Un nouveau contrat de 500 M$ sur cinq ans a été attribué au chantier lévisien Davie, pour l’entretien de trois frégates de classe Halifax de la Marine nationale canadienne, par le gouvernement fédéral qui en a fait l’annonce ce 16 juillet, à Lévis.

Les travaux devraient commencer en 2020. Ces contrats devraient permettre de «créer ou préserver jusqu’à 400 emplois sur le chantier naval ainsi que des centaines d’emplois connexes pour les fournisseurs et sous-traitants du secteur maritime», estime le gouvernement canadien.

C’est «le plus important contrat fédéral octroyé à la Davie à ce jour», a affirmé le Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, venu annoncer la nouvelle aux travailleurs lévisiens.

«C’est la première fois qu’on peut dire qu’enfin un gouvernement franchi un pas extrêmement important pour assurer la pérennité du Chantier Davie, avec autre chose que des contrats temporaires», a salué le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Un investissement total de 7,5 G$

Dans un même temps, Ottawa a octroyé un contrat à Seaspan Victoria Shipyards Limited et finalise un contrat similaire avec Irving Shipbuilding pour un montant total de 1,5 G$. Ces contrats initiaux d’une durée de cinq ans garantissent un minimum de 3 frégates pour chaque chantier naval.

Pour la réfection, la rénovation et la maintenance de 12 frégates de classe Halifax de la Marine royale canadienne, le gouvernement fédéral prévoit investir près de 7,5 G$ d’ici la mise hors service des navires et jusqu’à ce que de nouvelles frégates soient disponibles dans une vingtaine d’années.

Des perspectives sur le long terme

La Davie devrait «avoir au minimum 2 G$ sur les 7,5», a garanti le ministre, puisqu’Ottawa a «l’intention de conclure des contrats à long terme» avec le Chantier. «Le gouvernement aura besoin du chantier pour les 20 prochaines années», a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral devrait «faire en sorte que le Chantier Davie fasse partie des trois chantiers de la nouvelle Stratégie de construction navale canadienne», croit le ministre. «On sait très bien que le Chantier Davie est très bien positionné pour être un de ces trois chantiers», a soutenu Yves Duclos.

En 2015, les libéraux partaient «d’une situation difficile», puisque «la relation entre le gouvernement canadien et le Chantier Davie était essentiellement coupée».

«L’ancien gouvernement conservateur avait exclu le Chantier Davie de sa Stratégie nationale de construction navale. Ce qui a été considéré à l’époque comme une erreur majeure et qui est toujours en 2019 une erreur majeure», a lancé Yves Duclos.

Le ministre considère qu’il faut «reconstruire la relation entre le gouvernement canadien et le Chantier Davie» qui est un «incontournable». «Davie renait et Davie reprend sa place», a-t-il affirmé.

Dans cette perspective, il a rappelé les dernier contrats octroyés au chantier, qui ont commencé avec la construction du navire ravitailleur Asterix, suivie par la conversion des trois navires brise-glace pour la garde-côtière, puis la construction de deux traversiers pour assurer les traversées dans l’est vers les îles de la Madeleine et l’île du Prince-Édouard.

Une «bonne nouvelle» pour les travailleurs

La présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN) a salué «la bonne nouvelle» pour les travailleurs, mais s’inquiète «pour demain» puisque le nouveau contrat ne débutera pas avant 2020.

Le CSN et le syndicat attendent désormais que le chantier soit intégré dans la Stratégie nationale de construction navale. «C’est le dernier bout qui manque pour corriger l’injustice historique que subit le chantier depuis 2011», observe-t-elle.

Quant au député fédéral de Lévis, Steven Blaney, il s’est dit déçu de cette annonce, car «les travailleurs qui ont été mis à pied n’auront rien de concret avant plusieurs mois». Il demande des contrats plus importants à court terme pour le chantier lévisien.

Les plus lus

Les élections fédérales minute par minute

À l'issue d'une campagne de 40 jours, c'est aujourd'hui que les Canadiens sont appelés aux urnes pour choisir les 338 députés qui les représenteront à la Chambre des communes. Qui seront les représentants de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière à la suite de ce jour de scrutin? Suivez avec nous minute par minute tous les développements de cette importante journée.

Brault attaque Gourde

À quatre jours de la fin de la campagne électorale, le candidat du Bloc Québécois de Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, accuse son adversaire, le conservateur Jacques Gourde, d’avoir fait preuve «d’abus de pouvoir dans l’attribution d’une subvention» à la Maison de la Famille de Lotbinière.

Davie : le PHC mise sur le transport de gaz naturel liquéfié

Dans le cadre de la campagne électorale, le candidat dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis du Parti de l’Héritage chrétien du Canada (PHC), Yves Gilbert, a présenté un projet de navire méthanier qui pourrait être confié au Chantier Davie par des promoteurs privés.

Dernier débat pour les candidats dans Lévis-Bellechasse

Les candidats dans la circonscription Bellechasse-Les Etchemins-Lévis ont présenté leurs idées et leur projet politique aux acteurs du milieu communautaire, lors d’une rencontre organisée le 15 octobre par les Corporations de développement communautaire de Lévis et Bellechasse, au Patro de Lévis.

Blaney et Gourde réélus pour un cinquième mandat

Malgré la vague bloquiste qui a soufflé sur le Québec, les députés sortants conservateurs dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière, Steven Blaney et Jacques Gourde, ont été réélus avec une forte majorité à la suite des élections fédérales du 21 octobre. Ils obtiennent donc un cinquième mandat consécutif afin de représenter leurs concitoyens.

Résultats préliminaires dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière

Voici les résultats préliminaires compilés par Élections Canada pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière à la suite du scrutin fédéral du 21 octobre.

Lettre ouverte de Sébastien Bouchard-Théberge - Être au gouvernement, une nécessité?

En cette conclusion de campagne électorale, voici une lettre ouverte du candidat du Bloc québécois (BQ) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge.

Logement social : où sont les investissements?

Le regroupement Concertation Logement Lévis lance un cri d’alarme face à la situation du logement social et communautaire à Lévis. Ses membres s’inquiètent de l’absence de nouveaux investissements ces dernières années.

Yves-François Blanchet veut un Chantier Davie fort

De passage au Chantier Davie, le chef du Bloc québécois (BQ), Yves-François Blanchet accompagné des candidats bloquistes de la région, a réitéré la position favorable de son parti quant à l’inclusion du chantier maritime lévisien dans la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) et l’octroi de contrats de construction importants, le 15 octobre dernier.

Écolivres cherche son équilibre

Depuis l’ouverture de sa seconde succursale en mars 2018 à Saint-Romuald, Écolivres rencontre des difficultés financières. Une subvention de 20 000 $ accordée par la Ville devrait permettre à l’organisme de passer le cap puisque ses activités sont en forte croissance.