Yves Gilbert, le candidat du PHC dans Lévis-Bellachasse, veut permettre à la Davie d'occuper un nouveau créneau.

Dans le cadre de la campagne électorale, le candidat dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis du Parti de l’Héritage chrétien du Canada (PHC), Yves Gilbert, a présenté un projet de navire méthanier qui pourrait être confié au Chantier Davie par des promoteurs privés.

Pour soutenir le Chantier Davie, «un très bon et grand employeur de la région», le candidat du PHC dans Lévis-Bellechasse pense que la construction d’un bateau de navigation côtière pour transporter le gaz naturel liquéfié (GNL) pourrait ajouter une nouvelle carte au jeu du constructeur.

Ce navire de petit tonnage conçu pour circuler sur le Saint-Laurent pourrait desservir l’est de la province, Tadoussac, la Côte-Nord et Iles de la Madeleine par exemple, voir même les provinces de l’est.

«Présentement, il existe très peu de navires de cette dimension la plupart des navires méthaniers sont de très grands navires effectuant des très longs trajets», illustre Yves Gilbert qui dit avoir rencontré les compagnies qui fournissent du GNL dans l’est du Canada et un armateur «intéressé par le projet».

D’une longueur de 100 mètres, le navire pourrait transporter, 2 900 m3 de GNL ainsi qu’une capacité de 2 700 m3 de diésel et de 100 m3 d’huiles usées.

«Ce navire polyvalent sera en mesure de faire le remplissage pour des navires propulsés au GNL (tels que les traversiers), mais aussi des navires fonctionnant au diésel. Le navire a aussi la capacité de récupérer les huiles usées de ces derniers», présente le candidat qui est lui-même mécanicien de navire breveté.

Une alternative de plus en plus populaire

«De plus en plus populaire pour l’opération des grands navires de commerce et navires à passagers, le GNL serait «moins polluant que le diésel» et moins couteux. Yves Gilbert estime donc que le nouveau méthanier serait «le moyen le plus propre et économique» pour transporter le GNL et la meilleure alternative au transport par train ou par camion.

Sécuritaire, le transport par voie maritime permettrait de «transporter la même quantité que cinquante camions semi-remorques». Le bâtiment, de classe de glace 1A, a été pensé pour naviguer en hiver sur le fleuve et dans le golfe du Saint-Laurent.

«Le navire possède déjà la certification du Bureau Veritas, une firme reconnue mondialement pour la qualité de ces navires. Il est aussi doté de systèmes modernes de navigation et d’automation», a-t-il précisé. Et d’ajouter que le projet est «viable et faisable dans un délai raisonnable».

Le candidat affirme que sa construction par le Chantier Davie demanderait de 18 à 24 mois et donnerait de l’ouvrage à 200 travailleurs. La durée de vie d’un navire de ce type serait d’environ trente ans. La construction couterait de 60 à 70 M$.

«Ce projet placera le Chantier Davie dans une classe à part étant le seul chantier au Canada à avoir déjà construit des navires à propulsion au GNL et le premier à construire un navire méthanier en Amérique du nord», croit Yves Gilbert.

Le Chantier Davie informé du projet «n’a pas pris position pour le moment», a précisé le candidat.

Les plus lus

La Ville augmentera de 183 % la réserve d’eau potable de Saint-Étienne-de-Lauzon

La Ville de Lévis a annoncé, le 29 juillet, qu’elle remplacera le réservoir d’eau potable du secteur Saint-Étienne-de-Lauzon afin d’augmenter de 2 230 mètres cubes la capacité de sa réserve d’eau.

2 M$ investis par la Ville pour la phase 1 du parc Jean-Dumets

Accompagné de Clément Genest, conseiller municipal du secteur Saint-Nicolas, et de Christian Lambert, président de Revitalisation Village Saint-Nicolas, Gilles Lehouiller, maire de Lévis, a annoncé un investissement minimal de 2 M$ afin de construire un nouveau pavillon d’accueil ainsi qu’une aire de jeux d’eau multifonctionnelle au parc Jean-Dumets, le 22 juillet.

Nouvelle phase pour le remplacement du tablier du pont de Québec

Plusieurs ministres, dont le ministre des Transports du Québec François Bonnardel, ont annoncé, le 14 juillet, qu'une nouvelle étape est franchie pour le projet de remplacement du tablier du pont de Québec avec la publication d'un appel d'offres pour la préparation des plans et des devis.