Steven Blaney souhaite voir le gouvernement fédéral investir davantage dans les projets d’infrastructures de la région. CRÉDIT : COURTOISIE - ARCHIVES

Alors que 2020 vient tout juste de se conclure, le député fédéral de la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, s’affaire déjà à plusieurs dossiers pour l’année à venir, dont ceux de la relance économique, du Chantier Davie, de la couverture Internet haute vitesse sur tout le territoire et plusieurs autres.

«L’année 2020 a été à mes yeux une année sous le signe de la résilience, une forme de détermination et de courage dans l’adversité, c’est ce que les gens ont démontré, évoque le député conservateur en entrevue téléphonique avec le Journal. C’est avec un certain soulagement qu’on accueille 2021 parce qu’on voit enfin la lumière au bout du tunnel avec l’arrivée d’un vaccin.»

Steven Blaney attend avec impatience le plan de relance économique afin que le pays puisse «reprendre son élan» et cheminer vers la prospérité. Au cours de la prochaine année, le député conservateur veut s’attaquer à différents enjeux importants pour la région ainsi que pour le pays.

Tout d’abord, le Chantier Davie sera un des enjeux cruciaux pour M. Blaney. «On demande au gouvernement de s’y pencher, ça fait plusieurs mois qu’on attend la décision pour l’octroi du contrat du brise-glace Diefenbaker. C’est un projet de 1,3 G$, on parle de 2 500 emplois directs et indirects, ça, c’est vraiment une grosse bouchée pour la région», expose celui qui milite pour que le chantier lévisien obtienne «sa juste part» des contrats de construction navale canadiens.

Le politicien demandera au gouvernement fédéral d’alléger les lourdeurs administratives et les délais, qui se sont allongés depuis la pandémie, pour les entreprises, notamment pour l’embauche de travailleurs étrangers temporaires qu’il considère comme essentielle pour les entrepreneurs de la région et la relance économique.

De plus, l’amélioration de la couverture Internet haute vitesse et du réseau cellulaire dans l’ensemble du territoire fera partie de ses priorités. «La pandémie a fait ressortir beaucoup de régions sur notre territoire où il y a une déficience à ce niveau-là», souligne Steven Blaney.

Le député conservateur mentionne également que plusieurs mesures mal ciblées par les libéraux ont été émises dans le programme Emploi d’été Canada. Selon lui, les fonds investis dans ce programme sont trop limités alors que les besoins sont grands.

«C’est le temps de supporter nos entreprises lorsqu’elles veulent embaucher des jeunes pour leur donner des expériences de travail. Il y a beaucoup d’argent qui a été dépensé, mais pas au bon endroit», déplore-t-il.

Pour le moment, le politicien voudrait voir de plus grands investissements fédéraux dans les infrastructures de la région, notamment dans le dossier concernant l’échangeur de la rue Saint-Omer. «Présentement, il n’y a pas de projet d’infrastructure qui est soutenu par le fédéral dans le comté. […] Habituellement, on voit le soutien du fédéral, mais il n’est pas au rendez-vous pour ces projets d’infrastructures», explique M. Blaney.

Des rumeurs d’élections

Plusieurs ont soulevé qu’une campagne électorale pourrait être déclenchée au pays en 2021 et Steven Blaney s’y prépare également. «Au printemps, on peut s’attendre que les libéraux se fassent tomber pour provoquer des élections parce qu’ils ont dépensé massivement et ils vont vouloir le faire avant d’avoir à réparer les pots cassés», prédit-il.

Selon lui, le nouveau chef du Parti conservateur du Canada, Erin O’Toole, positionne bien le parti dans ces élections et aux yeux des électeurs québécois aussi, notamment en raison de sa sensibilité envers la protection de la langue française.

Pour 2021, plusieurs défis attendent la région. Pour l’homme politique, un de ses défis personnels sera de redécouvrir une manière de faire du terrain dans un contexte où les activités courantes sont annuléeset que le présentiel est très limité, voire inexistant. 

Les plus lus

Boulevard Jean-Garon : les entrepreneurs pas chauds à l'idée

Par voie de communiqué, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a dévoilé, le 23 février, les résultats d'un sondage mené plus tôt ce mois-ci auprès des dirigeants d'entreprises situées sur la route du Président-Kennedy afin de connaître leur opinion sur la possibilité d'un changement de nom de la portion lévisienne de l'artère. 78 % des répondants ont alors manifesté leur opposition à tout changeme...

La Ville s’entend avec la SPA Beauce-Etchemin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a officialisé l’entente entre la municipalité et la Société protectrice des animaux (SPA) Beauce-Etchemin concernant la gestion animalière lors d’une conférence de presse, le 11 février dernier. Cette entente qui s’estime à 3,4 M$ s’étirera du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2026.

Fermeture d'une partie du chemin du Fleuve : la Ville fait marche arrière

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 10 février, que des modifications au concept d'aménagement du nouveau parc de la Pointe-Benson, à Saint-Romuald, seront apportés. Ces dernières permettront de laisser le chemin du Fleuve ouvert à la circulation automobile.

Conseil en bref : Lévis devrait faire affaire avec la SPA Beauce-Etchemins

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux se sont rassemblés de façon virtuelle lors d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 8 février dernier. Voici un résumé des principaux points abordés ou adoptés au cours de cette rencontre.

Chaudière-Appalaches restera en zone rouge

Même si la propagation de la COVID-19 ralentit en Chaudière-Appalaches, la région demeurera en zone rouge au moins jusqu’à la fin de la semaine de relâche. C’est ce qu’a confirmé le premier ministre du Québec, François Legault, à l’occasion de son point de presse du 16 février sur l’état de la situation au Québec.

Un premier candidat pour Repensons Lévis

Après avoir mené une investiture, RepensonsLévis (RL) a annoncé, le 21 février, que Sylvain Gagnon sera son candidat au poste de conseiller du district Saint-David, lors des prochaines élections municipales àLévis en novembre prochain.

Le conseil municipal du 22 février en bref

Les conseillers et le maire de Lévis se sont réunis virtuellement, le 22 février, pour une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des points marquants discutés et des décisions d'importance qui ont été prises par les échevins lors de cette réunion.

RL critique la Ville pour l’entretien de ses infrastructures récréatives

À la suite de la situation rapportée par le Journal concernant l’équipe de bénévoles qui déneigeait le parc des Chutes-de-la-Chaudière, Repensons Lévis (RL) en a profité pour critiquer l’administration municipale quant à l’entretien de ses infrastructures récréatives durant les quatre saisons.

Lehouillier veut que la région passe bientôt en zone orange

Au lendemain de la conférence de presse portant sur les consignes sanitaires à suivre au cours des deux prochaines semaines, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, n’a pas caché sa déception devant la décision du gouvernement provincial de maintenir la Chaudière-Appalaches en zone rouge. Comprenant cependant les craintes de Québec quant aux impacts potentiels de la semaine de relâche, le premier c...

Élaboration de la Politique environnementale de Lévis : la Ville consulte de nouveau ses citoyens

Dans le cadre de l’élaboration de sa Politique environnementale, Lévis a entamé le 17 février une nouvelle démarche de consultation publique. Pandémie oblige, l’exercice se déroule en ligne jusqu’au 7 mars prochain.