CRÉDIT : COURTOISIE

En cette conclusion de campagne électorale, voici une lettre ouverte du candidat du Bloc québécois (BQ) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge.

Avant de me lancer dans cette grande aventure, j’ai effectué, avec mes proches, une large réflexion sur ce que je souhaitais porter et proposer pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Comme jeune Québécois, je crois sincèrement que c’est par notre histoire et notre fierté que nous pouvons définir notre avenir. Évidemment, cet avenir se décidera à Québec. Dans l’intervalle, j’ai souhaité me porter candidat du Bloc Québécois pour défendre et soutenir notre modèle distinct. Je comprends notre réflexe national d’être tenté de participer à une élection fédérale et ainsi voter pour un gouvernement. Or, l’histoire nous apprend que lorsque les Québécoises et les Québécois se laissent séduire par l’idée d’un Québec au sein du gouvernement fédéral, le Québec perd de son rapport de force et est réduit à une province comme une autre. Qu’ils soient indépendantistes ou non, j’ai rencontré très peu d’électeurs qui ne soient pas fiers d’être Québécois, d’être francophones et de soutenir un modèle économique et environnemental distinct des intérêts canadiens.

Cette élection fédérale, c’est celle du Québec et de ses régions. Si le Québec veut rétablir son rapport de force, il doit se donner une voix forte et unie. Pas seulement une voix qui s’oppose, une voix qui propose! Le nationalisme québécois n’est pas qu’une affaire d’indépendantistes. Le poids politique du Québec permet un dialogue ouvert et respectueux entre le gouvernement fédéral et le Québec dans la mesure où celui-ci conserve un rapport de force intéressant. Comme prochain député fédéral indépendantiste et nationaliste, je travaillerai avec tout gouvernement québécois ayant profondément à coeur les intérêts, la langue et l’autonomie territoriale du Québec.

Pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, je suis ambitieux et optimiste. J’ai parlé énormément de développement économique régional sous toutes ses formes: agriculture, industries manufacturière et forestière, régionalisation de l’immigration et infrastructures. La richesse et le potentiel de notre région doivent être portés par un député qui n’aura d’autres intérêts que ceux de sa communauté et du Québec. Et à ceux qui croient qu’un député de l’opposition est inutile, je les invite à comparer des modèles politiques internationaux semblables au nôtre. Lorsqu’un territoire précis, distinct par sa langue et ses valeurs, se lève debout et envoie majoritairement une délégation au service de ce même territoire dans un parlement fédéral, il y fait des gains majeurs. Si je suis candidat du Bloc Québécois et souhaite être votre prochain député fédéral, c’est que je sais que nous pourrons réaliser de grandes choses, ensemble. La démonstration est faite.

Durant ces 5 dernières semaines, nous avons échangé et discuté sur différents enjeux vous touchant tels que la Davie, l’aide aux aînés et aux proches aidants, la pénurie de main-d’oeuvre, etc. À la lumière de ces discussions, nous avons énormément de points en commun; en effet, nous partageons le respect des champs de compétence du Québec, notre volonté d’aller chercher l’argent de nos taxes et de nos impôts retenus à Ottawa, la défense de notre laïcité et notre langue, mais, avant tout, l’importance d’être présent, partout, pour faire rayonner le Québec. Force est de constater, maintenant, qu’un député fédéraliste au gouvernement n’a pas le même pouvoir qu’un député d’opposition. S’il pouvait rééquilibrer le rapport de force entre les deux protagonistes dans l’intérêt du Québec? Ne serait-il pas en train d’exercer le pouvoir?

Le 21 octobre prochain, je vous invite à exercer votre droit de vote. Nous avons ce privilège démocratique important que d’autres doivent encore se battre pour l’obtenir. Pour ma part, je suis satisfait de notre campagne positive, claire et transparente axée sur le Québec et ses intérêts.

Merci de votre accueil et de votre écoute, j’ai hâte de travailler pour vous!

Les plus lus

Un nouvel acteur dans la vie politique municipale

Ils sont dans la vingtaine, possèdent déjà une expérience politique et veulent contribuer au développement de leur ville. Jonathan Tanguay, Carl Lavoie et Lysa Bergeron ont créé Repensons Lévis, un groupe de réflexion qui veut influencer les décideurs municipaux et proposer de nouvelles initiatives.

PPU du Vieux-Lauzon : le conseil municipal adopte le projet de règlement

Lors de la séance ordinaire du conseil du 6 juillet, les échevins de Lévis ont adopté le projet de règlement du programme particulier d’urbanisme (PPU) du Vieux-Lauzon. Il s’agit du dernier PPU que l’administration Lehouillier désirait mettre en place dans certains quartiers historiques de Lévis.

Mesures facilitantes et gratuites pour les terrasses à Lévis

La Ville de Lévis a laissé savoir par voie de communiqué, le 26 juin dernier, qu’elle autorise gratuitement l’occupation de son espace public pour l’installation ou l’agrandissement de terrasses pour l’été 2020. Certaines rues pourraient également être réservées aux piétons pendant la saison estivale.

Le conseil municipal du 22 juin en bref

Toujours par l’entremise de la technologie, les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 22 juin, lors d’une séance ordinaire de l’instance. Voici un résumé des décisions prises par les échevins lors de leur deuxième réunion de juin.

COVID-19 : Legault dresse un premier bilan

En reprenant une analogie sportive, le premier ministre du Québec, François Legault, a dressé un premier bilan des actions du gouvernement provincial pour freiner la propagation de la COVID-19 depuis le début de la crise sanitaire, il y a trois mois.

Procédure judiciaire d'opposants au confinement : Blais perd l'un de ses avocats

Dans une lettre datée du 6 juillet, le cabinet Guy Bertrand a fait savoir qu'il se retirait du pourvoi en contrôle judiciaire intenté contre le procureur général du Québec et la Santé publique par plusieurs opposants aux mesures de confinement imposées dans les derniers mois par le gouvernement provincial, dont le Lévisien Stéphane Blais.

Le premier ministre Legault dans la région aujourd'hui

Le premier ministre du Québec, François Legault, effectue aujourd'hui une visite en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : Québec oblige les masques dans les transports en commun

Dans le cadre d’une conférence de presse à Montréal, le 30 juin, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun à compter du 13 juillet. À partir du 27 juillet, les usagers de transports en commun sans masque se verront refuser l’accès.

Un autre bilan positif pour Lachance

Par voie de communiqué, la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, s’est réjouie que la crise de la COVID-19 n’ait pas empêché des investissements de près de 5 M$ dans sa circonscription au cours de la dernière session parlementaire.

Un programme de rachat des surplus des agriculteurs

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé aujourd’hui, lors de son point de presse quotidien, que son gouvernement travaillait à trouver une solution afin de racheter les surplus des agriculteurs.