, entre autres, pour la construction de frégates de navires. Ces intentions internationales peuvent représenter jusqu’à 4 G$ en retombées économiques. Sans oublier des contrats pour la modernisation de navires de croisières américains qui pourraient être attribués en 2019. «Avec ces contrats, nous serions le seul chantier canadien qui exporterait à l’international», a affirmé M. Boisvert.

De nouvelles mises à pied

Par ailleurs, le Chantier Davie a annoncé, le 28 juin, que 157 travailleurs ont été mis à pied en raison de la livraison prochaine du premier traversier à la Société des traversiers du Québec. Cette réduction fait en sorte qu’il reste environ 450 employés sur le chantier.

«Avec le contrat des brise-glaces qui sera confirmé sous peu, on sera en mesure de rappeler des travailleurs. Tout ça fera partie des décisions stratégiques qui seront prises au cours des prochaines semaines. Dans les prochains mois,le chantier aura besoin de différents types de techniciens», a annoncé Frédérik Boisvert, lors d’une entrevue téléphonique le 28 juin.

Cependant, M. Boisvert a tenu à se faire rassurant quant à l’avenir des emplois au chantier. «On espère que c’est la dernière baisse d’employés avant une longue série de contrats à venir pour aider le gouvernement fédéral à livrer la marchandise pour le renouvellement de sa flotte», a conclu M. Boisvert.

Les plus lus

Le prolongement d’Étienne-Dallaire se poursuit

La deuxième phase des travaux de prolongement du boulevard Étienne-Dallaire, réalisés dans le cadre du projet de développement résidentiel et commercial Umano, a été officiellement lancée ce 7 septembre.

Le 6e RAC a tenu sa parade régimentaire de rentrée

Le 6e Régiment d’artillerie de campagne à Lévis s’est réuni le 26 août, en marge de la formation des réservistes. Une grande parade régimentaire a ouvert les célébrations devant un parterre d’invités de la société civile et militaire réunis au Manège militaire de Lévis.

Maison Rodolphe-Audette : démolition en appel

Une demande d’appel de la décision du 3 juillet du comité de démolition, autorisant la démolition de la bâtisse située au 6410, sur la rue Saint-Laurent, a été déposée par Jean-Marc Lafrenière le 30 juillet auprès de la Ville de Lévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 septembre 2018

René Bégin, président de Lemieux Nolet, était très heureux de son implication auprès de Cité Joie qui a permis d’amasser 16 250 $ (1re photo).

Nouvelle école secondaire nécessaire à Lévis

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a officiellement transmis, le 28 août, une demande au ministère de l’Éducation afin d’obtenir les subsides en vue de la construction d’une nouvelle école secondaire dans le secteur Lévis d’ici trois à quatre ans. Le nouveau bâtiment permettrait à l’organisme de faire face adéquatement à l’explosion de la clientèle scolaire dans l’est de la ville.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 22 août 2018

Tout d’abord, j’aimerais féliciter toute l’organisation du Festival Jazz etcetera de Lévis. Malgré les conditions pas toujours faciles, vous avez su livrer un événement que les festivaliers ont grandement apprécié (1re photo).

Une grande roue s’installe au quai Paquet

Au quai Paquet, promeneurs et visiteurs peuvent désormais admirer les lieux et profiter de la vue sur Québec assis dans une nacelle. Depuis ce matin, la grande roue transporte des passagers à son bord.

Imaginer le troisième lien

Si le projet de troisième lien routier entre les deux rives provoque beaucoup de débats dans la région, l’infrastructure désirée par plusieurs alimente également l’imagination de certains citoyens. En effet, le Lévisien Jules Pérusse a décidé de construire une maquette d’une partie d’un possible nouveau trait d’union entre les deux rives.

Saint-Lambert a enfin son festival

Les citoyens de Saint-Lambert-de-Lauzon pourront désormais festoyer lors d’un grand événement dans leur localité. En effet, la première édition du Festival de la Rentrée aura lieu dans la municipalité beauceronne les 24, 25 et 26 août prochains.

Parc Lallemand : la patinoire attend toujours

Depuis 2014, le quartier résidentiel adjacent à la route Lallemand, dans le secteur Lauzon, attend que la Ville y aménage une patinoire en hiver et y construise des jeux d’eau. Des résidents du secteur ont l’impression qu’on ne prend pas leur dossier au sérieux.