Les personnes derrière le rassemblement du 15 septembre ont déjà organisé une marche en juin pour afficher leur appui au projet de troisième lien.

Les résidents de la Rive-Sud derrière la marche citoyenne en faveur du troisième lien à l’est, tenue le 16 juin dernier à Québec, récidiveront de nouveau. Afin de permettre aux citoyens de la région de démontrer leur appui au projet ainsi qu’au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ils organisent, le samedi 15 septembre, un rassemblement «familial et festif» devant l’Assemblée nationale, à Québec.

Tenu tout l’après-midi devant le parlement provincial, l’événement aura lieu sous le thème Je me souviens. Comme lors de leur marche du 16 juin, les organisateurs du rassemblement du 15 septembre entendent rappeler aux candidats en lice lors des élections provinciales que la construction d’un troisième lien routier entre les deux rives à l’est de Lévis est désirée par une forte majorité de citoyens de la région.

«Nous n’avons pas oublié. Nous voulons le troisième lien. Nous voulions ressortir quelques semaines avant le jour du vote, le 1er octobre, pour rappeler cela aux élus sortants et aux candidats. […] Nous serons là jusqu’à tant qu’il y ait une pelletée de terre. En campagne électorale, il se promet bien des affaires. Nous voulons nous assurer que ce sera fait», a d’emblée déclaré Nathalie Lachance, l’une des membres du comité organisateur du rassembleur et porte-parole du groupe.

Grâce à l’événement familial et apolitique ainsi qu’une distribution de tracts dans plusieurs secteurs de la grande région de Québec, les personnes derrière le rassemblement espèrent que davantage de résidents de la région feront part à cette occasion de leur appui au projet de troisième lien et au maire de Lévis, comparativement à ce qui était survenu lors de leur première activité.

S’ils avaient dressé un bilan positif de cette dernière, la manifestation du 16 juin avait connu un succès mitigé au niveau de la participation, alors que seulement une cinquantaine de personnes avait pris part à l’événement.

Bénéfique pour l’ensemble

Ajoutant que le groupe d’organisateurs n’hésiterait pas à réorganiser une activité de mobilisation si le projet «traîne de la patte», Nathalie Lachance a profité de l’occasion pour livrer un plaidoyer en faveur du projet. Selon elle, l’ajout d’un lien routier permettra des retombées positives.

«Il n’y a quasiment que Québec qui ne s’est pas joint au maire de Lévis pour demander la construction d’un troisième lien. Les MRC de La Côte-de-Beaupré, de Charlevoix, de Bellechasse se sont notamment ralliées derrière M. Lehouillier. On ne laisser pas tomber tous ces gens. Le projet inclura toutes les régions environnantes, ça ne touchera pas seulement Québec et Lévis», a argué la porte-parole des organisateurs.

Notons finalement que le rassemblement en faveur du troisième lien débutera à 13h devant l’Assemblée nationale. Pour plus de détails sur l’activité, vous pouvez consulter la page Facebook Marche citoyenne pour un Troisième lien routier a l’EST (SIC).

Les plus lus

Un voisin qui dérange à Pintendre

Havre de paix dans le quartier Pintendre, la rue Marie-Antoinette est pour certains de ses résidents un cauchemar éveillé depuis quelques années. En effet, un habitant de cette rue n’entretient pas sa propriété, provoquant plusieurs désagréments chez ses voisins.

La clé sous la porte pour L’Appart

Le centre de thérapie et de réinsertion sociale L’Appart, situé à Saint-Romuald, s’est retrouvé dans l’obligation de fermer ses portes de façon impromptue en raison de problèmes financiers, le 10 juillet dernier. Les résidents, employés et gestionnaires de l’entreprise l’ont appris seulement cinq jours avant leur départ.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

La tête de l’unité

Unité militaire établie à Lévis, le 6e Régiment d’artillerie de campagne (6e RAC) célèbre cette année ses 120 ans d’existence. Pour souligner ce cap, le Journal vous propose une série d’articles sur le 6e RAC. Nous poursuivons cette semaine notre exercice avec un portrait de la commandante de l’unité, Chantal Bérubé.

Un manque de logements abordables à Lévis

Malgré un taux d’inoccupation général frôlant le taux d’équilibre avec 3,4 %, certains secteurs de Lévis ne peuvent pas offrir de logements abordables pour de grandes familles ou pour les individus vivants seuls. La famille recomposée de cinq enfants de Mariane Fradet et Patrice Lévesque a eu tout un casse-tête à résoudre afin de trouver un logis pour leur grande famille.

Une fête pour inaugurer l'avenue Bégin revampée

Afin de célébrer les nouveaux aménagements de l’avenue Bégin, la Ville de Lévis invite les Lévisiens à l’inauguration officielle de cette artère du Vieux-Lévis le samedi 6 juillet prochain.

Chaleur : le ministère de la Santé appelle à la vigilance et à la solidarité

Alors qu'un premier épisode de chaleur est annoncé dans plusieurs régions du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a rappelé l'importance de prendre certaines précautions pour améliorer le confort et diminuer les risques pour la santé.

Un Bellechassois à L'amour est dans le pré?

L’amour est dans le pré, V et Attraction Images ont dévoilé l’identité des huit agriculteur(rice)s en lice pour la 8e saison de la populaire téléréalité. Un des agriculteurs retenus pour cette première étape provient de Saint-Anselme.

Une unité qui perpétue une tradition lévisienne

Unité militaire établie à Lévis, le 6e Régiment d’artillerie de campagne (6e RAC) célèbre cette année ses 120 ans d’existence. Tout comme une autre unité de la réserve des Forces armées canadiennes basée à Lévis, le Régiment de la Chaudière, le 6e RAC fait honneur à la ville. Pour découvrir ou redécouvrir cette unité, le Journal vous propose une série d’articles sur elle. Pour amorcer la série, no...

Changements climatiques : quels impacts sur la santé mentale?

En partenariat avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches ainsi que le Centre de recherche du CISSS de Chaudière-Appalaches, le campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a reçu une subvention de 300 000 $ de Santé Canada afin de réaliser un projet de recherche sur les impacts des événements climatiques extrêmes sur la santé mentale et l...