CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Les conseillers et le maire de Lévis se sont réunis virtuellement, le 22 février, pour une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des points marquants discutés et des décisions d'importance qui ont été prises par les échevins lors de cette réunion.

Poulaillers en zone résidentielle : la Ville poursuit son travail

En marge du conseil municipal, le maire, Gilles Lehouillier, a fait le point sur les efforts lancés par la municipalité afin d’autoriser les poulaillers urbains sur son territoire. Le premier citoyen a alors dévoilé des résultats d’un sondage commandé par la Ville. 

L’enquête révèle notamment que 82% des répondants sont en accord avec l’adoption d’un règlement qui permettrait aux Lévisiens d’installer sur leur terrain privé un poulailler pouvant accueillir un maximum de quatre poules pondeuses et aucun coq. Des participants ont cependant partagé certaines préoccupations, notamment le bruit, les odeurs, la propreté et la salubrité ainsi que la proximité des poulaillers avec les autres maisons.

Fort de cet appui, le conseil municipal ira donc de l’avant avec l’adoption d’un règlement permettant cette activité. Toutefois, les Lévisiens ne pourront légalement installer un poulailler sur leur terrain vraisemblablement qu’à la fin de l’été. Le processus qui permettra cet usage, incluant entre autres une consultation écrite (avril) et une possible demande de référendum sur la question (début juin), se conclura au début de l’été, pour une entrée en vigueur au mois d’août.

«Nous devons respecter des délais légaux, notamment afin de respecter l’obligation d’ouvrir les registres pour les citoyens qui aimeraient qu’un référendum soit tenu sur la question et effectuer des vérifications juridiques. Nous avons été très diligents dès que des représentations sur cette question ont été faites. On implante une réglementation qui sera en vigueur partout sur le territoire. On ne fait pas un processus pour implanter des projets pilotes», a expliqué M. Lehouillier.

Lévis encadre l’implantation des conteneurs de dons

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a rappelé que son nouveau règlement municipal sur les conteneurs de dons d’articles usagés entrera en vigueur le 4 mars prochain. Le nouveau règlement prévoit que seuls les organismes ayant un établissement voué à l’entraide humaine situé à Lévis peuvent exploiter ces conteneurs. De plus, les coordonnées de l’organisme devront être affichées sur chaque conteneur et un seul conteneur peut être installé par terrain.

Les conteneurs devront occuper un volume maximal de 6,2 m3 sur les terrains à usages public et communautaire et de 4,6 m3 sur les terrains commerciaux. Avant d’installer un conteneur sur un terrain municipal, une demande d’autorisation devra être acceptée par le Service de permis et d’inspection de la municipalité.

Soulignons que la Ville a tenu à rappeler que lorsque les comptoirs et les conteneurs de dons sont fermés, comme lors des confinements, les citoyens sont priés de garder leurs dons chez eux en attendant la réouverture.

Lévis Force 10 redonne de l’argent à la Ville

Lors du conseil municipal, le rapport des activités du trésorier de la Ville pour l’exercice financier 2020 en vertu de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités ainsi que le rapport 2020 des dépenses remboursées à même le budget de recherche et soutien de la greffière de la municipalité ont été déposés.

En marge du conseil, le maire a d’ailleurs tenu à souligner que les conseillers lévisiens, tous membres du parti politique de Gilles Lehouillier, n’ont dépensé que 355,19 $ dans un budget autorisé de 203 100 $ pour les dépenses de recherche et de soutien des échevins.  De plus, le premier citoyen s’est réjoui que sa formation, Lévis Force 10, n’a dépensé que 533,41 $ en frais de secrétariat dans l’enveloppe de 68 607,59 $ qui lui était réservée en 2020 dans le cadre des allocations annuelles versées par la Ville de Lévis aux partis politiques lévisiens autorisés.

Les excédents, totalisant un peu plus de 270 000 $, ont été versés dans le fonds consolidé de la municipalité pour les infrastructures de loisir.

La STLévis autorisée à acheter huit autobus articulés

Les échevins ont approuvé lors de la séance le règlement numéro 163 de la Société de transport de Lévis (STLévis). Le tout permettra à l’organisation paramunicipale d’emprunter à long terme, au moyen d’émission d’obligations, 15,2 M$ pour le financement de huit autobus articulés hybrides. Ce projet est inscrit dans le plan quinquennal de gestion de la flotte 2021-2025 de la STLévis.

Notons que l’acquisition de trois de ces huit autobus est éligible à une aide financière du Programme d’aide aux immobilisations en transport en commun de la Société de financement des infrastructures locales (SOFIL) à hauteur de 90%. Quant aux cinq autres, ils sont éligibles à hauteur de 60% au Programme d’aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP).

 

Les plus lus

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

Repensons Lévis à la recherche de candidats

Le nouveau parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis, a annoncé l’ouverture des candidatures dans les 14 districts vacants de son parti. Ce dernier invite les citoyens à soumettre leur intérêt pour le poste de candidat à titre de conseiller municipal dans l’un de ces districts pour les prochaines élections prévues cet automne.

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville étend le périmètre d’étude

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.

Troisième lien : Lehouillier rencontre Legault

À la sortie d’une rencontre avec le premier ministre du Québec, François Legault, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a indiqué, le 31 mars dernier, que le gouvernement lui a réitéré sa ferme intention d'amorcer le projet du tunnel Québec-Lévis avant les prochaines élections provinciales prévues pour 2022.