Les clubs de golf ont finalement ouvert leurs portes, le 20 mai dernier. - CRÉDIT : COURTOISIE

À travers la province, une foule de clubs de golf avait le feu vert de la Santé publique afin d’ouvrir leurs installations, le 20 mai dernier. Une logistique supplémentaire a été requise pour conformer les clubs à la nouvelle réalité et les golfeurs ont répondu à l’appel par centaines afin de pratiquer le sport.

«Ça a été tout un soulagement, on attendait cette annonce avec impatience», partage d’emblée Serge Boucher, directeur général du Club de golf Lévis. Déjà, pour la première journée d’ouverture, 250 golfeurs se sont présentés au club lévisien.

De son côté, Réjean Noël, propriétaire du Golf St-Étienne, a constaté que les réservations étaient nombreuses également. «Est-ce que ça va tenir (pour le restant de la saison)? Je pense que oui, puisque les gens ne pourront pas voyager. Je suis très positif là-dessus», explique-t-il.

Cette année, les deux passionnés de golf étaient plus particulièrement fébriles à l’idée de voir arriver leurs membres sur leurs verts. «On se posait énormément de questions, mais on était confiant parce que le golf est probablement un des meilleurs sports pour appliquer la distanciation sociale. Si les gens sont respectueux des protocoles, c’est le meilleur sport à pratiquer dans ce contexte», souligne le directeur général du Club de golf Lévis. «On était content quand on a su la date de réouverture. Par contre, c’est sûr que j’aurais préféré la connaître une ou deux semaines d’avance pour avoir plus de temps pour préparer le terrain», ajoute M. Noël.

Une marche à suivre en toute sécurité

Ayant la santé de leurs membres et employés à cœur, MM. Boucher et Noël ont appliqué le protocole qu’on leur a fourni à la lettre. «Malgré qu’on ait installé des plexiglas, j’ai demandé à mes employés de porter les protections nécessaires même si ce n’est pas obligatoire afin de montrer l’exemple. On en met plus que moins pour être le plus sécuritaire possible et faire notre part», mentionne le propriétaire du Golf St-Étienne.

Afin de déterminer une marche à suivre, une table de concertation des associations de golf a été créée. «Le regroupement de toutes nos associations a mis sur pied une table de concertation et a produit un protocole à suivre (avec les recommandations de la Santé publique). On pense que toutes ces mesures sont appelées à être modifiées ou améliorées, ça demande une grande logistique», explique M. Boucher.

Réjean Noël croit que les gens n’auront pas de difficulté à suivre les consignes, puisqu’ils sont déjà sensibilisés à celles-ci depuis deux mois et qu’elles sont presque partout les mêmes.

«On s’attend également à être audité au cours de l’été. C’est normal que la Santé publique vienne voir si on fonctionne comme il le faut et il faut fonctionner comme il le faut! C’est la responsabilité de mes employés et celles des membres ainsi que des visiteurs», souligne le directeur général du Club de golf Lévis.

Entraide et achat local

Entre eux, les différents clubs de golf de la région se supportent au travers de la crise de la COVID-19, puisqu’ils doivent innover pour y faire face dans les meilleures conditions. «On s’entraide beaucoup entre clubs de golf pour trouver les meilleures solutions pour que tout soit dans les normes et sécuritaire», mentionne M. Noël.

De plus, les clubs de la région aimeraient voir les golfeurs par centaines tout au long de la saison, puisqu’ils devront éponger les pertes engendrées par les événements annulés en raison de la situation actuelle. «On parle beaucoup d’encourager l’achat local, il faut encourager les clubs de golf locaux, c’est le temps de le faire! Tous les événements qu’on avait planifiés ont été annulés jusqu’à la fin août au minimum. On parle de mariages et d’événements caritatifs. On espère vraiment que les gens de Lévis viennent nous encourager», conclut Serge Boucher.

Les plus lus

Dylan Djeté accepté dans une école américaine

Le receveur lévisien de l’équipe de football des Corsaires de l’École Pointe-Lévy, Dylan Djeté, traversera la frontière cet été pour poursuivre sa carrière aux États-Unis, puisque ce dernier a été recruté par la Clearwater Academy International (CAI), située en Floride, où il portera les couleurs des Knights, dès l’automne prochain.

Louis-Philippe Hamel continue de briller

Malgré le confinement, certains athlètes lévisiens peuvent toujours se distinguer dans leur discipline respective. C’est notamment le cas de Louis-Philippe Hamel, un jeune Lévisien de 12 ans. Ce dernier a remporté, dans sa catégorie, le Tournoi maison RX1 Nation, le 8 mai dernier.

Repêchage LHJMQ : un bassin lévisien populaire

14 hockeyeurs lévisiens ou évoluant pour des équipes de la ville ont été repêchés par des équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), lors du repêchage 2020 du circuit Courteau les 5 et 6 juin.

Matte et Ferland reçoivent chacun une bourse de la FAEQ

Les patineurs artistiques lévisiens Lori-Ann Matte et Thierry Ferland, qui forment un duo, se sont chacun mérités une bourse du programme de bourses La Capitale au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec.

Une cycliste lévisienne récompensée par la FAEQ

La Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis 27 bourses aux cyclistes étudiants-athlètes lors du lancement virtuel de la quatrième édition du Défi 808 Bonneville, le 16 juin dernier. Parmi ces boursiers, une Lévisienne a mis la main sur une bourse pour son excellence académique.

Des joueurs de la région au repêchage de la LHJAAAQ

La Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ) tenait son repêchage annuel de façon virtuelle, le 13 juin. Au total, ce sont 14 joueurs de la région qui ont été repêchés dans les rangs des différentes équipes de la LHJAAAQ, voici un tour d’horizon de ces joueurs.

Laurence Lavoie-Tremblay remporte un trophée Aramis

La cavalière lévisienne Laurence Lavoie-Tremblay a mis la main sur un trophée Aramis, le 30 mai dernier. Cheval Québec, qui tient annuellement la Soirée des Aramis, a dû modifier sa façon de faire et remet ses prix tous les samedis depuis le 16 mai sur sa page Facebook pour reconnaître les succès québécois de l’industrie équine.

Deux athlètes de la région récompensés par la FAEQ

Dans le cadre de son Programme parrainage, la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis 43 bourses à des étudiants-athlètes de la province. Parmi ces boursiers, le cycliste sur route de Saint-Henri-de-Lévis, Pier-André Côté, et le fondeur lévisien Philippe Boucher (sur la photo) ont été récompensés.