Partager :
En spectacle ou en studio, au devant de la scène musicale ou en coulisses, le groupe de musique celtique Rosheen marque l'univers musical lévisien depuis déjà 20 ans. Afin de souligner l'impressionnante marque, la formation de Lévis a notamment lancé un deuxième album, Crossroads Ahead, le 17 mars dernier à l'occasion de la fête de la Saint-Patrick.

Quatorze ans après la parution d'un premier opus éponyme, Rosheen est ainsi de retour sur les planches avec du nouveau matériel, ouvrant une nouvelle ère de son histoire, au grand plaisir de ses six membres.

Multipliant tournées et spectacles de sa fondation en 1997 jusqu'au milieu des années 2000, le groupe avait depuis ralenti la cadence, en continuant de monter sur scène sporadiquement, mais en se tenant à l'écart de l'œil médiatique.

Cependant avec la parution de Crossroads Ahead à la fin de 2016, c'est une toute autre histoire.

Bien que l'album ait pris plusieurs années à composer et à produire, c'est aujourd'hui avec l'énergie et la volonté de jeunes premiers que la formation souhaite revenir au premier plan de la scène musicale celtique et folklorique.

«Le public n'avait pas d'attente. Donc, quand on a ressurgi, on a fait un impact incroyable, en participant entre autres à la Bourse Rideau. […] Sans jamais avoir vraiment lâché, on reprend du collier. On est plus libre avec deux membres à la retraite et seulement deux qui travaillent à temps plein. On est plus mature aussi et nos pièces sont plus solides encore», estime l'auteure-compositrice et chanteuse Lynn Vallières.

En ce sens, le recueil de chansons qui résulte de ce renouveau se veut selon elle plus «métissé» et diversifié que le premier, faisant écho à l'expérience accumulée par les membres de Rosheen à travers les années.

«Il y a une influence cubaine dans l'une des pièces et une du bayou de la Nouvelle-Orléans sur une autre. Mais, le thème de ce qu'on raconte reste toujours la vie des Irlandais avant, pendant, après la famine et de ceux qui sont venus s'établir au Québec», décrit l'artiste aux racines irlandaises.

Au-delà du nouveau matériel, le groupe lévisien se dit fort enthousiaste de reprendre la route des salles de concert québécoises, surtout après plusieurs années un peu plus sédentaires. 

Selon Lynn Vallières, Rosheen aurait en ce sens déjà plusieurs spectacles importants à l'agenda d'ici mars 2018, de même que bien d'autres propositions sur la table afin de célébrer en grand le 20e anniversaire de la formation.

«On est très enthousiaste. Le groupe est tissé très serré. On s'amuse comme des fous et on est de grands amis dans la vie. On a beaucoup de plaisir à être ensemble. On est très énervé et on a hâte de repartir en grand, de renouer avec ça», s'exclame la membre fondatrice.

Et les amateurs de Rosheen dans tout ça? Ils sont encore fidèle au poste 20 ans plus tard, lance Lynn Vallières. Surtout qu'en plus de pouvoir également compter sur de nouveaux visages, le public est aujourd'hui plus au fait de la musique celtique et ouvert à ce type de mélodies.

«Le public est plus averti et qu'il a été plus exposé à de la musique traditionnelle et folklorique dans les dix dernières années. Alors, au moment où on revient, on n'a pas de défrichage à faire», souligne-t-elle, heureuse du progrès accompli depuis la fondation du groupe il y a 20 ans.

Pour plus d'information sur les spectacles de Rosheen ou sur l'album Crossroads Ahead, les personnes intéressées peuvent consulter le www.rosheen.net.

Crédit photo : Courtoisie


© Le Journal de Lévis coopérative de solidarité
Tous droits réservés
Le Journal de Lévis
580, boul. Alphonse-Desjardins, C.P. 1256, Lévis (QC) G6V 6R8
Téléphone : 418-833-3113