CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

La Ville de Lévis a dévoilé l’état de sa situation financière, le 14 septembre dernier. Malgré le contexte de la pandémie de la COVID-19, la municipalité prévoit un excédent de 7,4 M$ à la fin de l’année financière.

Bien que la Ville a dû injecter 5,6 M$ en raison de la situation pandémique, elle a été en mesure de faire plusieurs économies afin d’en ressortir ce surplus.

«On s’est dit "Maintenons les services essentiels au niveau de la Ville et on pense que nos concitoyens et concitoyennes vont être très satisfaits"», a exposé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Tout d’abord, la municipalité a dégagé 4,8 M$ d’économies en masse salariale grâce à une baisse de 30 % en heures supplémentaires de ses employés et à la mise à pied temporaire de 400 employés. «On a dû agir de façon responsable. Comme il y a des services qu’on ne donnait plus, on a décidé d’agir rapidement parce qu’on savait qu’on allait avoir une baisse de nos revenus et une augmentation de nos dépenses à cause de la COVID. Ça nous a permis de compenser», a expliqué M. Lehouillier. Notons que ces employés ont tous été réengagés.

Ainsi, 2,2 M$ ont été économisés par une vigilance sur les autres dépenses reliées à chacune des directions. Étant donné l’augmentation marquée des activités de ventes du marché immobilier sur le territoire, cette situation a permis à la Ville d’obtenir 3,4 M$ additionnels en droits de mutation. Également, la municipalité a été en mesure de limiter l’utilisation de son excédent accumulé à 900 000 $. Des économies de 1,7 M$ ont été possibles grâce aux frais de financement moindres.

En mars dernier, le comité des finances prévoyait un scénario beaucoup plus catastrophique pour l’année financière 2020 que ce soit au niveau des revenus de droits de mutation, d’achat d’équipement de protection sanitaire, de revenus d’amendes et de pénalités, etc., a souligné Clément Genest, président du comité et conseiller municipal à la Ville. «On se retrouve six mois plus tard et on constate que l’écosystème économique de la Ville de Lévis est beaucoup plus résilient qu’il y paraissait au départ.»

Même s’il n’a pas été en mesure de se positionner sur un gel de taxes foncières possibles pour les citoyens, le maire de Lévis a qualifié «d’intéressant», ce qu’il aura à présenter à la population lévisienne. Il croit être en mesure d’offrir un compte de taxes en dessous de l’inflation.

De moins grandes pertes anticipées pour la STLévis

La Société de Transport de Lévis (STLévis) a, elle aussi, limité les pertes financières puisqu’une aide gouvernementale couvrant 50 % de ses pertes de revenus des usagers du 1er avril au 31 décembre 2020 lui a été octroyée, un montant s’estimant à 2,1 M$.

Ainsi, les pertes anticipées en juin dernier, totalisant 2,6 M$, ont été réduites à 250 000 $ puisque s’ajoutent des économies diverses supplémentaires à ce montant.

Une deuxième vague avec peu d’impacts financiers

Questionné ce propos, le maire croit que les prévisions annoncées ne devraient pas être affectées par une possible deuxième vague. «Il y a peu de chance pour 2020 que la situation évolue différemment puisque notre budget est suffisamment avancé. Il pourrait changer à quelques centaines de milliers de dollars près», a assuré Gilles Lehouillier.

Par contre, le maire a demandé aux citoyens et citoyennes de respecter les consignes sanitaires en place puisque plusieurs commerces pourraient être affectés par une deuxième et les fermetures pourraient être encore plus nombreuses si les commerçants devaient être contraints de cesser leurs activités de nouveau.

Les plus lus

COVID-19 : François Legault justifie à nouveau les mesures

Face aux critiques visant le durcissement des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus et les nombreuses frustrations causées par les nouvelles fermetures, le premier ministre François Legault a rappelé que Québec «n’avait pas le choix».

Conseil en bref : la Ville a pour objectif un gel de taxes

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux de la Ville de Lévis se sont réunis virtuellement pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 octobre dernier.

COVID-19 : le Québec sur la bonne voie

Les restrictions mises en place pour casser la deuxième vague de la COVID-19 ne devraient pas prendre fin la semaine prochaine, au terme du défi de 28 jours. Une baisse des hospitalisations et du nombre de nouveaux cas sera nécessaire à un allègement des mesures. Toutefois, le Québec est en meilleure posture qu’au début du mois d’octobre. C’est ce qu’a confirmé le premier ministre du Québec, Franç...

Une manifestation contre le gouvernement se termine à Lévis

Des centaines d‘automobilistes ont convergé vers le secteur Lauzon, samedi après-midi, dans le cadre d’une manifestation automobile contre les mesures de la Santé publique.

Construction navale : les libéraux contreviendraient à la SNCN selon Blaney

Par voie de communiqué, Steven Blaney, député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, a dénoncé «la démarche sournoise des libéraux» pour acheter un vieux brise-glace à l'étranger afin de couvrir les besoins de la Garde côtière canadienne dans les Grands Lacs, ce qui contreviendrait à la Stratégie nationale de construction navale (SNCN). L'élu conservateur est plutôt d'avis qu'Ottawa devrait p...

Une aide financière pour les entreprises contraintes à fermer

Québec bonifie les aides aux entreprises dans les zones rouges, la Communauté métropolitaine de Montréal, la région de la Capitale-Nationale, à l'exception des MRC de Portneuf et de Charlevoix, ainsi que la région de la Chaudière-Appalaches, à l'exception des MRC de L'Islet, de Montmagny et des Etchemins.

Une grande femme du Québec raconte son histoire

L’ex-première ministre du Québec, Pauline Marois, a publié Pauline Marois : Au-delà du pouvoir aux éditions Québec Amérique, écrit par Elyse-Andrée Héroux, le 28 septembre dernier. Dans cet ouvrage biographique, la femme originaire de la région partage l’histoire chargée de sa vie professionnelle et personnelle. La politicienne livre au lecteur une partie importante de ce qui a forgé la nation qué...

Lévis reçoit plus de 12 M$ des gouvernements

Le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, s’est réjoui de l’attribution d’une aide financière de 12 522 994 $, financée à parts égales entre les gouvernements du Québec et du Canada, à la Ville de Lévis.

De l’argent pour les infrastructures d’eau

Par voie de communiqué, Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités du Canada, ainsi qu’Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec, ont annoncé, le 11 septembre, le financement de 55 projets d’infrastructures dans la région de Chaudière-Appalaches, dont huit dans le Grand Lévis.

Les restrictions prolongées jusqu’au 23 novembre

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé le 26 octobre que les restrictions imposées en zone rouge sont prolongées jusqu’au 23 novembre. De plus, les élèves de troisième secondaire devront, passer à l’enseignement hybride, dès le 2 novembre.