Les automobilistes pourront continuer de circuler sur le chemin du Fleuve, qui se trouvent à proximité du futur parc de la Pointe-Benson. CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 10 février, que des modifications au concept d'aménagement du nouveau parc de la Pointe-Benson, à Saint-Romuald, seront apportés. Ces dernières permettront de laisser le chemin du Fleuve ouvert à la circulation automobile.

Les modifications au concept d'aménagement permettront cependant de conserver la «rue modulable». Cette géométrie routière permettra, entre autres, que la rue devienne piétonnière lors de moments particuliers, tels que les soirées de feux d’artifice ou la tenue d’un théâtre ambulant.

L'administration Lehouillier a décidé de faire marche arrière quant à son intention de fermer le chemin du Fleuve à la circulation automobile dans ce secteur à la suite des trois rencontres d’échange avec la population tenues en décembre dernier et aux soirées actuellement en cours touchant les mesures d’atténuation à mettre de l’avant dans les rues avoisinantes.

Se disant sensible aux revendications des citoyens et souhaitant «un projet consensuel», la Ville de Lévis optera plutôt pour des fermetures sporadiques lorsque nécessaire les fins de semaine ou lors d’événements spéciaux. Ainsi, la circulation automobile sera maintenue dans le secteur du parc de la Pointe-Benson une fois les travaux complétés.

«À la lumière des soirées d’information avec la population, la décision concernant le maintien de la circulation automobile sur le chemin du Fleuve vient répondre à une demande exprimée par des résidentes et résidents du quartier. Tout en répondant à leur préoccupation, la Ville va de l’avant avec ce magnifique projet de parc qui contribuera à la revitalisation du Vieux Saint-Romuald au bénéfice de l’ensemble de la population», a expliqué la conseillère du district Saint-Romuald, Brigitte Duchesneau.

Du même souffle, l'administration Lehouillier a tenu à assurer que les équipes responsables du dossier travaillent actuellement à un nouveau concept d'aménagement qui permettra d'assurer la sécurité des usagers du futur parc sans mettre en péril les aménagements proposés. De plus, des scénarios seront également étudiés afin d’intégrer de «façon sécuritaire et conviviale» les transports actifs sur le chemin du Fleuve.

Notons finalement que les rencontres d’échange avec les citoyens du secteur se dérouleront comme prévu.

Les plus lus

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

Repensons Lévis à la recherche de candidats

Le nouveau parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis, a annoncé l’ouverture des candidatures dans les 14 districts vacants de son parti. Ce dernier invite les citoyens à soumettre leur intérêt pour le poste de candidat à titre de conseiller municipal dans l’un de ces districts pour les prochaines élections prévues cet automne.

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville étend le périmètre d’étude

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.

Troisième lien : Lehouillier rencontre Legault

À la sortie d’une rencontre avec le premier ministre du Québec, François Legault, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a indiqué, le 31 mars dernier, que le gouvernement lui a réitéré sa ferme intention d'amorcer le projet du tunnel Québec-Lévis avant les prochaines élections provinciales prévues pour 2022.