Photo : Gilles Boutin - Archives

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et le conseiller du district Saint-Étienne et président du comité de gestion des matières résiduelles ainsi que de la Régie intermunicipale de gestion des déchets des Chutes-de-la-Chaudière, Serge Bonin, ont conjointement annoncé que la collecte des matières résiduelles se fera aux deux semaines dès juin prochain. Cette mesure a été choisie dans le but de réduire l’impact environnemental de la collecte aux semaines en plus d’inciter les citoyens à faire un meilleur tri de leurs déchets.

«Je pense qu’aujourd’hui nous sommes à une nouvelle étape. Une nouvelle étape importante et qui va exiger la mobilisation citoyenne parce qu’on voit qu’avec l’environnement et les questions reliées aux gaz à effet de serre, il y a une évolution, a partagé d’emblée le premier citoyen. Il y a l’urgence climatique, la Ville de Lévis a choisi de faire figure de leader et de mettre l’environnement au premier plan.»

Ainsi, le maire et le conseiller municipal ont soutenu que les impacts d’une telle mesure seront limités en raison de la fréquence du ramassage des matières compostables qui se fera hebdomadairement tout au long de la saison estivale.

«Lévis doit faire preuve de leadership, doit poser des actions concrètes et mesurables afin de faire sa part. […] S’il y a des vers qui proviennent des déchets, c’est parce qu’il y a des matières compostables qui s’y trouvent […]. Normalement, avec le ramassage du composte aux semaines, il ne devrait pas y avoir de problèmes», a soutenu Serge Bonin à propos des désagréments que pourrait engendrer le ramassage des matières résiduelles aux deux semaines.

Également, la Ville a choisi d’emboîter le pas comme plusieurs grandes villes du Québec dans l’espacement de sa collecte de déchets. Selon MM Bonin et Lehouillier, cette mesure incitera les citoyens a effectué un meilleur tri de leurs déchets, ce qui aura des effets positifs sur le portefeuille de la municipalité comme l’élimination des déchets ultimes coûte 122,50 $ la tonne comparativement aux matières recyclables et aux matières compostables qui se chiffrent respectivement à 70 $ et 62 $ la tonne.

Des cibles à atteindre

Bien que la Ville aurait pu être motivée à mettre en place cette mesure par les retards de son contractant actuel pour la collecte des déchets, Gilles Lehouillier assure que ce problème n'a pas incité la Ville à prendre la décision annoncée le 18 mai.

«Notre motivation est en lien direct avec notre politique d’environnement et avec l’évolution de notre société dans l’ensemble. Qu’on ait des pépins ou pas, c’est l’option qu’on avait déjà privilégiée au départ, ça ne change strictement rien à la décision que nous annonçons aujourd’hui», a-t-il ajouté.

Ainsi, Lévis tentera d’atteindre les cibles fixées par le gouvernement du Québec en termes de valorisation des matières compostables et recyclables. Actuellement, ce sont 66 % des matières recyclables qui sont déposées dans le bac bleu lévisien alors que la cible provinciale est de 75 %. Du côté du compostage, 51 % des matières sont mises dans le bac brun à Lévis tandis que l’objectif provincial est de 60 %.

Ajoutons que MM. Bonin et Lehouillier ont soutenu que la population a fait savoir son désir de voir le ramassage des matières résiduelles plus espacé lors de consultations publiques et qu’elle se dit prête à faire ce changement.

Le maire de Lévis a soutenu qu’il ne craint pas de retards dans la collecte des matières compostables cet été. Rappelons qu’actuellement, certains retards sont constatés à ce niveau en raison de la période de collecte des résidus verts qui apporte une charge supplémentaire aux équipes sur le terrain, mais que cette situation devrait être résorbée d’ici deux semaines.

Finalement, une campagne publicitaire offrant un coffre d’outils aux Lévisiens sera déployée prochainement. En effet, les citoyens sont invités à consulter le tescapable.ca afin d’obtenir plus amples informations sur le tri des ordures.

Les plus lus

Conseil en bref : des enjeux de main-d’œuvre retardent la collecte du compost

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 juin dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Pont Pierre-Laporte : Lehouillier lance un appel à la «solidarité régionale»

À la suite d’un reportage conduit par Radio-Canada qui révélait une situation d’urgence au niveau des suspentes du pont Pierre-Laporte, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a interpellé la population et a invité le ministère des Transports du Québec (MTQ) «à passer à l’action» dans le dossier du troisième lien, le 16 juin.

Bernard Drainville portera les couleurs de la CAQ à Lévis aux prochaines élections

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confirmé les rumeurs que l’ancien ministre sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, Bernard Drainville, sera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis aux élections provinciales du 3 octobre prochain. De passage à Lévis, M. Legault a présenté son nouveau candidat, le 7 juin dernier.

Picard fier de son bilan

Quelques jours après la fin de la 42e législature à l’Assemblée nationale, le député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a dressé le bilan de son dernier mandat lors d’une rencontre avec le Journal de Lévis. Selon l’élu de la Coalition avenir Québec (CAQ), les quatre dernières années ont permis plusieurs avancées pour sa circonscription.

Troisième lien : l’appui de la population demeure stable

La Ville de Lévis a révélé un sondage réalisé par la firme Léger lors d’un point de presse à l'hôtel de ville de Lévis, le 30 juin. L’échantillonnage indique un intérêt des populations de Lévis, Québec, de la MRC de Bellechasse ainsi que de la MRC de la Côte-de-Beaupré face au tunnel Québec-Lévis.

Des projets de logements sociaux soutenus par les gouvernements

Le ministre du Logement du Canada, Ahmed Hussen, et la ministre de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, sont ont annoncé, le 22 février, que 79 projets, qui permettront la construction de 1 458 logements sociaux et abordables au Québec, seront réalisés d’ici la fin de l’année 2022. C’est grâce à un investissement de près de 338 M$ prévu dans le cadre de la Seconde Entente Canada-Québec concern...

Un nouveau coup de pouce de Québec à Alliance-Jeunesse

Au nom de l’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, Samuel Poulin, le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a annoncé, le 5 mai, qu’Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière recevra un appui gouvernemental de 99 802 $ pour son projet Tremplin-Autonomie.

Stéphanie Lachance est satisfaite de son bilan de mandat

Adjointe parlementaire à la famille et députée de Bellechasse, l'élue a partagé son bilan de ses quatre années passées dans sa circonscription, par l’entremise d’un communiqué de presse, le 15 juin. Mme Lachance s'est dite satisfaite travail qu’elle a réalisé durant son mandat.

Retombées du troisième lien : le Collectif Virage demande une «évaluation objective»

Par voie de communiqué, le Collectif Virage, un regroupement de Lévisiens qui milite pour le développement d'une mobilité durable axée sur le transport collectif et actif dans la région, a critiqué, le 6 juillet, l'étude commandée par la Ville de Lévis concluant que le projet n'aurait que plusieurs retombées positives. Inquiet de voir la municipalité investir «des milliers de dollars dans une étud...