CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux se sont rassemblés de façon virtuelle lors d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 8 février dernier. Voici un résumé des principaux points abordés ou adoptés au cours de cette rencontre.

La Ville annoncera son nouveau partenaire pour la gestion animalière

En marge du conseil, le maire a mentionné que la Ville dévoilera son nouveau partenaire concernant la gestion animalière sur le territoire, ce jeudi lors d’une conférence de presse. Au cours du conseil municipal, Gilles Lehouillier a laissé entendre que la Ville se serait entendue avec la Société protectrice des animaux (SPA) Beauce-Etchemins. «Enfin, on va avoir une SPA à Lévis», a-t-il lancé.

Selon M. Lehouillier, la Ville prévoit adopter et dévoiler une mise à jour de sa réglementation en gestion animalière d’ici un mois. «On veut avoir non seulement un nouveau partenariat qui va améliorer notre gestion animalière, mais on veut aussi une réglementation qui va bien accompagner cette gestion animalière là.»

La situation préoccupante du Manoir Liverpool

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rendu public son rapport d’enquête concernant le Manoir Liverpool de Lévis, le 5 février dernier. Après avoir pris connaissance de son contenu qui évoque «de sérieux problèmes de gestion et que ces problèmes ont affecté la qualité des soins», la Ville prend «faits et causes en tant que citoyenne».

Le maire de Lévis a donc demandé au CISSS-CA de mettre en place les mesures nécessaires pour rétablir la situation ainsi que de déployer un plan d’action et le fournir à la municipalité. «On aimerait voir quel plan d’action ils vont mettre en place pour qu’on rassure notre population», a exprimé Gilles Lehouillier.

Projet de baignade dans le fleuve mis de côté

Radio-Canada rapportait, le 8 février, que la Ville de Lévis laissait tomber son projet d’ouverture de plages au bord du fleuve Saint-Laurent étant donné la mauvaise qualité de l’eau. L’organisation municipale avait porté à l’étude trois sites et avait retenu celui du Parc de l’Anse-Tibbits.

Questionné à ce propos en marge du conseil, M. Lehouillier a souligné la trop grande incertitude quant à la possibilité de se baigner dans les eaux du fleuve à cet endroit. «Nous avons plus de contraintes comparativement à Québec, on n’a pas de baie et les courants sont plus forts, ce qui fait en sorte que le seul site intéressant était l’Anse-Tibbits. Sauf qu’on aurait pu l’ouvrir que la moitié du temps (en raison de la mauvaise qualité de l’eau) et nous n’aurions pas pu donner de garantie (aux baigneurs).»

Afin de compenser cet abandon, la Ville poursuivra le développement de jeux d’eau et de fontaines d’eau dans les parcs situés le long du fleuve sur son territoire.

Une deuxième glace difficile à abandonner

La Ville qui souhaitait ajouter une glace supplémentaire à l’Aréna de Lévis a reçu une réponse négative concernant le financement de cette dernière a annoncé le maire, le 3 février dernier. En marge du conseil, Gilles Lehouillier est revenu à la charge.

«On demande à ce qu’on bonifie ce programme (gouvernemental) au niveau des infrastructures récréatives et sportives parce qu’il faut s’attendre que dans l’après pandémie, les activités récréatives et sportives seront au centre des demandes de nos concitoyens et concitoyennes», a-t-il exposé celui qui croit que le Programme d’aide financière pour les infrastructures récréatives et sportives a connu un succès «inespéré» qui a pris le gouvernement provincial de court.

Il a d’ailleurs fait connaître sa déception aux élus provinciaux du territoire qui ont indiqué leur intention d’effectuer les représentations nécessaires pour bonifier les budgets.

Les plus lus

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

Repensons Lévis à la recherche de candidats

Le nouveau parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis, a annoncé l’ouverture des candidatures dans les 14 districts vacants de son parti. Ce dernier invite les citoyens à soumettre leur intérêt pour le poste de candidat à titre de conseiller municipal dans l’un de ces districts pour les prochaines élections prévues cet automne.

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville étend le périmètre d’étude

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.

Troisième lien : Lehouillier rencontre Legault

À la sortie d’une rencontre avec le premier ministre du Québec, François Legault, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a indiqué, le 31 mars dernier, que le gouvernement lui a réitéré sa ferme intention d'amorcer le projet du tunnel Québec-Lévis avant les prochaines élections provinciales prévues pour 2022.