La présidente de l'UMQ, Suzanne Roy, convient que le projet de loi 61 est perfectible, mais elle estime que ses objectifs sont primordiaux dans le contexte actuel. CRÉDIT : COURTOISIE

Par voie de communiqué, l’Union des municipalités du Québec (UMQ), dont fait partie la Ville de Lévis, a demandé, jeudi, aux parlementaires de l’Assemblée nationale du Québec de collaborer et de poursuivre leur travail en vue de l’adoption du projet de loi 61.

Rappelons que ce projet de loi du gouvernement caquiste vise à instaurer des mesures d’allègement et de simplification pour mettre en chantier 202 projets d'infrastructure partout dans la province. Les partis d'opposition ne veulent toutefois pas donner leur feu vert puisqu'ils estiment que la loi affaiblit plusieurs garde-fous, notamment en ce qui a trait à la collusion et à la protection de l'environnement.

«Tout le monde en convient, pour une relance réussie, il faut miser sur les infrastructures. C’est le premier véhicule. Dans le plan de relance de l’UMQ, on parle de simplification, d’allègement et de réduction dans les délais. On parle aussi d’accélération des projets de transport collectif et de voirie locale. On ne peut pas attendre à l’automne, c’est maintenant qu’il faut passer à l’action, et cela, partout au Québec. Il ne faut pas l’oublier, le contexte est exceptionnel, ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain», a soutenu la présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy.

Pour l’UMQ, les amendements déposés cette semaine par le gouvernement du Québec «vont dans la bonne direction», particulièrement au niveau environnemental et de la gestion contractuelle.

«Le projet de loi est perfectible, on en convient. Cependant, nous avons confiance que les parlementaires seront en mesure d’apporter les modifications nécessaires lors de l’étude détaillée tout en tenant compte du caractère urgent de la situation», a affirmé la présidente de l’UMQ.

Rappelons finalement que l’UMQ a lancé récemment un Plan de relance économique municipal. Le document s’appuie sur quatre axes stratégiques d’intervention : le développement durable, la mise en chantier des projets d’infrastructure, la vitalité des municipalités et des régions et le soutien aux commerces de proximité et aux entreprises.

Les plus lus

La Ville augmentera de 183 % la réserve d’eau potable de Saint-Étienne-de-Lauzon

La Ville de Lévis a annoncé, le 29 juillet, qu’elle remplacera le réservoir d’eau potable du secteur Saint-Étienne-de-Lauzon afin d’augmenter de 2 230 mètres cubes la capacité de sa réserve d’eau.

2 M$ investis par la Ville pour la phase 1 du parc Jean-Dumets

Accompagné de Clément Genest, conseiller municipal du secteur Saint-Nicolas, et de Christian Lambert, président de Revitalisation Village Saint-Nicolas, Gilles Lehouiller, maire de Lévis, a annoncé un investissement minimal de 2 M$ afin de construire un nouveau pavillon d’accueil ainsi qu’une aire de jeux d’eau multifonctionnelle au parc Jean-Dumets, le 22 juillet.

Nouvelle phase pour le remplacement du tablier du pont de Québec

Plusieurs ministres, dont le ministre des Transports du Québec François Bonnardel, ont annoncé, le 14 juillet, qu'une nouvelle étape est franchie pour le projet de remplacement du tablier du pont de Québec avec la publication d'un appel d'offres pour la préparation des plans et des devis.

Blaney fracasse le portrait économique libéral

Par voie de communiqué, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a vertement critiqué, le 10 juillet, la mise à jour sur la situation financière du gouvernement fédéral, présentée le 8 juillet par le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau.