Maude Julien, Ann-Rika Martin et Christian Labbé ont hâte de rencontrer les visiteurs du Marché de Noël de Lévis.

Le Marché de Noël fêtera ses 10 ans d’existence au début du mois alors que l’édition 2018 de l’événement se déroulera les 7, 8 et 9 décembre sur l’avenue Bégin revampée. Les détails entourant cette édition bien spéciale ont été dévoilés lors d’un point de presse le 29 novembre.

«Nous sommes bien heureux de souligner le 10e anniversaire du Marché de Noël de Lévis, un cap qui n’est pas banal. Il y a 10 ans, il n’y avait pas beaucoup de marchés de Noël. Alors, nous sommes bien contents d’avoir passé à travers ces années. [...] Nous travaillons forts pour proposer une offre variée, mettant en valeur les produits de Lévis et de la Chaudière-Appalaches», a d’emblée partagé Christian Labbé, directeur de la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL), l’organisme à la tête de l’événement.

Rappelons que l’événement a été lancé par la Table agroalimentaire Chaudière-Appalaches (TACA). Après quatre ans, en raison d’une réorganisation, la TACA a laissé la main à la CDVL, qui chapeaute le Marché de Noël de Lévis depuis ce temps.

Cette année, ce sont une vingtaine de maisonnettes décorées qui seront ouvertes pour permettre aux gens de la région de faire des emplettes, tout en égayant l’avenue Bégin. Des activités ludiques et des spectacles d’airs traditionnels seront également offerts aux milliers de visiteurs attendus.

Sous le signe du partage

Aussi, l’événement misera encore une fois sur une association gagnante. Pour une cinquième année, le Marché de Noël de Lévis et la Guignolée du Dr Julien pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) s’unissent «afin de créer un rassemblement sous le signe du partage». Les visiteurs du marché lévisien pourront alors soutenir financièrement le CPSL, dans le cadre de la Guignolée qui est en cours jusqu’au 15 janvier prochain.

 «Cela nous permet d’inviter les familles qui fréquentent le centre, de proposer des activités ludiques à tous les enfants et de mêler nos communautés. C’est l’un de nos souhaits de permettre à nos familles de participer aux activités du territoire», a notamment expliqué Maude Julien, directrice générale et adjointe clinique du CPSL, sur l’importance du partenariat entre les deux organisations.

Dans le cadre des activités proposées par le CPSL lors du Marché de Noël de Lévis, les visiteurs auront également la chance de rencontrer la porte-parole du volet lévisien de la Guignolée du Dr Julien, Ann-Rika Martin.

La cheffe au café O’Ravito de Saint-Romuald et gagnante de l’émission Les Chefs 2017 offrira à cette occasion des ateliers culinaires. De plus, elle a préparé, en exclusivité pour l’événement lévisien, 100 tartes pomme-cheddar. 

Dans un autre ordre d’idées, Christian Labbé a profité de la conférence de presse pour remercier les nombreux partenaires financiers qui permettent la tenue de l’événement. D’ailleurs, la Ville de Lévis a annoncé qu’elle bonifiait son aide financière à 10 000 $ dans le cadre du 10e anniversaire du Marché de Noël de Lévis.

Notons finalement que les personnes intéressées à en savoir plus sur les différentes activités proposées peuvent consulter le www.facebook.com/marchenoellevis/.

Les plus lus

Le CHSLD Chanoine-Audet teste de nouveaux ratios

Le ratio entre soignants et patients a été augmenté au Centre d’hébergement Champlain-de-Chanoine-Audet à Saint-Romuald dans le cadre d’un projet pilote de 16 semaines sur la qualité et la sécurité des soins. Ce projet est l’un des 17 menés au Québec par le gouvernement dans différents types d’établissements de santé.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira en soirée la semaine

Comme promis par la Coalition avenir Québec (CAQ), l’urgence du Centre Paul-Gilbert sera en mesure de reprendre en partie ses heures d’ouvertures habituelles à partir du lundi 11 février grâce à l'arrivée de nouveaux médecins. Toutefois, la reprise de service annoncée le 6 février par le CISSS Chaudière-Appalaches ne sera possible qu'en semaine.

Lévis, attache ta tuque : la programmation dévoilée

Le Vieux-Lévis se transformera en terrain de jeu hivernal les 9 et 10 février prochains à l’occasion de l’événement Lévis, attache ta tuque. Le temps d’une fin de semaine, l’ambiance carnavalesque gagnera les rues de la ville avec une multitude d’activités pour petits et grands.

Une demande trop élevée pour la STLévis

Le parcours du Lévisien-3 (L3) de la Société de transport de Lévis (STLévis), reliant le terminus de la route Lagueux dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon à l’Université Laval à Québec via la route des Rivières, semble débordé aux heures de pointe et doit laisser dans l’attente certains usagers.

Avis de ne pas consommer des fèves au canard et à l'érable vendues au Marché Carrier

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec le Marché Carrier (798, route du Président-Kennedy à Pintendre), avise la population de ne pas consommer des fèves au canard et érable, les unités vendues jusqu'au 23 janvier en format de 500 ml. En effet, ce produit ne comporte pas sur son contenant la mention «Garder réfrigéré» qui est exigée.

Des élèves de Lévis s’envoleront pour le Grand Nord

À plus de 2 000 kilomètres d’ici, au nord du Québec, se trouve un petit village nommé Quaqtaq. Dans cette communauté inuite de quelques centaines d’habitants, 17 élèves et 2 enseignantes de l’école Guillaume-Couture de Lévis passeront une semaine, du 27 mars au 3 avril, et iront à la rencontre des habitants du Nunavik et de leur mode de vie.

Demandes de démolitions en débat

L’adresse change, l’histoire se répète. À peine trois mois après la démolition de la maison Rodolphe-Audette, trois nouvelles demeures sont menacées de destruction à Lévis. Le sort des 51, 57 et 63 de la rue Saint-Gilbert sera scellé le 18 février par le conseil municipal qui rendra sa décision à l’appel déposé par deux citoyens engagés dans la protection du patrimoine.

Lévis ne sait plus où mettre la neige

La capacité des sites de dépôt et des terrains privés à recevoir la neige est à son maximum en raison des fortes précipitations des dernières semaines. Sans compter, les 40 centimètres supplémentaires que pourrait amener la tempête hivernale à partir de ce soir et jusqu'à demain.

Une prestigieuse bourse pour un génie lévisien

Depuis septembre, Marc-André Bégin, un étudiant en génie mécanique originaire de Lévis, a amorcé des études de doctorat au réputé Massachusetts Institute of Technology (MIT) grâce à l’obtention d’une prestigieuse aide financière américaine, la bourse Fulbright.

Policier de père en fils

Le 18 janvier dernier, le Lévisien Gabriel Teed a obtenu son diplôme de l’École nationale de police du Québec, située à Nicolet.