CRÉDIT : COURTOISIE

Depuis l’ouverture de sa seconde succursale en mars 2018 à Saint-Romuald, Écolivres rencontre des difficultés financières. Une subvention de 20 000 $ accordée par la Ville devrait permettre à l’organisme de passer le cap puisque ses activités sont en forte croissance.

L’augmentation de la quantité d’articles culturels reçus par Écolivres, qui est passée d’environ 800 kilos par jour à 1,2 tonne, ainsi que le faible achalandage à l’ouverture du nouveau magasin ont occasionné des dépenses supplémentaires importantes. L’entreprise d’économie sociale a ainsi vu ses frais augmenter et sa rentabilité diminuer.

La quantité totale de livres récupérés à Lévis, qui était déjà passée de 276 à 386 tonnes au cours des dernières années, s’élève maintenant à 410 tonnes. «C’est une problématique, mais c’est aussi une réussite», souligne la directrice générale, Caroline Gallant.

Par ses activités, l’organisme permet d’éviter que des déchets supplémentaires se retrouvent dans les écocentres ou au centre d’enfouissement, fait-elle valoir. Plus de 166 tonnes sont recyclées et 232 tonnes sont remises en circulation, soit au total l’équivalent de 10 250 arbres.

De plus, les bibliothèques de la Ville utilisent ses services, puisque l’entreprise prend en charge la collecte des livres qui quittent leurs rayons.

D’immenses défis à relever

«C’est un défi immense pour notre si petite équipe de travailleurs et de bénévoles», indiquait l’organisme dans la lettre à la municipalité qui sollicitait une aide supplémentaire. Les centres de tri d’Écolivres sont surchargés. «Et, je ne suis pas en mesure de faire du recrutement de personnel», ajoute Caroline Gallant.

Pourtant, «Écolivres a vu ses aides financières récurrentes tant par Emploi-Québec que par la Ville de Lévis diminuer», rappelait-on dans le courrier. Les deux dernières années, l’organisme a reçu 5 000 $ de la municipalité annuellement, selon la directrice.

Sans compter que la seconde succursale a été financée par les «capitaux de l’organisation et avec quelques commandites (17 500 $). Ce qui fait qu’en ce moment, le faible fond de roulement d’Écolivres provoque une pression indue sur notre organisme», expliquait-on dans le document.

Pour faire face à cette situation, Écolivres recevra de la Ville une aide financière exceptionnelle pour l’année 2019 de 20 000 $. «J’ai demandé de nous aider à passer le cap de la croissance. L’année prochaine, on devrait être au retour à l’équilibre budgétaire», commente Caroline Gallant.

Lors de la dernière année, l’achalandage dans les succursales d’Écolivres a d’ailleurs augmenté de 56 %. Ce sont 138 734 personnes qui ont poussé les portes de ses boutiques.

En plus de cette subvention, l’entreprise d’économie sociale s’est dotée d’une stratégie de relance qui vise à ramener l’organisation à l’équilibre et assurer sa pérennité. Une stratégie commerciale doit aussi être mise en œuvre pour mieux faire connaître le magasin de Saint-Romuald auprès de la population. Une campagne de sociofinancement et des activités sont à venir. 

Les plus lus

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

Les RI demandent «des conditions de travail décentes»

Par voie de communiqué, l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ) a demandé au gouvernement du Québec, le 22 novembre, d’offrir des conditions de travail «décentes et équitables» aux préposés aux bénéficiaires œuvrant dans les 33 ressources intermédiaires (RI) de Chaudières-Appalaches, au moment où doit s’amorcer sous peu la renégociation de l’Enten...

Conseil en bref : La Ville confirme une nouvelle glace à l’Aréna de Lévis

Le maire de Lévis Gilles Lehouillier et les conseillers municipaux se sont rassemblés lors d’une séance ordinaire du conseil, le 9 décembre dernier. Voici un résumé des principaux points abordés ou adoptés au cours de cette rencontre.

Le conseil municipal du 25 novembre en bref

Les échevins lévisiens se sont réunis, le 25 novembre, lors d'une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des décisions importantes qu'ont prises les conseillers lors de la soirée.

Les élus municipaux ajustent leur salaire

À la suite de la mise en place d’une imposition fédérale sur l’allocation de dépenses des élus municipaux, le conseil municipal a demandé la modification de la rémunération des élus municipaux afin de compenser cette perte.

Opérations déneigement : des améliorations pour faciliter le stationnement de nuit

En marge du conseil municipal du 25 novembre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé des changements en ce qui a trait au stationnement de nuit lors des opérations déneigement à Lévis. Afin de permettre à un plus grand nombre de citoyens de stationner dans les rues cet hiver pendant la nuit, des améliorations ont été mises en place par la municipalité en vue de la prochaine saison hivern...

Melançon en veut davantage pour aider les médias

À la suite d’une visite du Journal dans le cadre de la Semaine nationale des journaux le 9 octobre, la porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, Isabelle Melançon, a profité de l’occasion pour demander au gouvernement provincial un plan d’aide plus ambitieux pour les médias. La députée libérale de Verdun déplore notamment que Québec n’ait pas mis en place ...

Remise lévisienne de médailles de l’Assemblée nationale

Dans le cadre de la remise des médailles de l’Assemblée nationale à des Lévisiens d’exception, le député et président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a souligné les succès d’organismes, d’entreprises et de Lévisiens marquants au Patro de Lévis, le 7 novembre dernier.

Davie : la CSN veut qu'Ottawa passe de la parole aux actes

Par voie de communiqué, le conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN a fait savoir, le 20 novembre, qu'il s'attend à ce que le nouveau conseil des ministres du gouvernement fédéral, assermenté depuis peu, se mette rapidement au travail pour la Davie.

La future centrale de police de Lévis coûtera 53 M$

Le montant total de l’investissement représente le double de ce qui avait été énoncé par la Ville en février 2016. Et ce n’est finalement pas sur le terrain présenté alors que sera construit le bâtiment.