Dominique Vien (au centre) a présenté ses engagements en compagnie de Normand Mercier et Marie-Claude Guillemette, de Plastiques Moore de Saint-Damien.

De passage dans une entreprise manufacturière de Saint-Damien-de-Buckland le 13 septembre, la députée sortante et candidate du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Bellechasse, Dominique Vien, a présenté ses engagements afin de résoudre la pénurie de main-d’œuvre qui frappe son comté, comme partout en Chaudière-Appalaches.

Selon la candidate libérale, les nombreuses promesses de son chef, Philippe Couillard, permettront de s’attaquer concrètement à cette problématique. 

Lors d’une entrevue avec le Journal, Dominique Vien a rappelé que le PLQ avait déjà mis en place des programmes pour favoriser l’automatisation au sein des entreprises et que sa formation s’est engagée à accorder des avantages fiscaux aux aînés qui veulent participer au marché du travail ainsi qu’à favoriser l’arrivée de travailleurs immigrants dans les régions.

Pour ce faire, les libéraux promettent de donner des moyens et des responsabilités accrus aux MRC ainsi qu’aux organismes de développement économique et communautaire pour dresser un portrait précis des besoins du marché du travail, bonifier les services de francisation en entreprise ainsi que favoriser l’intégration et la rétention des travailleurs immigrants.

Au niveau local, Dominique Vien entend régler la pénurie de logements pouvant accueillir ces derniers et trouver des solutions pour faciliter les déplacements des travailleurs.

«La pénurie de main-d’œuvre est le défi numéro un pour les entreprises. Il faut donc s’assurer que tous les intervenants travaillent en concertation afin de développer une offre de services optimale pour l’accueil et l’intégration des travailleurs immigrants. Les meilleures solutions émanent toujours de la concertation», a soutenu la députée sortante.

Pointes contre ses adversaires

Dominique Vien a profité de l’occasion pour s’en prendre aux positions de ses adversaires en lien avec cette question. 

Estimant que l’immigration est la principale solution pour s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre, elle a déploré la promesse de la Coalition avenir Québec (CAQ) de réduire le nombre d’immigrants accueillis chaque année afin «de leur accorder plus de ressources pour leur intégration» et de renvoyer chez eux après trois ans les immigrants qui échoueraient un «test des valeurs».

«Toutes les entreprises que j’ai rencontrées pensent que l’immigration est une réponse positive à cette problématique. La CAQ est complètement déconnectée, elle refuse même de reconnaître la pénurie de main-d’œuvre comme une priorité économique. […] Ils sont complètement à côté de leurs pompes. Ils ne sont pas en diapason avec les gens d’affaires de Bellechasse-Etchemins. Ce que des employeurs me disent, c’est que ce n’est pas le temps de laisser baisser les seuils et de mettre des barèmes supplémentaires», a déploré la candidate libérale.

Du même souffle, Dominique Vien a critiqué les candidats du Parti québécois du Grand Lévis, dont son adversaire Benoît Béchard, après que ce dernier ait affirmé que les libéraux avaient échoué sur cet enjeu, notamment parce que la problématique est «connue et documentée» depuis 2008.

«La problématique s’est développée avec acuité depuis deux ou trois ans. Depuis, nous avons posé des gestes pour s’y attaquer, notamment en mettant en place des mesures pour favoriser l’intégration et la rétention de l’immigration. Il faut continuer nos efforts», a conclu Mme Vien.

Les plus lus

Un feu se déclare dans le garage d’une résidence à Lévis

La Direction du service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (DSSIVL) est intervenue hier soir à Lévis pour combattre un feu qui s’était déclaré dans le garage d’une résidence.

Lévis aura son centre de jeu de laser

Bien établie dans la région de Montréal et à Québec, Laser Game Évolution ouvrira dans les prochains mois un centre de jeu de laser à Lévis. Situé au 38, rue Jacques-Nau, le nouvel établissement ouvrira ses portes en vue de la prochaine relâche scolaire en mars.

Un jeune infirmier en stage à Haïti

Sept étudiantes, un étudiant et deux professeures en technique de Soins infirmiers du Cégep de Lévis-Lauzon ont aidé à soigner 582 patients lors d’un voyage humanitaire à Haïti, en 2018. Un voyage qui a changé le regard d’Antonin Giguère, futur infirmier parti pour la seconde fois sur ce territoire des Caraïbes.

50 ans pour le Cégep de Lévis-Lauzon

Fondé le 7 mai 1969, le Cégep de Lévis-Lauzon a diplômé près de 34 000 étudiants. Cette année, l’institution fête ses 50 ans et l’organisation souhaite inviter étudiants, membres du personnel, diplômés et citoyens à venir célébrer le passé, mais aussi l’avenir.

Le zéro déchet gagne Lévis

Programme d’accompagnement mené par la ville, groupes Facebook, épicerie en vrac et commerçants qui proposent à leurs clients d’apporter leurs propres plats, les pratiques évoluent en même temps que la conscience environnementale se développe.

Les Chevaliers restent parfaits à l’arraché

De retour à l’action après le congé des Fêtes, les Chevaliers de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) accueillaient les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup et l’Intrépide de Gatineau, les 4 et 5 janvier. La formation lévisienne a remporté ses deux matchs pour porter sa séquence d’invincibilité à 32 victoires consécutives.

Deux bébés du 1er janvier à Lévis

Le premier bébé de l’année né à l’Hôtel-Dieu de Lévis est originaire de Saint-Apollinaire. Mélissa Rivard et Olivier Chouinard ont accueilli le petit Valentin, le 1er janvier à 3h53. Le même jour à 21h, un deuxième bébé a pointé le bout de son nez. Nathan (sur la photo) fait le bonheur de ses parents, Cindy Lévesque et Samuel Maltais, qui résident à Lévis.

Une tempête pour amorcer la nouvelle année

Environnement Canada a émis un avertissement de tempête hivernale pour les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon.

Tempête : plusieurs routes fermées

Par le biais d’un communiqué, la Ville de Lévis a annoncé la fermeture de plusieurs rues et artères de la région en raison de la tempête qui sévit actuellement, le 20 janvier.

De nouveaux flocons sur la région

Une nouvelle tempête de neige frappera le Québec au cours des prochaines heures et la région de Lévis n'en sera pas épargnée.