À son arrivée, Serge Bonin (à droite) a reçu une ovation de la part des militants péquistes.

Seul candidat en lice à l’investiture pour ce poste en vue des prochaines élections provinciales, Serge Bonin a officiellement été désigné, le 9 août à Saint-Nicolas, candidat du Parti québécois (PQ) pour la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière.

C’est devant une cinquantaine de militants péquistes de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale que le résident de Saint-Étienne-de-Lauzon a été investi au Café du Village.

Entrepreneur dans le milieu culturel et directeur de projets à l’Université Laval, le visage bien connu dans la région grâce à sa carrière de comédien a marqué le coup en réalisant un «spectacle d’investiture», une occasion pour lui d’aborder des grands moments de l’histoire québécoise, les enjeux touchant la circonscription et la province ainsi que ses motivations derrière son saut en politique avec des capsules théâtrales choisies par les militants.

«La conjoncture est meilleure pour moi puisque mes enfants sont plus âgés et plus autonomes. Je me suis impliqué sur le comité exécutif de l’association locale. Je trouvais que l’occasion était bonne», a expliqué le père de 4 enfants âgés entre 8 et 16 ans en ajoutant que ses convictions souverainistes l’ont également poussé à se lancer.

Faire de Lévis une «ville centre»

Désirant faire une campagne de terrain tout en misant sur les réseaux sociaux, «le seul média que nous contrôlons», Serge Bonin entend, s’il est élu, bonifier les services offerts actuellement sur le territoire lévisien, notamment dans sa circonscription. Le tout permettrait de faire de Lévis une «ville centre», comme Sherbrooke, Terrebonne ou Trois-Rivières, plutôt qu’une «banlieue de Québec».

«Je ne veux pas que ce soit juste dans l’est. Je voudrais en faire aussi ici. Qu’est-ce qu’il manque? Le CHSLD est trop petit, nous n’avons pas de grande salle culturelle pour accueillir les grandes tournées, nous n’avons pas de satellites dans le comté pour les études postsecondaires», a argué le candidat péquiste.

Quant à la question de la fluidité de la circulation, Serge Bonin propose de miser sur des solutions qui permettraient de diminuer la longueur des déplacements, notamment par le télé-travail, tout en désirant avoir plus de transparence sur l’état et les scénarios d’optimisation du pont de Québec.

Pour ce qui est du troisième lien interrives, il estime, comme son parti, que les études sur le projet doivent être faites avant de prendre une décision. Du même souffle, il a soutenu que le troisième lien devrait être vendu comme un projet visant à favoriser le développement économique interrégional plutôt que comme une solution à la congestion routière, «puisqu’il est prouvé partout que quand on rajoute du béton, on rajoute des voitures (au système routier)».

Premières attaques

Signe que la campagne électorale sera bientôt déclenchée, le candidat du PQ a aussi profité de la soirée d’investiture pour multiplier les pointes à l’endroit du député sortant, Marc Picard, et la formation politique de ce dernier, la Coalition avenir Québec (CAQ).

Estimant qu’une figure plus jeune pourrait être intéressante à titre de député des Chutes-de-la-Chaudière et espérant redonner «la flamme et la fierté» au fond de «souverainistes déçus et amers» présent, selon lui, dans sa circonscription, Serge Bonin a déploré que son adversaire caquiste semble être un politicien de carrière.

«Marc Picard est gentil. D’ailleurs, à l’Assemblée nationale, on ne trouve rien d’autre à dire de lui. (...) Trois fonds de pension, il habite à Beaumont. Fin de l’affirmation, ça fait le tour de la question. (...) Quand je vois qu’un de ses projets de campagne est le même qu’il a essayé de déposer depuis 15 ans (dossier du fonds d’immatriculation pour le transport en commun) et qui ne passe pas, (c’est décevant). Je comprends que s’il est au pouvoir, ça risque de mieux passer, mais j’ai l’impression qu’on pourrait rajeunir un peu, amener une figure plus jeune près des familles», a lancé le quadragénaire lors de son «spectacle d'investiture» et d'une entrevue avec le Journal.
.

Les plus lus

Trois garderies lévisiennes fermeront dans moins d'une semaine

Des parents de la région ont appris une bien mauvaise nouvelle samedi. Ils devront trouver une nouvelle garderie pour leurs enfants. Les propriétaires des garderies La boîte à magie de Saint-Romuald, La boîte à calin de Charny et La boîte aux sourires de Saint-Jean-Chrysostome, Richard Lemelin et Chantale Cloutier, ont annoncé la fermeture de ces trois garderies privées de leur groupe dès vendredi...

Un des locataires à la place de l’ancien Sears connu

Déjà installé dans les Galeries Chagnon, Sport Expert va déménager sur l’un des deux étages anciennement occupé par Sears. Le magasin d’articles sportifs profite de ce changement pour tripler sa surface, passant à 50 000 pieds carrés. L’ouverture est prévue en novembre prochain.

Mario Chenart s'éteint

Originaire de Lauzon, l'auteur-compositeur-interprète Mario Chenart est décédé à l'âge de 57 ans, le 16 février à Saint-Eustache, d'un cancer, selon Radio-Canada et la Société d'histoire de Lévis.

Arrestation pour trafic de stupéfiants à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a procédé à l’arrestation de cinq individus pour trafic de stupéfiants, ce matin.

Le campus de Lévis de l’UQAR aura son centre sportif

Grâce à un engagement financier de plus de 4,3 M$ du gouvernement du Québec dans le projet dévoilé le 20 février, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pourra aller de l’avant avec la construction d’un centre sportif pour son campus de Lévis.

Transport en commun : changements en vue dans le centre de Lévis

La Société de transport de Lévis (STLévis) projette de modifier plusieurs parcours dans trois quartiers de l’arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est, soit à Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald. Les changements désirés par l’organisme paramunicipal permettraient de bonifier, dès cet été, son offre de service.

Trop de neige à Lévis : la Ville s’ajuste

Accompagné de Gaétan Drouin, directeur général adjoint des services de proximité et coordonnateur des mesures d’urgence de la Ville de Lévis, et Jean Paquet, directeur des infrastructures à la Ville, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté de nouvelles mesures afin d’adapter les opérations déneigement sur le territoire aux précipitations abondantes qui frappent la région depuis le début ...

Effondrement et fuite de gaz à Saint-Romuald

Les pompiers de Lévis sont intervenus, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’on leur a signalé l’effondrement du toit d’un bâtiment industriel et d’une fuite de gaz dans le secteur Saint-Romuald.

Accumulations de neige : l'aquaréna de Charny fermé demain

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé qu'elle fermera temporairement, par mesure de sécurité, l’Aquaréna Léo-Paul-Bédard de Charny pendant toute la journée demain.

Des immatriculations impayées ont permis une arrestation policière

Un homme d’une quarantaine d’années a été arrêté par le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) pour supposition de personne et bris de probation, le 10 mars dernier.