Olivier Fecteau, Caroline Thibault, Valérie Cayouette-Guilloteau, Étienne Grandmont et Christine Gilbert. Photo : Aude Malaret

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Chutes-de-la-Chaudière, Caroline Thibault se lance en politique pour la première fois et briguera le poste de députée dans cette circonscription lors du scrutin du 3 octobre prochain. L’environnement et l’accès à des logements abordables pour les familles sont au cœur de ses préoccupations.

La candidate a été présentée lors de l’assemblée d’investiture en vue des élections provinciales, le 7 août, organisée par l’association de Québec solidaire de Lévis. Elle fera campagne aux côté de Valérie Cayouette-Guilloteau, dans Lévis, Christine Gilbert, dans Lotbinière-Frontenac, et Olivier Fecteau, dans Beauce-Sud.

Le candidat dans Taschereau, Étienne Grandmont, était venu soutenir les candidats de la Rive-Sud. Ce sont les enjeux du transport dans la communauté métropolitaine de Québec, et notamment l’opposition au projet de troisième lien, qui ont marqué son allocution. 

C’est d’ailleurs la question du transport en commun dans la région qui est prioritaire aux yeux de Caroline Thibault. «C’est important que les gens comprennent qu’améliorer le service de transport en commun, ce n’est pas faire la guerre à l’auto. C’est offrir un meilleur service pour ceux qui veulent utiliser le transport en commun et proposer des incitatifs. Aussi, c’est bon pour l’environnement», a-t-elle souligné. Et d’ajouter qu’«il est temps qu’on s’occupe d’environnement au Québec».

Quant au troisième lien, la candidate estime ce projet «très cher». «Il n’y a aucun besoin d’un troisième lien. Si je me fie aux scientifiques, augmenter les liens autoroutiers ne ferait que causer plus de trafic à moyen et long terme.»

Contre le projet actuel, elle questionne son coût : «on parle de 6,5 G$ pour un tunnel de centre-ville à centre-ville, qui va peut-être dégager les ponts, mais qui va surtout engorger un centre-ville qui l’est déjà. Ça va aussi favoriser l’étalement urbain». 

Autre problématique à laquelle veut s’attaquer la candidate et qui touche particulièrement les Chutes-de-la-Chaudière, celle du logement abordable. 

On a un problème d’accès à la propriété et au logement abordable dans la circonscription. «Il se construit beaucoup de condos locatifs, mais ils sont onéreux, affirme-t-elle. Ça n’a pas de bon sens tous ces condos locatifs qui se construisent, les coûts sont prohibitifs pour une jeune famille, qui ne peut pas s’installer dans un 4 ½ quand ça coûte 1 200 $ pour se loger.» 

Dans la lignée de sa formation politique, la candidate entend défendre l’accès à des soins en santé mentale ainsi que l’accès aux CPE. «On devrait avoir accès à une éducation de qualité pour nos enfants du CPE jusqu’à l’université. On ne devrait pas rester sur des listes d’attente pendant des mois, voire des années.»

Maman dans la quarantaine, Caroline Thibault a un baccalauréat en enseignement, milieu qu’elle a quitté à cause de la précarité de l’emploi. Elle œuvre désormais dans la fonction publique. En rejoignant les rangs de QS, la candidate défendra les couleurs du parti qui représente ses valeurs «de justice sociale, d’équité, féministes et environnementales». 

«Je trouve qu’il y a beaucoup de cynisme actuellement. Une personne comme moi, qui n’est pas une politicienne de carrière, qui a une vie active, qui est une maman, c’est intéressant parce que ça montre que la politique peut intéresser tous les milieux», partage la candidate.

Si elle est élue, elle veut être une députée à l’écoute des citoyens afin de les aider et de mettre son action politique à leur service. «Je suis une personne qui saura défendre les dossiers qui me tiennent à cœur et je compte donner le meilleur de moi-même aux électeurs», conclut-elle.

Les plus lus

Équiterre rend publique une analyse contre le troisième lien

Équiterre, un organisme prônant une «société écologique et juste» basé à Montréal, a publié, le 14 septembre, une analyse sur le troisième lien, menée par son experte en mobilité en collaboration avec le Pôle intégré de recherche - environnement, santé et société (PIRESS). Selon cette étude, le projet désiré par le gouvernement caquiste sortant échoue lamentablement le «test climat» qui a servi de...

Foire d’empoigne entre Drainville et Laflamme

Un peu moins d’une semaine après le débat électoral de la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL), quatre des cinq candidats des principaux partis en lice dans la circonscription de Lévis ont croisé le fer lors d’un débat sur les ondes de CHOI FM, le 14 septembre en matinée. La joute a notamment été le théâtre de plusieurs prises de bec entre le candidat de la Coalition avenir Qu...

Le maire devra s'absenter du boulot

La Ville de Lévis a annoncé, le 22 septembre, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, devra s'absenter du travail au cours des prochaines semaines.

Une nouvelle recrue représentera le PLQ dans les Chutes-de-la-Chaudière

D’origine tunisienne ainsi que juriste et avocate de formation, la Lévisienne Wafa Oueslati portera les couleurs du Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription Chutes-de-la-Chaudière au cours de la campagne électorale provinciale, a annoncé le parti, le 24 août dernier. Installée à Lévis depuis 2020, Mme Oueslati tentera d’obtenir la confiance de ses concitoyens en allant à leur rencontr...

Pénurie de main-d’oeuvre : Biron présente ses solutions

La candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron, a détaillé ses engagements économiques, le 8 septembre. Si elle est élue le 3 octobre prochain, la nouvelle politicienne veut notamment miser sur l’immigration, la valorisation de la formation professionnelle, l’innovation et la concertation régionale pour s’attaquer au problème numéro un des entrepreneurs...

Martine Biron présente son «triangle de priorités»

C’était au tour de la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron, de lancer officiellement sa campagne électorale, le 1er septembre dernier. La candidate caquiste a alors présenté ses priorités divisées en trois volets.

Richard Garon portera les couleurs libérales dans Lévis

La candidature du Lévisien Richard Garon pour le Parti libéral du Québec (PLQ) dans Lévis a été annoncée le 15 août dernier, lors d’un rassemblement avec Marc Tanguay, député sortant de LaFontaine.

Bernard Drainville veut concrétiser les désirs lévisiens

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Lévis, Bernard Drainville, a officiellement lancé sa campagne électorale, le 31 août dernier. L’homme politique a alors énuméré plusieurs dossiers régionaux dans lesquels il souhaiterait s’impliquer s’il est élu le 3 octobre prochain.

Le PQ fera confiance à Jean-Daniel Fontaine dans Bellechasse

L’entrepreneur bellechassois, Jean-Daniel Fontaine, défendra les idées du Parti québécois (PQ) dans la circonscription de Bellechasse au cours de la campagne électorale provinciale qui se conclura le 3 octobre prochain. Celui qui vivra sa première expérience à titre de candidat souhaite travailler sur les enjeux de la pénurie de main-d’œuvre et de la dévitalisation de sa circonscription.

Mobilité régionale : le PQ mise plutôt sur un train léger

De passage à Québec le 2 septembre, le chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon, ainsi que plusieurs candidats péquistes de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont présenté leur proposition pour s'attaquer aux problèmes de congestion dans la région. Pour le PQ, la solution passe par la création d'un train léger entre Lévis et Lebourgneuf, s'il obtient le pouvoir le 3 ...