CRÉDIT : GILLES BOUTIN

Lors d’une conférence de la Ville de Lévis, le 20 janvier dernier, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a annoncé que les taux d’intérêt pour les retards de paiement des taxes municipales seront suspendus jusqu’au 1er juin prochain. Également, il a dévoilé les résultats d’un sondage mené auprès des entreprises du territoire afin de connaître l’état de leur situation entre les mois d’octobre et de novembre derniers.

En effet, contribuables et entreprises pourront retarder le paiement de leur compte de taxes des derniers mois de 2020 et de la première moitié de 2021 jusqu’au 1er juin sans frais ni intérêts afin d’être accommodés  dans le contexte actuel de la pandémie. Cette mesure pourrait être prolongée en fonction de l’évolution de la situation, a assuré M. Lehouillier.

Des entreprises inquiètes pour leurs liquidités

Après six consultations auprès des entreprises de la région depuis avril dernier, un septième sondage a été lancé, à lequel 455 de ces dernières ont répondu. La Ville cherchait à connaître l’état de la situation de ces entreprises entre le 8 octobre, date à laquelle Lévis est passée au palier d’alerte rouge, et le 30 novembre dernier.

«Si le maintien prolongé des mesures restrictives reliées à la COVID se poursuivait pendant une assez longue période en 2021, le portrait qu’on dresse dans ce sondage […] c’est qu’une entreprise sur deux à Lévis va être en sérieuse difficulté en 2021», a révélé le premier citoyen.

En effet, 54,1 % des entreprises qui ont été sondées ont indiqué qu’elles pourraient tenir le coup avec leurs liquidités actuelles au maximum 12 mois si les restrictions de la zone rouge demeuraient en vigueur. «Il y a fort à parier que cette liquidité-là ne doit certainement pas s’améliorer (depuis les nouvelles mesures instaurées par le gouvernement provincial après les Fêtes)», a souligné Gilles Lehouillier.

26,7 % des répondants croient que la réouverture des entreprises serait la meilleure initiative pour favoriser la relance économique tandis que 16 % croient que la réduction, le report ou l’annulation des taxes municipales serait d’une grande aide pour leur relance. Concernant les programmes d’aides financières, 63,4 % des entreprises lévisiennes ont bénéficié de la Subvention salariale d’urgence du Canada et 44,6 % du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes.

Côté chiffre d’affaires, 57,2 % des places d’affaires à Lévis ont enregistré une diminution de leur chiffre d’affaires durant cette période tandis que 27,8 % l’ont maintenu et 15 % l’ont augmenté. La Ville a estimé une perte de 1,18 G$ en chiffre d’affaires à Lévis soit une diminution de 17,2 % de son PIB estimé, selon l’étude économique régionale Desjardins, en 2020.

Notons que 26,4 % des entreprises qui ont répondu au sondage ont dû effectuer des mises à pied entre le 8 octobre et le 30 novembre dernier et que 69 % d’entre elles n’ont pas connu d’incidence sur leur nombre d’employés.

Lévis devrait avoir son mégacentre de vaccination

Bien que la baisse des cas de COVID-19 soit encourageante dans la dernière semaine, le maire croit que la vaccination est la clé pour sauver les entreprises lévisiennes. «Le temps joue contre nous. Plus vite on va procéder à la vaccination, plus vite on va pouvoir retourner à des mesures moins restrictives. L’enjeu quant à nous pour faire en sorte que les entreprises ne se retrouvent pas en difficulté, c’est qu’il faudra que le système de vaccination soit extrêmement rapide», a-t-il affirmé.

De son côté, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) abonde dans le même sens que la Ville après avoir pris connaissance du sondage. «Tout au long de la pandémie, nous restons connectés aux entreprises lévisiennes dans le but de les aider à passer à travers cette période plus difficile. Il est impératif que les entreprises de Lévis obtiennent l’aide nécessaire pour passer le début de l’année dans l’attente du vaccin et la CCL continuera de les représenter et de défendre leurs intérêts pour leur donner la marge de manœuvre nécessaire pour poursuivre leurs activités», a exposé Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la CCL, par voie de communiqué.

