Photos : Gilles Boutin

Le parti politique municipal lévisien Repensons Lévis (RL) tenait son premier congrès le 19 novembre dernier au Juvénat Notre-Dame à Saint-Romuald. À cette occasion, le parti d’opposition à la table du conseil municipal lévisien recevait Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et cheffe de Vision Montréal de 2009 à 2013, qui venaient partager leur expérience et leur parcours en politique municipale.

Au lendemain du congrès, Elhadji Mamadou Diarra, chef de RL, se réjouissait du succès de l’événement qui a attiré environ 85 personnes.

«Il y avait un peu de tout en termes de participants, autant des militants qu’on voit régulièrement dans nos activités que des personnes qui venaient découvrir Repensons Lévis. Nos activités sont souvent séparées par secteur de la ville et d’organiser quelque chose qui rallie tous ces quartiers de Lévis, c’était vraiment intéressant», a-t-il souligné.

Les participants ont notamment assisté aux conférences de M. Pedneaud-Jobin et Mme Harel ainsi que participé à des ateliers afin de réfléchir à de nouvelles façons de penser la politique municipale et développer de nouvelles idées.

«Il y a un sentiment d’appartenance qu’on souhaite travailler. Développer une identité lévisienne, que les gens soient fiers de leur ville, et le changement de garde que l’on doit apporter, c’est important. La transparence envers les citoyens, le respect des citoyens et l’implication des citoyens sont au cœur de nos idées», a soutenu M. Diarra.

Se nourrir du discours d’experts

Si la transparence et la cocréation ne sont pas de nouveaux sujets pour Repensons Lévis, la présence de conférenciers experts en la matière leur a démontré que le parti politique est sur la «bonne voie».

«Les gens ont apprécié et adoré la présence de nos conférenciers. Ces derniers étaient très généreux dans leur partage. C’était du concret adapté à notre milieu et notre réalité lévisienne, a rapporté le chef de RL. Il faut partager et impliquer les citoyens pour aller plus loin dans cette recherche de meilleures solutions. On en ressort avec de l’énergie et des idées nouvelles. […] Aussi, de voir que des experts viennent rafraîchir les idées qu’on véhiculait déjà, ça nous conforte dans nos positions et ça nous rassure que nous sommes sur la bonne voie et qu’on travaille sur les bonnes choses. Ce sont des gens qui nous ont alimentés de leur parcours et expérience pour nous montrer comment moderniser la politique municipale.»

Déjà, le parti politique vise reconduire cet exercice dès l’an prochain afin d’aborder de nouveaux sujets et de nouvelles stratégies en vue de la prochaine élection municipale prévue en 2025. Également, c’est une occasion pour le parti politique, actuellement dans l’opposition, de revoir ses façons de faire et de se nourrir de nouvelles idées.

«Oui, nous sommes une opposition, mais une opposition qui s’oppose quand il le faut et qui est en mesure de reconnaître les bons coups et dire oui dans les bons moments. Nous sommes transparents, justes et équitables et nous travaillons pour aller de l’avant avec les citoyens», a expliqué Elhadji Mamadou Diarra.

Bien que l’élection partielle prévue en février prochain n’ait pas été abordée au cours de la journée, elle arrive au bon moment pour le parti qui profite de ce congrès pour «recharger les batteries» juste avant de se lancer dans une nouvelle campagne électorale. Selon le chef de RL, le parti politique municipal lévisien sort de cet exercice «grandi et enrichi».

Les plus lus

Possible nouvelle taxe pour les automobilistes : Lévis rappelle qu'aucune décision n'a été prise

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a tenu à effectuer une mise au point quant à un article du Journal de Québec dans lequel on apprenait lundi qu'une taxe supplémentaire locale est envisagée pour les automobilistes vivant sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQuébec).

Subvention accordée par Québec en lien avec le déficit de l’attention

Le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, et le ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, ont annoncé, le 19 janvier, l’octroi d’un financement de 400 172 $ au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans le cadre d’un projet pilote pour les jeunes ayant un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité ...

Qualité de vie, environnement et mobilité au menu de 2023 de Gilles Lehouillier

Si 2022 a été une année importante pour la Ville de Lévis en termes de projets, cette dernière poursuivra sur sa lancée au cours de la prochaine année. Selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, les volets de la qualité de vie, de l’environnement ainsi que de la mobilité seront au cœur des priorités de la municipalité.

Serge Bonin veut poursuivre un travail de longue haleine en 2023

S’il estime que l’administration Lehouillier peut faire mieux dans plusieurs dossiers, le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul élu de Repensons Lévis (RL) et de l’opposition à l’Hôtel de Ville, Serge Bonin, est heureux d’avoir pu obtenir certains gains au cours de 2022. Il entend poursuivre son travail lors de la prochaine année pour inciter Lévis Force 10, le parti du maire Gill...

Course à trois dans Christ-Roi

Les citoyens de Christ-Roi auront finalement le choix entre trois candidats afin de choisir leur prochain conseiller municipal à la Ville de Lévis, lors de l'élection partielle du 19 février prochain. La Ville de Lévis a publié le 20 janvier, date limite pour déposer une candidature lors de cette campagne, la liste officielle des prétendants pour le poste.

Élection partielle dans Christ-Roi : LF10 mise sur Pascal Brulotte

C’est en compagnie des autres élus de son parti que le maire de Lévis et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 17 janvier, son candidat pour l’élection partielle dans le district Christ-Roi qui aura lieu le 19 février prochain. C’est Pascal Brulotte, l’ancien directeur général du Patro de Lévis, qui tentera de conserver le district dans le giron de LF10 à l’issue de la c...

RPA : Bonin veut que l'administration Lehouillier utilise son pouvoir de zonage

Serge Bonin, le conseiller municipal de Saint-Étienne élu sous la bannière de Repensons Lévis (RL), a écrit une lettre à l'équipe du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en lien avec le dossier de la Seigneurie de Lévy, cette résidente privée pour aînés (RPA) du quartier Lévis qui fermera ses portes dans quelques mois pour un devenir un édifice à appartements. Selon le seul représentant de l'opposi...

Troisième lien : du nouveau «prochainement», selon Drainville

En marge de l’annonce de l’octroi d’une aide financière pour l’agrandissement du Vieux Bureau de Poste, le député de Lévis ainsi que ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, a été interrogé par les journalistes sur le dossier du troisième lien, le 12 janvier. Il a alors confirmé que des études sur le projet centre-ville à centre-ville seront d...

Conseil en bref du 23 janvier

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 23 janvier dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Élection partielle dans Christ-Roi : Fallu veut améliorer la sécurité dans les rues

Comme il s'agit d'un «problème récurrent» mentionné par les citoyens qu'il rencontre, le candidat de Repensons Lévis (RL) lors de l'élection partielle dans le district Christ-Roi du 19 février prochain, Alexandre Fallu, s'est engagé à améliorer la sécurité dans les rues de son quartier, le 25 janvier.