CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

En collaboration avec le Réseau québécois des villes et villages en santé (RQVVS) et le Groupe femmes, politique et démocratie, le Collectif de recherche participative sur la pauvreté en milieu rural a dévoilé les résultats de sa recherche et la trousse d’outils qu’il offre aux municipalités rurales. Cette recherche de trois ans menée par Lorraine Gaudreau et Lucie Gélineau, du campus de Lévis l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), Paule Simard, de l’Institut national de santé publique, et Sophie Dupéré, de l’Université Laval, cherchait à mettre en lumière la situation précaire de la pauvreté en milieu rural.

Devant maires, conseillers municipaux, acteurs sociaux en milieu rural et étudiants, les chercheuses ont présenté les outils qu’elles ont conçus pour agir face à la pauvreté, le 24 octobre. Cette recherche s’est révélée nécessaire à la suite d’une constatation que les chercheuses ont faite.

«On a remarqué que l’intervention en milieu rural en situation de pauvreté n’était à peu près pas documentée, et ce, pas seulement au Québec, mais au Canada et même aux États-Unis. On s’est rendu compte qu’il y avait un vide à ce niveau-là», a analysé Loraine Gaudreau. Selon la professeure, il y a un manque et plusieurs municipalités sont dans le besoin.

L’étude permet de constater que les préjugés véhiculés écartent la pauvreté des milieux ruraux, mais c’est une réalité bien présente. Selon les données récoltées par Statistique Canada lors du recensement de 2016, 14,6 % de la population se retrouve en situation de pauvreté dans les milieux urbains comparés à 14,9 % pour les milieux ruraux.

Ces statistiques ne surprennent pas le président du RQVVS et maire de Massueville (Montérégie), Denis Marion. «Dans une municipalité comme la mienne, les fameuses statistiques ont des noms et des adresses», a-t-il témoigné.

Plusieurs acteurs des milieux municipaux étaient présents lors du lancement de cette trousse d’outils.

«Le fait de lancer la trousse aujourd’hui a suscité un intérêt partout à travers le Québec. On a reçu des appels de partout autour de la province, soit d’organismes communautaires, de tables de concertation, d’élus municipaux. comme quoi ils sont intéressés à avoir cet outil», a expliqué Ariane Pichette Neveu, directrice générale par intérim du RQVVS.

Diane Vincent, résidente de Beauceville qui a participé à la recherche de par son expérience de vie, a côtoyé la pauvreté une bonne partie de sa vie. Elle reconnaît que les municipalités en milieu rural n’ont pas toujours les outils nécessaires pour briser l’isolement qui entoure les personnes en situation de pauvreté.

«Il faut aller chercher les gens qui vivent des situations de pauvreté, car ce sont des gens qui vivent beaucoup de solitude. Il faut leur tendre la main et les suivre à leur rythme», a tenu à souligner Mme Vincent. 

Pour la directrice générale par intérim, il faut offrir cette trousse au plus grand nombre de municipalités.

«On souhaite l’amener plus loin, aller directement dans les municipalités qui la demanderont et la présenter dans leurs locaux. On veut susciter des réflexions et des discussions autour du sujet», a lancé Mme Pichette Neveu. 

Les chercheuses se disent satisfaites de voir un impact aussi direct et rapide, car elles souhaitent changer les choses. «On avait vraiment comme objectif que l’ensemble de nos projets ne demeurent pas sur les tablettes, mais atterrissent directement sur le terrain», a conclu Loraine Gaudreau.

Les plus lus

Matières résiduelles : changement du jour de la collecte pour plusieurs quartiers

À compter du lundi 4 février 2019, près du tiers des Lévisiens qui sont desservis par des collectes en bacs roulants de matières résiduelles verront leur journée de collecte modifiée. La Ville de Lévis a donc invité, le 29 novembre, la population et les entreprises concernées à vérifier si leur secteur et leur jour de collecte sont modifiés.

Stages non rémunérés : le mouvement de contestation gagne Lévis

Une cinquantaine d’étudiants du baccalauréat en travail social du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a manifesté, toute la journée du 21 novembre, afin de protester contre la non-rémunération des stages qu’ils doivent suivre pendant leur parcours universitaire.

Un métro pour Québec et Lévis?

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce...

Quartier des Constellations : entente de principe entre les deux parties

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 30 novembre, qu'une entente de principe est survenue entre la municipalité et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations. Le pacte permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, où plusieurs maisons ont été endommagées par des affaisse...

Une 10e édition pour le Marché de Noël de Lévis

Le Marché de Noël fêtera ses 10 ans d’existence au début du mois alors que l’édition 2018 de l’événement se déroulera les 7, 8 et 9 décembre sur l’avenue Bégin revampée. Les détails entourant cette édition bien spéciale ont été dévoilés lors d’un point de presse le 29 novembre.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 21 novembre 2018

Le 9 novembre dernier, j’ai assisté à la 9e édition du Défi Karaoké au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral, qui s’est déroulée au Centre de congrès et d’expositions de Lévis (1re photo). Merci à Pierre Gagné et toute son équipe du Centre de congrès pour leur excellent travail. 650 personnes se sont réunies pour assister à tout un spectacle en plus d’être très généreuses. On a réell...

Un deuxième projet d’école alternative pour Lévis

En plus d’un projet d’école Montessori mené par des Lévisiens, d’autres parents de la région travaillent à mettre sur pied une autre école primaire alternative.

De nouvelles places de garderie subventionnées dans le Grand Lévis

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a annoncé, le 10 décembre, que le gouvernement du Québec ira de l'avant avec la création de 1 691 nouvelles places subventionnées en installation. De ce nombre, 1 207 places seront créées dans les centres de la petite enfance et 484 places dans les garderies subventionnées. Et plusieurs places ont été attribuées à des installations du Grand Lévis.

Les employés de service du CISSS approuvent l'entente de principe

Lors des 20 assemblées syndicales qui se sont déroulées au cours de novembre, les travailleurs du CISSS Chaudière-Appalaches ont approuvé à 96 % l’entente de principe intervenue entre les représentants du Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ) et l’employeur concernant les stipulations locales.

Recours collectif contre les frais scolaires illégaux : les détails du remboursement sont dévoilés

Le 30 juillet, la Cour supérieure du Québec a approuvé une entente intervenue entre 68 commissions scolaires du Québec, dont la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), et la représentante des parents ayant payé des frais scolaires pour leurs enfants fréquentant l'école publique primaire ou secondaire. L'entente prévoit que les 68 commissions scolaires visées paieront un montant total de 153 50...