Nadia Laflamme, Pierre-Yves Renaud de Coop FA, Jennifer Gagné, Laurence Bourget, Joey Aubé, Anthony Thibault, Bastien Beauchesne de Thulé Évaluation, Guillaume Bélanger-Miller, Marc-Antoine Girard, Annie Turcotte et Steve Fortin. CRÉDIT : AUDE MALARET

Des étudiants du Cégep de Lévis-Lauzon ont présenté à cinq organismes de la région les résultats d’un travail d’enquête statistique grandeur nature destiné à alimenter leurs stratégies de développement. Ce projet résulte d’une collaboration entre des enseignants, ces organisations et une entreprise spécialisée dans l’évaluation de projet.

La différence entre moyenne et médiane n’a plus de secret pour eux. Dans le cours de Méthodes quantitatives en sciences humaines, les 80 étudiants apprennent les techniques pour réaliser des statistiques, des sondages et autres études basées sur la collecte et l’analyse de données.

L’exercice est simple : à partir d’un jeu de données, les étudiants calculent, mesurent et comptent afin de faire parler les chiffres. Si les données sont bien réelles, les informations traitées restaient habituellement limitées à l’étude sans autre portée que le travail réalisé en classe ni prise avec la réalité.

Cette fois, ils ont utilisé les données recueillies à partir d’un sondage réalisé par l’organisme Thulé Évaluation afin d’effectuer des études quantitatives pour cinq organismes de la région, Votepour.ca, le Forum jeunesse de la région de la Capitale-Nationale (FJRCN), le Forum jeunesse régional (FJR) Chaudière-Appalaches, l’Unité régionale de loisir et de sport (URLS) Chaudière-Appalaches et Coop FA.

«J’ai appris comment la méthodologie est faite. Souvent, on regarde les chiffres, les sondages pour les élections, on se dit que c’est juste trois ou quatre variables et que tout le monde peut faire ça. Finalement, on regarde plus profondément et on voit à quel point il y a beaucoup de méthodes à utiliser, de calculs à faire et bien sûr interpréter», raconte Joey Aubé, un élève qui a participé au projet.

Présentation du travail d’une session

Les conclusions des apprentis statisticiens ont été dévoilées à chacun des organismes lors d’une présentation de fin de session au Cégep de Lévis-Lauzon. Ils ont d’abord présenté toutes les caractéristiques de l’échantillon, sa taille, la répartition des répondants, selon l’âge ou la catégorie socio-professionnelle.

Pour l’organisme lévisien Coop FA, les jeunes devaient déterminer la connaissance des enjeux liés aux émissions de gaz à effet de serre selon les groupes de population afin de permettre à l’organisme de mieux cibler ses publics. Grâce à leur travail, les étudiants tentaient finalement de répondre aux questions que se posent les organisations dans une perspective d’analyse stratégique de leurs actions et de développement.

«Pour les organisations comme la nôtre, les OBNL qui travaillent avec le public et offrent des services, avoir une connaissance concrète avec des données réelles, c’est important. On a toujours à prendre en compte la réalité, on est toujours en évolution et en développement. Mieux connaître notre milieu, ça nous donne un avantage et nous permet de savoir si on fait les choses comme il faut», souligne Pierre-Yves Renaud, responsable en charge des affaires et des partenariats majeurs chez Coop FA.

C’est d’une idée de Nadia Laflamme et de Bastien Beauchesne, conseiller en évaluation chez Thulé Évaluation qu’est né ce projet. Alors qu’ils siégeaient tous deux à la Commission de l’enseignement collégial du Conseil supérieur de l’éducation, ils ont imaginé un moyen d’unir le savoir-faire des élèves et les besoins des organismes afin de permettre aux jeunes de s’exercer à l’analyse quantitative en situation réelle. À l’avenir, le projet pourrait inclure la réalisation des questionnaires et la collecte des données par les étudiants eux-mêmes.

Les plus lus

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Une machine distributrice spécialisée au Collège de Lévis

Le Bazar étudiant du Collège de Lévis, une friperie gérée par les élèves pour les élèves du Collège basée sur le modèle entrepreneurial d’une coopérative, a mis sur pied une machine distributrice à matériel scolaire et produits d’hygiène, au Collège, le 10 avril dernier.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.

Cégep de Lévis-Lauzon : une bibliothèque flambant neuve

Le Carrefour de l’information du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) accueille de nouveau les étudiants. Deux années de rénovation et 6,1 M$ d’investissement ont été nécessaires pour moderniser complètement l’espace de travail. La bibliothèque a été officiellement inaugurée le 15 mai.

L’école commencera plus tôt en septembre

Les élèves fréquentant les écoles primaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) commenceront les classes 10 minutes plus tôt, à partir de la prochaine rentrée scolaire.

Ouverture ce week-end de la Grande plée Bleue

La Ville de Lévis a annoncé, le 4 juin, que la Grande plée Bleue ouvrira ses portes dès ce samedi.

Ouvert ou fermé lundi?

La Ville de Lévis a dévoilé, le 10 mai, les modifications à l’horaire des services municipaux pendant le congé de la Journée nationale des patriotes du lundi 20 mai prochain. 

Week-end festif à Lévis

En plus de pouvoir profiter d’une belle fin de semaine côté température grâce à la bonté de Dame nature, les Lévisiens ont pu célébrer l’arrivée prochaine de l’été lors de nombreuses activités, le week-end dernier.

Le coup de feu du Régiment de la Chaudière

Le 6 juin 1944, 150 000 soldats alliés débarquaient sur les plages de Normandie afin de libérer l’Europe du joug nazi, dont près de 900 membres du Régiment de la Chaudière. 75 ans plus tard, le régiment basé à Lévis commémore sa participation à cet événement historique. Deux de ses membres ont bien voulu partager au Journal la petite histoire des exploits de la seule unité canadienne-française aya...