La cheffe par intérim de Repensons Lévis, Monica Beaudet, estime que Gilles Lehouillier s’engage dans «une élection de trop». CRÉDIT : COURTOISIE

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

«M. Lehouillier a débuté sa carrière politique en 1986. Nous reconnaissons sa ténacité, mais nous déplorons son acharnement. Nous croyons qu’en se présentant à nouveau à la mairie, M. Lehouillier part à l’aventure sans avoir une véritable vision pour l’avenir de la ville de Lévis», a d’emblée souligné Monica Beaudet, cheffe par intérim de ce parti, dans un communiqué de presse.

Citant une déclaration du maire au Journal de Québec qui soutenait que les «gens n’aiment pas les batailles politiques et qu’ils s’attendent à ce que les élus soient d’abord de bons gestionnaires», RL a du même souffle critiqué la «gestion catastrophique» des finances de la Ville depuis l’arrivée de Gilles Lehouillier à la mairie. Le nouveau parti sur la scène politique municipale à Lévis argue que pendant les huit dernières années, la croissance moyenne de la richesse foncière uniformisée a été de 3 % plutôt que jusqu'à 16 % sous la direction de sa prédécesseure, Danielle Roy Marinelli.

RL a par la suite partagé sa conviction que les Lévisiens étaient «prêts pour un changement de cap» et que la ville a besoin «d’une équipe soudée qui saura innover et repenser les façons de faire» ainsi que des voix différentes au sein du conseil municipal, actuellement uniquement composé d’élus du parti du maire.

«Nous présenterons une équipe solide aux élections de novembre. La population aura le choix, et ce, autant à la mairie que dans chacun des districts. Un conseil de ville sans opposition, ce n'est pas sain et nous voyons les conséquences de cela dans les décisions prises unilatéralement», a lancé la cheffe intérimaire de RL.

Des attaques qui font rugir Lehouillier

Invité à réagir à cette sortie de RL lors de l’annonce de sa décision, Gilles Lehouillier n’a pas apprécié les pointes lancées par la formation qui croisera le fer avec son parti lors des prochaines élections municipales. Le maire n’a visiblement pas apprécié que RL croit que son nouvel engagement allait représenter «l’élection de trop» et qu'il sous-entend que son équipe est désunie.

«Est-ce qu’ils sont en train de dire que je suis trop vieux? D’abord, il devrait présenter leur plateforme. Qui sont-ils? On ne sait pas ce qu’ils veulent. Ils devraient notamment rendre public leurs communiqués de presse pour que la population connaissent leurs idées. S’ils ont l’intention de faire de la politique comme ça, nous ne serons pas là. Mais s’ils sont prêts à débattre d’idées et de ce qui se retrouvera dans nos plateformes respectives, nous serons heureux de débattre. Nos conseillers sont même prêts à participer à des débats dans les districts», a déclaré M. Lehouillier.

De plus, le maire a critiqué les affirmations de RL lorsque ce parti soutient que la croissance moyenne de la richesse foncière uniformisée n’a été que de 3 % sous l’administration Lehouillier.

«Ils véhiculent des faussetés. (Leurs calculs sont basés à partir du rôle d’évaluation de la Ville), mais on n’a aucune emprise sur ce rôle C’est partout pareil. Leur approche est teintée de ridicule. Notre richesse foncière uniformisée est passée de 5 G$ en 2001 à près de 20 G$ en 2020. Ça fait amateur. J’espère qu’ils vont suivre un cours de politique municipale 101, particulièrement sur la fiscalité municipale», a conclu le premier citoyen de Lévis.

Les plus lus

Scies Mercier : un projet de remplacement qui ne fait pas l’affaire

Un résident et voisin du vieux bâtiment des Scies Mercier situé dans le Vieux-Lévis s’oppose fortement à la démolition de cette bâtisse patrimoniale ainsi qu’au projet d’immeuble qui accueillera six unités résidentielles modernes prévu pour remplacer ce pan de l’histoire lévisienne. À quelques jours de la date limite des dépôts de demande d’appel de la décision du comité de démolition, Charles-Oli...

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

COVID-19 : les mesures spéciales d'urgence prolongées d'une semaine

Si le nombre de cas de COVID-19 se stabilise dans les trois régions du Québec sous le coup des mesures spéciales d'urgence, la situation dans les hôpitaux de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et de l'Outaouais continue de se détériorer. En raison de ce constat, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 20 avril, que les mesures spéciales d'urgence en vigueur da...

Conseil en bref : le maire «veut conserver le caractère particulier du Vieux-Lévis»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux de la Ville de Lévis se sont réunis virtuellement pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 10 mai dernier.

Elhadji Mamadou Diarra candidat de RL dans le district Notre-Dame

Le parti politique municipal Repensons Lévis (RL) a présenté au Journal son candidat au poste de conseiller municipal pour le district Notre-Dame lors des prochaines élections municipales. Elhadji Mamadou Diarra représentera Repensons Lévis dans le Vieux-Lévis lors de la campagne électorale cet automne.

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu veulent que Lehouillier clarifie sa position

Par voie de communiqué, les proches et les membres de la famille de Jean Garon ont effectué une nouvelle sortie, le 21 avril, quant à l'hommage toponymique qu'ils désirent voir se concrétiser afin d'honorer la mémoire du regretté politicien lévisien. Le groupe demande au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, de préciser sa position quant à leur demande, soit de renommer la route du Président-Kennedy...

La Ville prévoit une saison estivale animée

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé l’ouverture progressive de ses parcs, pistes cyclables, blocs sanitaires et chalets de services, jardins communautaires ainsi que des services estivaux comme l’Étébus, la navette Paquet, l’horaire d’été de l’écocentre et de la collecte d’ordures, ce 30 avril. Il a également glissé quelques mots sur le parcours Cet été, je parcours Lévis, où notammen...

Le salaire minimum sera désormais à 13,50 $ l'heure

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a confirmé que, dès demain, le taux général du salaire minimum sera porté à 13,50 $ l'heure.

Assurance-emploi : des groupes communautaires de la région demandent des améliorations

Dans le cadre de la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs, Action Chômage de Québec, l'Association de défense des droits sociaux de la Rive-Sud (ADDS Rive-Sud) et le Mouvement Action-Chômage de Charlevoix ont mené des actions de visibilité dans la grande région de Québec, le 1er mai.

Gourde critique les libéraux et les bloquistes

Le député de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, s’est questionné, le 14 avril, sur les raisons qui ont poussé les bloquistes et les libéraux à adopter une motion qui a comme objectif de mettre fin à l’enquête du comité de la défense dans le dossier d’inconduite sexuelle dans les Forces armées canadiennes.