CRÉDIT : ARCHIVES

La décision du gouvernement provincial d’opter pour le scénario d’un tunnel entre les autoroutes 20 et 40 pour le futur troisième lien routier interrives satisfait grandement le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

En effet, le maire n’a pas caché sa joie lorsqu’il a réagi pour la première fois à l’annonce récemment effectuée par le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel. Gilles Lehouillier n’a réagi officiellement à la nouvelle que le 4 juillet, quelques jours après son retour de France où il effectuait une mission à Grand-Quevilly, une ville jumelée avec Lévis.

«C’est une excellente nouvelle. Ce projet va permettre d’améliorer la fluidité de la circulation, d’améliorer surtout le réseau de transport structurant, ce qui est extrêmement important pour nous, et de réaliser un tunnel entre les deux rives sans arrêt sur l’île d’Orléans, le scénario que je privilégiais. Enfin, nous allons avoir un périphérique et une voie d’évitement pour les camionneurs en transit dans la région», s’est réjoui le premier citoyen de Lévis.

Du même souffle, Gilles Lehouillier a balayé du revers de la main les critiques d’opposants au projet qui arguent que le troisième lien favorisera l’étalement urbain. Il croit fermement que la Commission de protection du territoire agricole du Québec remplira avec efficacité son rôle tout en soulignant que 22 500 nouvelles unités d’habitation peuvent être ajoutées dans le périmètre d’urbanisation actuel de Lévis.

«On en a encore pour 15 à 20 ans sans empiètement dans la zone agricole. Il est peu probable que le troisième lien aura un impact sur des municipalités comme Beaumont, Saint-Michel ou Saint-Vallier où la population va vouloir que le caractère rural des villages soit conservé. Pour le développement, ma prédiction c’est qu’il se fera plutôt dans l’axe des routes 173 et 277, à Pintendre, Saint-Henri, Saint-Anselme et Sainte-Claire, des zones qui sont déjà fortement industrialisées», a affirmé le maire de Lévis.

De possibles expropriations?

Également, Gilles Lehouillier a commenté la possibilité que certains Lévisiens voient leurs propriétés de Lauzon être expropriées par le gouvernement provincial pour permettre l’aménagement des futurs accès au tunnel.

«Quant à moi, ce sera mineur. D’un côté, c’est malheureux d’être exproprié et j’en conviens, mais de l’autre côté, cela permet à ces derniers d’éviter de vivre ou de travailler à côté d’une bretelle d’entrée ou de sortie d’un tunnel», a déclaré M. Lehouillier.

Soulignons finalement que le maire reparlera du sujet la semaine prochaine. Lors de sa récente visite en France, il a pu visiter une région semblable à celle de Québec qui profite depuis quelques années d’un équipement semblable au troisième lien interrives imaginé entre Québec et Lévis. Gilles Lehouillier entend présenter les bienfaits de cette expérience européenne afin de promouvoir une nouvelle fois le tunnel Québec-Lévis.

 

Les plus lus

Les élections fédérales minute par minute

À l'issue d'une campagne de 40 jours, c'est aujourd'hui que les Canadiens sont appelés aux urnes pour choisir les 338 députés qui les représenteront à la Chambre des communes. Qui seront les représentants de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière à la suite de ce jour de scrutin? Suivez avec nous minute par minute tous les développements de cette importante journée.

Résultats préliminaires dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière

Voici les résultats préliminaires compilés par Élections Canada pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière à la suite du scrutin fédéral du 21 octobre.

Blaney et Gourde réélus pour un cinquième mandat

Malgré la vague bloquiste qui a soufflé sur le Québec, les députés sortants conservateurs dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière, Steven Blaney et Jacques Gourde, ont été réélus avec une forte majorité à la suite des élections fédérales du 21 octobre. Ils obtiennent donc un cinquième mandat consécutif afin de représenter leurs concitoyens.

Logement social : où sont les investissements?

Le regroupement Concertation Logement Lévis lance un cri d’alarme face à la situation du logement social et communautaire à Lévis. Ses membres s’inquiètent de l’absence de nouveaux investissements ces dernières années.

Lettre ouverte de Sébastien Bouchard-Théberge - Être au gouvernement, une nécessité?

En cette conclusion de campagne électorale, voici une lettre ouverte du candidat du Bloc québécois (BQ) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge.

Écolivres cherche son équilibre

Depuis l’ouverture de sa seconde succursale en mars 2018 à Saint-Romuald, Écolivres rencontre des difficultés financières. Une subvention de 20 000 $ accordée par la Ville devrait permettre à l’organisme de passer le cap puisque ses activités sont en forte croissance.

La FPMQ demande l’équité au sein des corps policiers

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FMPQ) a demandé à la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, de mettre fin à l’iniquité dans le financement des services policiers entre les corps de police municipaux et les municipalités desservies par la Sûreté du Québec (SQ), le 27 octobre dernier.

Les jeunes aussi ont voté à Lévis

Même s’ils ne sont pas en âge de voter, des élèves du primaire et du secondaire ont participé à une simulation de vote dans leur école. Les jeunes pouvaient donner leur voix à l’un des candidats officiels qui se présentaient aux élections fédérales de 2019 dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière.

Élections fédérales : les vainqueurs et les défaits réagissent

Les députés du Parti conservateur du Canada Steven Blaney, dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, et Jacques Gourde, dans Lévis-Lotbinière, ont remporté pour une cinquième fois consécutive leurs élections, le 21 octobre dernier.

Élections fédérales : plusieurs intervenants régionaux réagissent

L'élection d'un gouvernement libéral minoritaire et la réélection des députés conservateurs sortants de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière, Steven Blaney et Jacques Gourde, ont été commentées par divers intervenants de la région.