Selon ce qu’a rapporté Luc de la Durantaye, directeur du service de la sécurité incendie et coordonnateur municipal en sécurité civile à la Ville de Lévis, lors de la conférence de presse, une entente serait survenue entre la Ville, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches et la Santé publique afin que le Centre des congrès de Lévis soit transformé en mégacentre de vaccination pour la population lorsque le nombre de vaccins sera suffisant et offert aux citoyens.

Les plus lus

Boulevard Jean-Garon : les entrepreneurs pas chauds à l'idée

Par voie de communiqué, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a dévoilé, le 23 février, les résultats d'un sondage mené plus tôt ce mois-ci auprès des dirigeants d'entreprises situées sur la route du Président-Kennedy afin de connaître leur opinion sur la possibilité d'un changement de nom de la portion lévisienne de l'artère. 78 % des répondants ont alors manifesté leur opposition à tout changeme...

La Ville s’entend avec la SPA Beauce-Etchemin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a officialisé l’entente entre la municipalité et la Société protectrice des animaux (SPA) Beauce-Etchemin concernant la gestion animalière lors d’une conférence de presse, le 11 février dernier. Cette entente qui s’estime à 3,4 M$ s’étirera du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2026.

Fermeture d'une partie du chemin du Fleuve : la Ville fait marche arrière

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 10 février, que des modifications au concept d'aménagement du nouveau parc de la Pointe-Benson, à Saint-Romuald, seront apportés. Ces dernières permettront de laisser le chemin du Fleuve ouvert à la circulation automobile.

Conseil en bref : Lévis devrait faire affaire avec la SPA Beauce-Etchemins

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux se sont rassemblés de façon virtuelle lors d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 8 février dernier. Voici un résumé des principaux points abordés ou adoptés au cours de cette rencontre.

Chaudière-Appalaches restera en zone rouge

Même si la propagation de la COVID-19 ralentit en Chaudière-Appalaches, la région demeurera en zone rouge au moins jusqu’à la fin de la semaine de relâche. C’est ce qu’a confirmé le premier ministre du Québec, François Legault, à l’occasion de son point de presse du 16 février sur l’état de la situation au Québec.

Un premier candidat pour Repensons Lévis

Après avoir mené une investiture, RepensonsLévis (RL) a annoncé, le 21 février, que Sylvain Gagnon sera son candidat au poste de conseiller du district Saint-David, lors des prochaines élections municipales àLévis en novembre prochain.

Le conseil municipal du 22 février en bref

Les conseillers et le maire de Lévis se sont réunis virtuellement, le 22 février, pour une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des points marquants discutés et des décisions d'importance qui ont été prises par les échevins lors de cette réunion.

RL critique la Ville pour l’entretien de ses infrastructures récréatives

À la suite de la situation rapportée par le Journal concernant l’équipe de bénévoles qui déneigeait le parc des Chutes-de-la-Chaudière, Repensons Lévis (RL) en a profité pour critiquer l’administration municipale quant à l’entretien de ses infrastructures récréatives durant les quatre saisons.

Lehouillier veut que la région passe bientôt en zone orange

Au lendemain de la conférence de presse portant sur les consignes sanitaires à suivre au cours des deux prochaines semaines, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, n’a pas caché sa déception devant la décision du gouvernement provincial de maintenir la Chaudière-Appalaches en zone rouge. Comprenant cependant les craintes de Québec quant aux impacts potentiels de la semaine de relâche, le premier c...

Élaboration de la Politique environnementale de Lévis : la Ville consulte de nouveau ses citoyens

Dans le cadre de l’élaboration de sa Politique environnementale, Lévis a entamé le 17 février une nouvelle démarche de consultation publique. Pandémie oblige, l’exercice se déroule en ligne jusqu’au 7 mars prochain.