CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.

Lors de la consultation publique sur le projet tenue en décembre dernier, la Ville avait annoncé son désir que les trains ne sifflent plus lors de leurs passages sur les traverses situées sur le chemin de Charny, l’avenue des Églises et la rue de la Traverse.

Cependant, plusieurs citoyens de Charny avaient alors déploré que la traverse située sur l’avenue des Générations n’était pas incluse dans le projet. Selon eux, cet oubli imposait à plusieurs résidents du quartier vivant à proximité de cette dernière, dont ceux demeurant à la résidence pour aînés Le Charnycois, d’avoir à endurer encore les désagréments provoqués par les sifflets de train.

Selon la Ville, cet ajout s’inscrit donc dans l’objectif du projet, soit «d’apporter une plus grande quiétude à la population de Charny, tout en maintenant les plus hauts standards de sécurité». «Ce dossier est une préoccupation importante pour les résidentes et résidents de nos quartiers et nous sommes très heureux d’annoncer aujourd’hui l’inclusion de la traverse des Générations dans nos démarches afin d’abolir le sifflet de train à Charny», ont ajouté les conseillers municipaux représentant les résidents de Charny, Karine Lavertu et Michel Turner.

Prochaines étapes

Du même souffle, la municipalité a profité de l’occasion pour indiquer que le Canadien National (CN) et elle travaillent conjointement sur les solutions à mettre de l’avant en regard du projet d’abolition du sifflet à Charny. La Ville soutient que le CN «a réservé un bon accueil à l’étude de projet».

Au moment d’écrire ces lignes, la Ville en est maintenant aux étapes d’échange d’informations et de réalisation des études recommandées, qui devraient être complétées d’ici juin. Une visite terrain sera réalisée prochainement pour déterminer les mesures de sécurité essentielles à mettre en place et déceler les intrusions aux emprises ferroviaires et identifier les mesures pour les contrôler sur tout le corridor affecté. De plus, la visite permettra d’identifier les équipements et les travaux requis au passage à niveau des Générations et aux approches de celui-ci pour s’assurer de la sécurité des usagers.

Selon les besoins, des rencontres individuelles avec les propriétaires riverains du chemin de fer pourront être tenus. En septembre prochain, la Ville espère tenir une séance d’information publique afin de présenter les recommandations finales. Par la suite, la municipalité et le CN prépareraient les plans et devis entre octobre 2021 et janvier 2022.

Si tout va comme l’entend la Ville, elle pourrait ensuite lancer les appels d’offres pour les travaux nécessaires entre février et avril 2022. Le chantier serait ensuite en cours entre juin et novembre 2022, pour une abolition officielle du sifflet lors des passages des trains sur les quatre traverses ciblées par Lévis en décembre 2022.

Rappelons finalement que la Ville de Lévis a réservé un budget de plus de 1,5 M$ pour la réalisation de ces travaux. Afin que les trains ne sifflent plus sur leur passage dans le quartier, la municipalité doit, entre autres, ériger des clôtures le long de la voie ferrée pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’intrusion dans l’emprise ferroviaire.

Les plus lus

Scies Mercier : un projet de remplacement qui ne fait pas l’affaire

Un résident et voisin du vieux bâtiment des Scies Mercier situé dans le Vieux-Lévis s’oppose fortement à la démolition de cette bâtisse patrimoniale ainsi qu’au projet d’immeuble qui accueillera six unités résidentielles modernes prévu pour remplacer ce pan de l’histoire lévisienne. À quelques jours de la date limite des dépôts de demande d’appel de la décision du comité de démolition, Charles-Oli...

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

COVID-19 : les mesures spéciales d'urgence prolongées d'une semaine

Si le nombre de cas de COVID-19 se stabilise dans les trois régions du Québec sous le coup des mesures spéciales d'urgence, la situation dans les hôpitaux de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et de l'Outaouais continue de se détériorer. En raison de ce constat, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 20 avril, que les mesures spéciales d'urgence en vigueur da...

Conseil en bref : le maire «veut conserver le caractère particulier du Vieux-Lévis»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux de la Ville de Lévis se sont réunis virtuellement pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 10 mai dernier.

Elhadji Mamadou Diarra candidat de RL dans le district Notre-Dame

Le parti politique municipal Repensons Lévis (RL) a présenté au Journal son candidat au poste de conseiller municipal pour le district Notre-Dame lors des prochaines élections municipales. Elhadji Mamadou Diarra représentera Repensons Lévis dans le Vieux-Lévis lors de la campagne électorale cet automne.

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu veulent que Lehouillier clarifie sa position

Par voie de communiqué, les proches et les membres de la famille de Jean Garon ont effectué une nouvelle sortie, le 21 avril, quant à l'hommage toponymique qu'ils désirent voir se concrétiser afin d'honorer la mémoire du regretté politicien lévisien. Le groupe demande au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, de préciser sa position quant à leur demande, soit de renommer la route du Président-Kennedy...

La Ville prévoit une saison estivale animée

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé l’ouverture progressive de ses parcs, pistes cyclables, blocs sanitaires et chalets de services, jardins communautaires ainsi que des services estivaux comme l’Étébus, la navette Paquet, l’horaire d’été de l’écocentre et de la collecte d’ordures, ce 30 avril. Il a également glissé quelques mots sur le parcours Cet été, je parcours Lévis, où notammen...

Le salaire minimum sera désormais à 13,50 $ l'heure

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a confirmé que, dès demain, le taux général du salaire minimum sera porté à 13,50 $ l'heure.

Assurance-emploi : des groupes communautaires de la région demandent des améliorations

Dans le cadre de la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs, Action Chômage de Québec, l'Association de défense des droits sociaux de la Rive-Sud (ADDS Rive-Sud) et le Mouvement Action-Chômage de Charlevoix ont mené des actions de visibilité dans la grande région de Québec, le 1er mai.

Gourde critique les libéraux et les bloquistes

Le député de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, s’est questionné, le 14 avril, sur les raisons qui ont poussé les bloquistes et les libéraux à adopter une motion qui a comme objectif de mettre fin à l’enquête du comité de la défense dans le dossier d’inconduite sexuelle dans les Forces armées canadiennes.