Photos : Gilles Boutin

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confirmé les rumeurs que l’ancien ministre sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, Bernard Drainville, sera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis aux élections provinciales du 3 octobre prochain. De passage à Lévis, M. Legault a présenté son nouveau candidat, le 7 juin dernier.

«Je reviens en politique par amour du Québec, je veux faire ma part. J’aurais pu rester animateur de radio, j’adorais ce que je faisais et j’étais très heureux […], mais quand le premier ministre demande à te voir et te demande de revenir, tu réfléchis. J’ai décidé de quitter les estrades, chausser mes patins et sauter sur la glace», a lancé M. Drainville.

C’est la longue liste des réalisations et des expériences de l’ancien journaliste qui a intéressé le premier ministre à le recruter. Rappelons que Bernard Drainville a siégé à titre de député du Parti québécois de la circonscription de Marie-Victorin à l’Assemblée nationale de 2007 à 2016.

«C’est quelqu’un qui est proche du monde. Je vois ça comme un respect authentique auprès des Québécois. Bernard aime écouter les Québécois», a soutenu M. Legault.

Questionné face à ses convictions souverainistes, le candidat de Lévis a indiqué qu’il préférait se rallier derrière le nationalisme québécois.

«Le cul-de-sac, c’est de s’enfermer dans le faux dilemme entre souverainistes et fédéralistes alors qu’il y a une troisième voie et cette voie est celle du nationalisme, a exposé M. Drainville. Il y a des combats québécois à mener à l’intérieur du Canada, je suis un homme de combat et je réponds présent.»

C’est dans la même veine que le candidat caquiste a répondu aux questions concernant son changement de parti politique. «Pourquoi la CAQ? Justement parce qu’ils sont nationalistes. Tout n’est pas parfait, nous sommes dans les affaires humaines. La politique, ce sont les affaires humaines, c’est normal que parfois il y ait des coches mal taillées», a-t-il expliqué.

Une circonscription à découvrir

«J’habite la région de Québec depuis 16 ans maintenant, je vous connais un peu, mais pas assez, je le reconnais. Je vous dis, gens de Lévis, que dans les prochaines semaines et mois, je vais passer beaucoup de temps auprès de vous pour apprendre à vous connaître et gagner votre confiance pour que vous ayez le goût de faire de moi votre député», s’est confié le politicien.

Parmi les enjeux que M. Drainville a identifiés pour le moment, on y retrouve le troisième lien. Il assure être pour cette infrastructure autoroutière interrives «sans aucune hésitation» et qu’il serait «irresponsable» de ne pas la réaliser en raison de l’emplacement des deux autres ponts et de leur âge avancé.

L’intégration de Chantier Davie à la Stratégie nationale de construction navale sera également un dossier important à surveiller puisqu’il représente «des milliards (de dollars) en investissements».

«L’industrie navale pourrait devenir pour Québec l’équivalent de l’aérospatiale pour Montréal», a-t-il soulevé.

Ajoutons que le candidat de la circonscription de Lévis souhaite s’attarder aux dossiers du transport collectif, du développement d’entreprises en intelligence artificielle, des logements sociaux, du maintien d’un secteur manufacturier fort dans la région ainsi que du projet d’agrandissement du bloc opératoire et du bloc endoscopique de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Les plus lus

Marc Picard tire sa révérence

Après 19 ans de travail à titre de député provincial de la circonscription Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard a annoncé, le 3 août, en entrevue avec le Journal qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat lors de l’élection de cet automne. Bien qu’il avait réaffirmé son intention de se représenter en juin dernier, le député caquiste a entamé une nouvelle réflexion au courant du mois de juillet et a...

Réaménagement de la tête des ponts à Québec : le projet passe à une autre étape

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a annoncé, le 30 juin que le projet de réaménagement des échangeurs au nord des ponts Pierre-Laporte et de Québec passe à l'étape de l'élaboration du dossier d'affaires.

Nominations à la Ville de Lévis

Les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 27 juillet, pour une séance extraordinaire de l'instance. La réunion a permis aux élus d'approuver les nominations de deux dirigeants.

Troisième lien : forages marins en cours

Comme plusieurs Lévisiens l'ont constaté au cours des dernières semaines, des forages marins en eau profonde sont actuellement menés le long du tracé du futur tunnel Québec-Lévis en vue de terminer la caractérisation des sols.

Conseil en bref : nomination d’un nouveau directeur au SPVL

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre de la dernière séance ordinaire du conseil municipal avant le congé de la saison estivale, le 12 juillet dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Une mesure qui arrive «trop peu, trop tard»

Bien qu'elles accueillent favorablement l'annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de payer à taux double le temps supplémentaire effectué par les travailleurs de la santé, les organisations syndicales les représentant se sont désolées, le 21 juillet, qu'il y ait des conditions à l'application de cette mesure et du «laxisme du gouvernement Legault dans ce dossier».

Les principaux partis se préparent pour la campagne

Malgré que l’été semble marquer une certaine pause dans la précampagne électorale, les principaux partis politiques provinciaux planchent sur leurs préparatifs dans la région en vue des élections provinciales qui auront lieu le 3 octobre prochain.

Candidate pour l’environnement

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Lévis en 2007, 2008 et 2012, Valérie Cayouette-Guilloteau défendra de nouveau les couleurs de la formation politique de gauche dans ce comté lors des prochaines élections provinciales. Si c’est plutôt les questions sociales qui l’avaient incitée à briguer les suffrages au tournant des années 2010, la professeure de philosophie au Cégep Limoilou sera le visag...

QS : une nouvelle recrue dans Chutes-de-la-Chaudière

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Chutes-de-la-Chaudière, Caroline Thibault se lance en politique pour la première fois et briguera le poste de députée dans cette circonscription lors du scrutin du 3 octobre prochain. L’environnement et l’accès à des logements abordables pour les familles sont au cœur de ses préoccupations.

Mario Fortier candidat conservateur dans Chutes-de-la-Chaudière

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a annoncé Mario Fortier comme nouveau candidat dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, le 8 août. L’ancien conseiller municipal, qui a œuvré de 2009 à 2021 et avait été défait lors des dernières élections municipales à Lévis, affrontera donc la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) Martine Biron lors des prochaines élections provinciales.