CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

C’est en compagnie de la majorité des conseillers municipaux que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dressé, le 8 novembre, le bilan de la première année du deuxième mandat de son équipe à la tête de la ville. Le premier citoyen s’est réjoui des nombreuses réalisations du conseil et des avancées positives enregistrées dans certains dossiers.

D’emblée, Gilles Lehouillier a discuté de la mobilité, sujet au cœur de l’action politique du conseil municipal depuis plusieurs années.

En plus de se réjouir de la construction en cours de plusieurs nouvelles infrastructures, comme le viaduc de Saint-Rédempteur et la réalisation des rues de Courchevel et de la Vanoise à Saint-Romuald, le maire a salué l’arrivée de la Coalition avenir Québec (CAQ) au pouvoir à Québec, ce qui a permis de faire débloquer le dossier du troisième lien interrives à l’est.

«Grâce à un nouvel échiquier régional, à la volonté ferme des populations de Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que la mobilisation de nombreux élus municipaux et de partenaires clés, le troisième lien a été ramené au cœur de l’agenda politique», a déclaré M. Lehouillier.

Ce projet est primordial selon le maire puisqu’il fait partie, avec l’amélioration des axes routiers et la réalisation d’un projet structurant en transport en commun, des solutions priorisées par son administration pour lutter contre la congestion routière.

Économie et infrastructures municipales

Dans un autre ordre d’idées, Gilles Lehouillier a profité du point de presse pour rappeler que son administration avait mis en place, depuis son retour au pouvoir, un comité consultatif sur la main-d’œuvre et l’immigration ainsi qu’une série de consultations avec les entrepreneurs lévisiens. Le tout permettra le dépôt ce printemps de plans d’action sur la main-d’œuvre et l’immigration ainsi que l’innovation et le développement industriel.

Le maire est également revenu sur la situation du chantier maritime Davie. Rappelant les actions effectuées par la coalition créée pour appuyer l’entreprise de Lauzon, Gilles Lehouillier n’a pas caché sa joie devant des signes encourageants, notamment l’octroi d’une partie du contrat de la mise à niveau des frégates de classe Halifax.

«Les résultats sont probants, mais il faudra maintenir la garde jusqu’à ce que le chantier obtienne sa juste part dans le cadre de la répartition des contrats fédéraux de la Stratégie nationale de construction navale», a cependant souligné le premier citoyen.

Du même souffle, Gilles Lehouillier a ensuite effectué une longue énumération des réalisations de la Ville de Lévis au niveau des infrastructures et des équipements municipaux.

Retour sur l’affaire Lehouillier

Par la suite, lors de la période de questions réservée aux journalistes, le maire a dû revenir sur les trois plaintes de harcèlement psychologique déposées par d’anciennes employées à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), un moment marquant de la première année de son deuxième mandat à la tête de Lévis.

«Nous suivons le processus normal (de traitement des plaintes). Il y a deux côtés à une médaille, nous ferons connaître notre côté de médaille au moment opportun. Nous ferons le point en temps voulu», a laconiquement commenté M. Lehouillier, en ajoutant que les coûts engendrés à la Ville par l’affaire seront dévoilés «au moment opportun».

Autres projets

Lors de la période de questions, le maire a aussi discuté des projets sur lesquels son équipe et lui entendent travailler lors des autres années du deuxième mandat. Gilles Lehouillier entend ficeler les projets de stade intérieur de soccer, en partenariat avec le Collège de Lévis, et de l’aréna deux glaces dans l’arrondissement Desjardins.

Puisque la Commission scolaire des Navigateurs envisage d’utiliser le terrain prévu pour le projet afin de bâtir la nouvelle école secondaire qu’elle désire dans l’est de Lévis, l’administration Lehouillier envisage deux scénarios : doter l’Aréna de Lévis d’une deuxième glace et maintenir la glace de l’Aréna André-Lacroix ou soutenir un complexe entièrement privé.

