Photo : Archives

La Ville de Lévis a révélé un sondage réalisé par la firme Léger lors d’un point de presse à l'hôtel de ville de Lévis, le 30 juin. L’échantillonnage indique un intérêt des populations de Lévis, Québec, de la MRC de Bellechasse ainsi que de la MRC de la Côte-de-Beaupré face au tunnel Québec-Lévis.

Par Manuel Cardenas

Près de 2 000 personnes ont participé à l’échantillonnage qui a été réalisé du 28 mai au 6 juin 2022 de façon hybride, par téléphone et internet. Les chiffres indiquent que deux citoyens sur trois, c’est-à-dire 64 % des gens des territoires sondés, appuient le troisième lien.

Plus précisément, les citoyens de Lévis sont à 75 % en accord, ceux de la Ville de Québec le sont à 59 %, ceux de la MRC de Bellechasse à 84 % et ceux de la MRC de la Côte-de-Beaupré à 70 %. La marge d’erreur maximale estimée par la firme Léger est de 2,2 %, c’est-à-dire de 19 sur 20.

Des chiffres constants

L’an dernier, sensiblement à la même période, un sondage similaire avait été réalisé par la firme Léger. Les chiffres de celui-ci indiquaient un total de 66 % de citoyens en faveur du tunnel Québec-Lévis.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, estime que l’avis populaire se maintient face à ce projet, malgré la diminution de 2 % du sondage récent comparé à celui de 2021.

«On peut dire que les résultats sont presque identiques à ceux de 2021. Ils démontrent que l’engouement pour le troisième lien ne se dément pas. Nous continuerons d’être derrière notre population», a fait valoir Gilles Lehouillier.

En parallèle avec le sondage de la firme Léger, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL) a également effectué un échantillonnage par l’entremise d’une consultation en ligne et a obtenu la réponse de 558 dirigeants d’entreprises lévisiennes.

Cette consultation réalisée du 2 au 12 juin indique que 82 % des entreprises locales sondées sont en faveur du troisième lien.

«Les résultats de cette consultation nous prouvent […] que, pour les entreprises lévisiennes, l’adhésion au projet provient principalement de la composante tunnel qui est un incontournable pour le développement économique de Lévis et de la région de la Chaudière-Appalaches», a exprimé la vice-présidente exécutive et directrice générale de la CCIGL, Marie-Josée Morency, qui était également présente lors de ce point de presse.

Plus d’actions

Mme Morency croit qu’une accélération du projet est de mise, surtout avec les derniers chiffres révélés le 30 juin.

«Je crois sincèrement qu’il faut arrêter d’en parler et qu’il faut maintenant agir. Les gens d’affaires veulent un tunnel, autant du côté de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. La population aussi. Je me permets donc d’espérer que la prochaine campagne électorale soit la dernière à parler de ce dossier et qu’enfin, on débutera les travaux», a-t-elle affirmé.

Le maire de Lévis partage la même opinion et a demandé au gouvernement du Québec plus de gestes concrets.

«Beaucoup de gens pressentaient que l’appui du tunnel s’estompait, on a la preuve que non. Maintenant, l’heure est venue de passer à l’action, on veut que ça soit rapide, les gens sont anxieux […], encore plus maintenant qu’il y a une forme d’insécurité envers les deux ponts. Il faut préparer l’avenir, on aimerait connaitre les étapes de construction prochainement», a conclu M. Lehouillier.

Les plus lus

Marc Picard tire sa révérence

Après 19 ans de travail à titre de député provincial de la circonscription Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard a annoncé, le 3 août, en entrevue avec le Journal qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat lors de l’élection de cet automne. Bien qu’il avait réaffirmé son intention de se représenter en juin dernier, le député caquiste a entamé une nouvelle réflexion au courant du mois de juillet et a...

Réaménagement de la tête des ponts à Québec : le projet passe à une autre étape

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a annoncé, le 30 juin que le projet de réaménagement des échangeurs au nord des ponts Pierre-Laporte et de Québec passe à l'étape de l'élaboration du dossier d'affaires.

Nominations à la Ville de Lévis

Les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 27 juillet, pour une séance extraordinaire de l'instance. La réunion a permis aux élus d'approuver les nominations de deux dirigeants.

Troisième lien : forages marins en cours

Comme plusieurs Lévisiens l'ont constaté au cours des dernières semaines, des forages marins en eau profonde sont actuellement menés le long du tracé du futur tunnel Québec-Lévis en vue de terminer la caractérisation des sols.

Conseil en bref : nomination d’un nouveau directeur au SPVL

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre de la dernière séance ordinaire du conseil municipal avant le congé de la saison estivale, le 12 juillet dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Une mesure qui arrive «trop peu, trop tard»

Bien qu'elles accueillent favorablement l'annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de payer à taux double le temps supplémentaire effectué par les travailleurs de la santé, les organisations syndicales les représentant se sont désolées, le 21 juillet, qu'il y ait des conditions à l'application de cette mesure et du «laxisme du gouvernement Legault dans ce dossier».

Les principaux partis se préparent pour la campagne

Malgré que l’été semble marquer une certaine pause dans la précampagne électorale, les principaux partis politiques provinciaux planchent sur leurs préparatifs dans la région en vue des élections provinciales qui auront lieu le 3 octobre prochain.

Candidate pour l’environnement

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Lévis en 2007, 2008 et 2012, Valérie Cayouette-Guilloteau défendra de nouveau les couleurs de la formation politique de gauche dans ce comté lors des prochaines élections provinciales. Si c’est plutôt les questions sociales qui l’avaient incitée à briguer les suffrages au tournant des années 2010, la professeure de philosophie au Cégep Limoilou sera le visag...

QS : une nouvelle recrue dans Chutes-de-la-Chaudière

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Chutes-de-la-Chaudière, Caroline Thibault se lance en politique pour la première fois et briguera le poste de députée dans cette circonscription lors du scrutin du 3 octobre prochain. L’environnement et l’accès à des logements abordables pour les familles sont au cœur de ses préoccupations.

Mario Fortier candidat conservateur dans Chutes-de-la-Chaudière

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a annoncé Mario Fortier comme nouveau candidat dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, le 8 août. L’ancien conseiller municipal, qui a œuvré de 2009 à 2021 et avait été défait lors des dernières élections municipales à Lévis, affrontera donc la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) Martine Biron lors des prochaines élections provinciales.