À sa première Coupe du monde de la saison, Marianne Théberge a terminé au 7e rang de la course. CRÉDIT : COURTOISIE

La cycliste lévisienne qui se spécialise en vélo de montagne, Marianne Théberge, a clos sa saison 2020 en recevant le prix Athlète relève féminin de l’année en vélo de montagne lors de l’événement du Mérite cycliste québécois organisé par la Fédération québécoise des sports cyclistes, le 10 novembre dernier.

Celle qui excelle à l’épreuve du cross-country olympique a connu une saison particulière en raison de la pandémie de  COVID-19 et a cumulé des résultats impressionnants. Théberge a terminé au deuxième rang aux Championnats québécois à l’épreuve de cross-country olympique et au deuxième rang cumulatif de la Coupe du Québec en cross-country.

«Rendu à mon niveau, la Coupe du Québec c’est moins un enjeu important, mais c’était les seules courses qu’on avait puisqu’au niveau national il n’y avait rien d’annoncé et que les Coupes du monde étaient prévues pour l’automne», partage-t-elle en spécifiant que le calibre était relevé puisque la plupart des cyclistes québécois étaient au rendez-vous.

Sur la scène internationale, Marianne Théberge avait pour objectif de se classer parmi les 25 meilleurs au classement lors du circuit des Coupes du monde. «L’an dernier, j’étais allée faire des Coupes du monde en Europe et ça n’avait vraiment pas bien été puisque je n’étais pas prête pour ça, mais c’est normal dans le développement d’un cycliste surtout que c’était ma première année dans les U23», explique la Lévisienne.

Comme la saison a été écourtée par la pandémie et que la scène internationale était moins accessible, seulement deux Coupes du monde et les Championnats du monde ont pu se tenir à l’automne.

Ces deux Coupes du monde se sont déroulées au cours de la même semaine en République tchèque. Théberge a impressionné la galerie lors de la première épreuve alors qu’elle a terminé au septième rang de la course. «Je suis arrivée à ma première course en Coupe du monde avec aucune attente, j’ai fait ma course et j’ai terminé au 7e rang, c’était vraiment au-dessus de mes attentes. J’avais dit à mon entraîneur que si je faisais un top 25, j’allais vraiment être contente», partage la Lévisienne.

Arrivée gonflée à bloc pour la deuxième Coupe du monde, la cycliste a eu de la difficulté à soutenir la cadence en prenant les devants en début de course et a finalement glissé au 24e rang. Lors des Championnats du monde en Autriche en octobre, la Lévisienne a terminé la course à la 26e position, des résultats somme toute satisfaisants pour la Lévisienne.

Une saison particulière et une prochaine avec des objectifs

«Quand tout (le virus et la pandémie) est arrivé en Amérique du Nord, j’étais en Californie pour une course. C’était les premières courses de la saison. On voyait que ça bougeait pas mal un peu partout, mais on gardait espoir qu’on pourrait courser. Le vendredi, on a fait le short track et le samedi soir, on nous a annoncé que les courses du dimanche étaient annulées et qu’il fallait retourner au pays», raconte l’athlète.

Afin de tirer profit de la situation, Marianne Théberge a pris du temps pour se reposer puisqu’elle et son entraîneur voulaient être prêts et pleins d’énergie lorsque la saison allait reprendre.

Bien qu’elle a dû attendre jusqu’en juillet pour reprendre part à la compétition, la Lévisienne a bon espoir que la prochaine saison se tiendra comme prévu. Elle entamera son avant-dernière saison dans la catégorie U23 et elle a déjà plusieurs objectifs devant elle.

«Cette année, je n’avais pas vraiment d’objectif de performance, je voulais simplement être là, apprendre le plus possible pour que l’année prochaine et l’autre je sois prête. Les Championnats canadiens étaient aussi un objectif pour moi, je voulais être championne canadienne, mais ils ont été annulés, explique celle qui a déjà pour objectif d’être championne canadienne en 2021. Mon but l’an prochain sera de faire encore toutes les Coupes du monde du circuit, j’aimerais être dans le top 15 lors de toutes mes courses.»

Les plus lus

Guide pour connaître les activités et services offerts par la Ville jusqu'au 11 janvier

La Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, les mesures mises en place afin de respecter les directives gouvernementales en lien avec la pandémie de COVID-19. Ces mesures sont effectives jusqu’au 11 janvier prochain.

L’ASCO reçoit une prestigieuse certification

L’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO) a appris une très bonne nouvelle, le 14 décembre dernier. En effet, le club de l’ouest de Lévis a alors appris que Soccer Canada lui attribuait la Reconnaissance nationale de club juvénile, la plus haute certification qu’une association amateur de soccer peut recevoir au pays.

Prêts pour la prochaine saison

Les Sentiers La Balade de Saint-Jean-Chrysostome ont dévoilé, le 8 décembre, les différentes nouveautés qui marqueront sa saison 2020-2021.

La fréquentation du centre de ski de Lévis en hausse

La saison hivernale a commencé le 28 décembre dernier au Centre de plein air de Lévis avec l’ouverture des pistes. Les skieurs peuvent maintenant rejoindre le haut du mont Lauzon en empruntant la nouvelle remontée mécanique, le quadruple.

Les succès d’Esteban Rodriguez récompensés

Dans le cadre de la 29e édition du Programme de bourses Banque Nationale de la Fédération de l’athlète d’excellence du Québec tenue virtuellement le 9 décembre dernier, le boxeur lévisien Andres Esteban Riano Rodriguez a reçu une bourse de 2 000 $.

Un retour à la compétition attendu pour Laurent Dubreuil

Le patineur de vitesse lévisien, Laurent Dubreuil, renouera avec la compétition à compter du 23 janvier prochain alors qu’il prendra part à la saison du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse qui se déroulera à Heerenveen, aux Pays-Bas.