L’aide financière de 762 000 $ du gouvernement caquiste provient du Fonds vert, rebaptisé Fonds d’électrification et de changements climatiques. CRÉDIT : EMILIE PELLETIER

Le parc industriel Bernières, qui s’étend en bordure de l’autoroute 20, changera bientôt de visage. C’est que les surfaces bétonnées qui créent des ilots de chaleur devraient en effet faire place à des espaces verts et à des aménagements mieux adaptés, alors que la Ville de Lévis mettra en pratique son engagement en matière de développement durable.

Bien au fait des conditions dans lesquelles travaillent quotidiennement des hommes et des femmes dans les parcs industriels en période de chaleur intense, la Ville a déposé un projet pilote auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Ce dernier visait en effet à réaliser, dans son deuxième plus grand parc industriel, des opérations de verdissement des ilots de chaleur.

 «Monsieur le ministre, votre annonce ne peut pas arriver plus à point», s’est réjoui le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. En visite dans les 14 parcs industriels de la ville, qui regroupent 16 500 emplois, il affirme avoir constaté la préoccupation des entreprises d’améliorer la qualité de vie des travailleurs.

«La végétalisation, l'utilisation de matériaux de construction réfléchissants, l'aménagement de surfaces perméables à la pluie et la création d'infrastructures pour la mobilité active ou collective figurent parmi les solutions qui seront mises en œuvre», puisqu’une aide financière maximale d’environ 760 000 $ du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a été remise à Lévis. 

 

Huit projets au Québec

Le projet, soumis par la Ville de Lévis, a été retenu parmi sept autres dans diverses municipalités de la province. Il s’agissait d’un appel de projets de la phase 2 du programme Climat municipalités, qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre ou à s’adapter aux changements climatiques.

Le ministre Charrette, qui a «salué le leadership de Lévis dans le domaine», espère donc que la mise en œuvre d’un tel projet pourra s’étendre à d’autres municipalités, «lors de la création de nouveaux parcs industriels et quartiers ou lors de la réfection de secteurs existants de la ville». Il estime aussi que l’aide gouvernementale contribuera à améliorer l’attractivité du parc auprès des entreprises.

M. Lehouillier a lui aussi confirmé son intention de faire du parc industriel Bernières, «un modèle pour les 13 autres parcs», d’est en ouest de la ville.  

Aucun échéancier n’a toutefois été dévoilé en ce qui a trait à la réalisation concrète de ce projet.

Les plus lus

Développement : 255 000 $ pour les organismes de Lévis

Dix organismes lévisiens se partagent une aide financière totale de 255 000 $, provenant Fonds de développement des territoires (FDT), pour l’année 2019.

Élections fédérales 2019 : Laurence Harvey candidate du PLC

Celle qui était pressentie comme candidate du Parti libéral du Canada (PLC) pour les prochaines élections fédérales dans la circonscription de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup a cédé sa place à Aladin Legault-d’Auteuil afin de représenter la circonscription où elle a grandi, celle de Bellechasse-Les Etchmins-Lévis.

Verdissement du parc industriel Bernières : de l’air pur et frais pour les travailleurs

Le parc industriel Bernières, qui s’étend en bordure de l’autoroute 20, changera bientôt de visage. C’est que les surfaces bétonnées qui créent des ilots de chaleur devraient en effet faire place à des espaces verts et à des aménagements mieux adaptés, alors que la Ville de Lévis mettra en pratique son engagement en matière de développement durable.

Six semaines au cœur de la politique française

Originaire de Lévis et jeune militant à la Coalition Avenir Québec (CAQ) depuis 2014, Marc-Antoine Bélanger a réalisé un stage en France auprès du député de la 1ère circonscription des Yvelines, Didier Baichère, grâce au Comité d’action politique franco-québécois (CAP-FQ).