CRÉDIT : COURTOISIE

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

Ainsi, le conseil municipal a organisé la tenue d’une séance extraordinaire afin de déposer de façon unanime ce nouveau règlement qui permettra «d’enclencher le processus» promis aux citoyens.

«C’est avec l’appui unanime des membres du conseil municipal que la Ville enclenche ce soir le processus de consultations publiques devant mener à l’adoption d’un nouveau cadre règlementaire dont l’objectif est de répondre à l’engouement marqué dans les dernières années pour l’agriculture urbaine, favorisant ainsi la participation citoyenne à la production alimentaire à des fins personnelles», a souligné M. Lehouillier

Selon l’agenda du processus de modification réglementaire de la Ville, à la suite de l’adoption du premier projet de règlement, l’étape des consultations citoyennes écrites se déroulera du 7 au 21 avril prochain. La municipalité prévoit adopter le second projet de règlement à la fin mai, enclencher un processus d’approbation référendaire si nécessaire au début juin, adopter le règlement final au début juillet et, finalement, l’entrée en vigueur de la réglementation devrait être effective au début août prochain.

«On procède à la vitesse grand V, on a tenté de compresser cet échéancier-là au maximum. On avait promis de livrer la marchandise (et enclencher le processus) d’ici la fin mars et c’est pourquoi on dépose le projet en assemblée spéciale (ce soir)», a expliqué le premier citoyen.

Plusieurs règlements

Afin de favoriser et respecter le bon voisinage, la Ville instaurera des règlements concernant les poules urbaines. Un minimum de deux poules et un maximum de quatre seront permis, un seul poulailler domestique par terrain sera autorisé, l’obtention d’un permis de construction pour l’installation d’un poulailler et l’utilisation de matériaux appropriés seront exigées. Les citoyens désirant posséder des poules urbaines devront respecter les dimensions déterminées par le règlement et le positionnement sur le terrain et les enclos devront être grillagés avec une clôture ou un grillage métallisé empêchant les poules de s’échapper et les prédateurs de s’y introduire. Notons que les coqs ne seront pas permis sur le territoire de la Ville.

Également, en fonction de la grandeur des terrains résidentiels, seules les habitations unifamiliales isolées, unifamiliales jumelées, bifamiliales isolées et les maisons mobiles pourront avoir un poulailler chez elles.

Les poulaillers devront au minimum être situés à deux mètres des lignes de terrain de chaque côté. Rappelons qu’au mois de février dernier, la Ville avait dévoilé les résultats d’un sondage qu’elle avait commandé concernant les poules urbaines et que 82 % des répondants étaient en accord avec l’adoption d’un règlement qui permettrait aux citoyens d’installer sur leur terrain privé un poulailler. Cependant, certains avaient partagé leurs préoccupations concernant le bruit, les odeurs, la propreté et la salubrité ainsi que la proximité des poulaillers avec les maisons voisines.

«On a évalué les risques associés aux nuisances, on sait qu’elles existent. On a pris les mesures avec les distances séparatrices pour diminuer au minimum ces nuisances et d’autres dispositions qui viennent réduire l’impact sur le voisinage», a assuré Dominic Deslauriers, directeur général adjoint - Développement durable à la Ville de Lévis.

Les plus lus

Scies Mercier : un projet de remplacement qui ne fait pas l’affaire

Un résident et voisin du vieux bâtiment des Scies Mercier situé dans le Vieux-Lévis s’oppose fortement à la démolition de cette bâtisse patrimoniale ainsi qu’au projet d’immeuble qui accueillera six unités résidentielles modernes prévu pour remplacer ce pan de l’histoire lévisienne. À quelques jours de la date limite des dépôts de demande d’appel de la décision du comité de démolition, Charles-Oli...

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

COVID-19 : les mesures spéciales d'urgence prolongées d'une semaine

Si le nombre de cas de COVID-19 se stabilise dans les trois régions du Québec sous le coup des mesures spéciales d'urgence, la situation dans les hôpitaux de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et de l'Outaouais continue de se détériorer. En raison de ce constat, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 20 avril, que les mesures spéciales d'urgence en vigueur da...

Conseil en bref : le maire «veut conserver le caractère particulier du Vieux-Lévis»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux de la Ville de Lévis se sont réunis virtuellement pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 10 mai dernier.

Elhadji Mamadou Diarra candidat de RL dans le district Notre-Dame

Le parti politique municipal Repensons Lévis (RL) a présenté au Journal son candidat au poste de conseiller municipal pour le district Notre-Dame lors des prochaines élections municipales. Elhadji Mamadou Diarra représentera Repensons Lévis dans le Vieux-Lévis lors de la campagne électorale cet automne.

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu veulent que Lehouillier clarifie sa position

Par voie de communiqué, les proches et les membres de la famille de Jean Garon ont effectué une nouvelle sortie, le 21 avril, quant à l'hommage toponymique qu'ils désirent voir se concrétiser afin d'honorer la mémoire du regretté politicien lévisien. Le groupe demande au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, de préciser sa position quant à leur demande, soit de renommer la route du Président-Kennedy...

La Ville prévoit une saison estivale animée

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé l’ouverture progressive de ses parcs, pistes cyclables, blocs sanitaires et chalets de services, jardins communautaires ainsi que des services estivaux comme l’Étébus, la navette Paquet, l’horaire d’été de l’écocentre et de la collecte d’ordures, ce 30 avril. Il a également glissé quelques mots sur le parcours Cet été, je parcours Lévis, où notammen...

Le salaire minimum sera désormais à 13,50 $ l'heure

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a confirmé que, dès demain, le taux général du salaire minimum sera porté à 13,50 $ l'heure.

Assurance-emploi : des groupes communautaires de la région demandent des améliorations

Dans le cadre de la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs, Action Chômage de Québec, l'Association de défense des droits sociaux de la Rive-Sud (ADDS Rive-Sud) et le Mouvement Action-Chômage de Charlevoix ont mené des actions de visibilité dans la grande région de Québec, le 1er mai.

Gourde critique les libéraux et les bloquistes

Le député de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, s’est questionné, le 14 avril, sur les raisons qui ont poussé les bloquistes et les libéraux à adopter une motion qui a comme objectif de mettre fin à l’enquête du comité de la défense dans le dossier d’inconduite sexuelle dans les Forces armées canadiennes.