Enfin, le maire veut terminer l’interconnexion des pistes cyclables lévisiennes et mettre en place un plan «plus ambitieux» pour lutter contre la dégradation accélérée du réseau routier municipal.


Les plus lus

La folie du pot légal gagne la région

Dès l'entrée en vigueur de la loi fédérale légalisant la consommation du cannabis et conformément à l'encadrement provincial (loi 157), la Société québécoise du cannabis (SQDC) a ouvert aujourd'hui ses douze points de vente, dont celui de Lévis situé au 95, route du Président-Kennedy, et d'un site Web transactionnel. Comme ailleurs au Québec, ce moment était fort attendu dans la région puisqu'une ...

Les Aidants scolaires entrent au CPE

À la Coquinerie, l’une des installations du CPE le Vire-Crêpe, des bénévoles du Mouvement des aidants scolaires sont présents aux côtés des éducatrices pour les aider à répondre aux besoins des enfants, comme enfiler un manteau, ou donner de l’attention supplémentaire à un petit en lui lisant une histoire. Testé pendant un an, ce projet pilote pourrait ensuite être étendu.

Invasion suspecte dans un domicile à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) s’est rendu dans le secteur Lévis-Centre à la suite d’un appel pour introduction par effraction dans un appartement au cours de la nuit du 29 au 30 octobre.

L'urgence de Paul-Gilbert fermera à 19h dès le 3 novembre

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a annoncé, le 18 octobre, qu'il modifiera «temporairement» les heures d’ouverture de l’urgence du Centre Paul-Gilbert le soir dès le 3 novembre, et ce, «pour une période indéterminée». Désormais, les services médicaux seront offerts sept jours sur sept, de 7h à 19h.

Une enseignante de Lévis au grand écran

Le documentaire Sylvie à l’école de la réalisatrice Carole Laganière a été présenté pour la première fois au Cinéma Lido à Lévis, le 17 octobre dernier. Le documentaire met en vedette l’enseignante de l’École secondaire les Etchemins Sylvie Giroux et les élèves de sa classe adaptée. La réalisatrice a suivi ce groupe pendant près d’un an afin de mettre en lumière la réalité que ces étudiants âgés d...

Cannabis : le casse-tête des employeurs

Les entreprises se préparent à la légalisation du cannabis, le 17 octobre. Elles s’interrogent sur les conséquences que la consommation pourrait avoir sur les employés. Le sujet a été abordé lors d’un Matin-conférence KSA organisé par la Chambre de commerce de Lévis, le 10 octobre, à L’Oiselière. Résumé des principaux points.

Les commerces intérieurs se séparent du Marché de Lévis

Après la fermeture de deux commerces le 30 septembre, le Marché public de Lévis se transforme. Seuls les étalages maraîchers situés à l’extérieur continueront leurs activités sous cette bannière, tandis que les comptoirs dans le bâtiment deviendront des enseignes distinctes.

Lévis absente du conseil des ministres

La composition du conseil des ministres dirigé par le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, a été dévoilée le 18 octobre. Et les trois députés représentant Lévis à l’Assemblée nationale, Stéphanie Lachance (Bellechasse), François Paradis (Lévis) et Marc Picard (Chutes-de-la-Chaudière), ne feront pas partie du premier gouvernement provincial de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Hommage à l’horreur à Saint-Étienne-de-Lauzon

Pour une 13e année, la Maison hantée de Saint-Étienne reprendra vie, les 27 et 31 octobre ainsi que le 3 novembre, dans le quartier Saint-Étienne-de-Lauzon. Petits et grands pourront une nouvelle fois y célébrer l’Halloween, en vivant l’expérience unique du musée de l’horreur conçue cette année par les organisateurs de la Maison hantée.

Flip se démarque encore à Révolution

La troupe Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao continue sa route au concours Révolution, télédiffusé sur les ondes de TVA. Les Lévisiennes ont franchi de brillante façon l'étape éliminatoire présentée hier.