CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

La Ville de Lévis a annoncé, le 27 novembre, qu’elle investira massivement dans le développement industriel et l’innovation de la région. Ce montant d’élèvera à 41,5 M$.

Gilles Lehouillier, maire de Lévis, accompagné de Steve Dorval, conseiller municipal et président du comité consultatif sur l’innovation et le développement industriel, a dévoilé le plan d’action du comité pour les trois prochaines années. De ce 41,5 M$, 35,5 M$ seront réservés à l’acquisition et la viabilisation de nouveaux terrains industriels et les 6 M$ restants pour la mise à niveau d’infrastructures existantes et l’entretien des terrains municipaux dans les parcs industriels du territoire.

Afin d’élaborer ce plan d’action prévu depuis novembre 2018, la Ville a procédé à la rencontre de presque toutes les entreprises des 14 parcs industriels, c’est-à-dire 750 entreprises. De ces rencontres s’en sont dégagées sept enjeux principaux dont le cadre réglementaire trop rigide de la Ville, les infrastructures municipales qui ne sont pas toutes adaptées aux besoins des entreprises, la qualité de vie, la sécurité, l’aide à l’entreprise, le transport en commun et la main-d’œuvre.

Le plan d’action du comité se définira donc selon 6 axes de développement notamment la création d’un comité permanent sur l’innovation et le développement industriel, Steve Dorval a mentionné que la Ville avait procédé à l’embauche d’une ressource afin de soutenir le comité, l’optimisation du potentiel d’occupation des espaces industriels existants, le développement de nouveaux espaces en mesure de répondre à la demande, la révision et l’amélioration, le cas échéant, de la réglementation et du processus d’accompagnement, le développement de l’accompagnement des entreprises concernant le recrutement et la formation de la main-d’œuvre ainsi que le développement de la notoriété de Lévis comme pôle de développement industriel et technologique.

Un plan d’action flexible

Pour entretenir un lien avec les entreprises des parcs industriels et rendre cet investissement efficient, la Ville tiendra une rencontre annuellement avec ces entreprises. «Annuellement, on va rencontrer l’ensemble des parcs industriels et élaborer le plan d’action pour l’année qui s’en vient. Ce sera sous forme de mini consultation, on pourra donc échanger avec eux et ajuster notre plan d’action s’il le faut. On veut maintenir un lien avec nos parcs industriels», a expliqué M. Dorval.

Rappelons qu’en novembre 2018, la Ville avait prévu un investissement de 45,5 M$ pour ce plan d’action, mais qu’il comprenait un montant de 4 M$ servant à appuyer les promoteurs ayant des projets de développement et que ce montant est actuellement toujours sur la table, a précisé Gilles Lehouillier.

Notons aussi que la Ville de Lévis compte 14 parcs industriels sur son territoire et qu’ils s’étendent sur 24 millions de mètres carrés. Le maire a mis en lumière l’espace restreint restant pour le développement sur ces zones puisque de ces 24 millions de mètres carrés, seulement 15,5 % sont des terrains qui n’ont pas encore été développés et de ceux-ci 3,8 % sont viabilisés, c’est-à-dire qu’ils possèdent un système d’égouts et d’aqueduc.

Les plus lus

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

Un Lévisien dans les coulisses de l’Assemblée nationale

Originaire de Saint-Nicolas, Jean-Christophe Anderson est l’un des cinq stagiaires qui participent au stage de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant depuis le mois de septembre dernier. Ce stage, qui se terminera en juin, lui permet de découvrir les coulisses de l’Assemblée nationale en étant jumelé à un député du parti au pouvoir et un député d’un parti de l’opposition, il participera également à u...

311, portail Web et heures de glace : de nouveaux services

Horaires élargis des équipements sportifs pour le public et amélioration du service client de la Ville de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé, lors de sa conférence annuelle devant la communauté d’affaires, que la municipalité compte mettre en service de nouveaux outils.

Le développement au cœur de la vision du maire Lehouillier

Exercice annuel livré par le maire de la Ville devant la communauté d’affaires lévisienne, le dîner-conférence de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) du 4 février a donné l’occasion à Gilles Lehouillier de rappeler sa vision d’avenir du «Lévis de demain». L’accent a été mis sur l'impact des nouvelles infrastructures et constructions sur le territoire.

Conseil en bref : la Ville incite les citoyens à récupérer l’eau de pluie

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 24 février dernier.

Développement culturel : 167 500 $ de plus pour Lévis

Le gouvernement du Québec a bonifié de 444 135 $ les sept ententes de développement culturel (EDC) en Chaudière-Appalaches. La ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la région, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce dans un communiqué le 24 janvier.

Gourde appuie MacKay

Lors d'une conférence de presse à La Boîte à Malt, à Saint-Nicolas, le 17 février, le député conservateur de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, a donné son appui à Peter MacKay, candidat à la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC).

Course à la direction du PCC : Gourde donne son appui à MacKay

Le député de Lévis-Lotbinière à la Chambre des communes, Jacques Gourde, a confirmé le 17 février son appui au candidat à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC), Peter MacKay.

Les conservateurs de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis se réunissent

L’Association conservatrice de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a tenu son assemblée générale annuelle le 8 février dernier, à Lévis.

Loi sur la gouvernance scolaire : l'UMQ toujours irritée

Malgré une rencontre avec les ministres des Affaires municipales et de l'Éducation du Québec, Andrée Laforest et Jean-François Roberge, les dirigeants de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) ne digère toujours pas l'obligation imposée aux municipalités de céder des terrains municipaux aux centres de services scolaires, inclue dans la nouvelle loi sur la gouvernance scolaire.